Calculeo

Les remontées capillaires : comment les traiter ?

remontées capillaires

Qu'appelle-t-on remontées capillaires dans le bâtiment ? Il s'agit d'un phénomène que l'on peut rencontrer aussi bien dans les maisons anciennes que dans les maisons neuves, même si le bâti ancien est plus souvent concerné. Le phénomène consiste en une remontée d'humidité depuis le sol dans les murs. Il peut se rencontrer avec tous les matériaux poreux. La conséquence en est la présence de murs humides. On parle de capillarité, en référence aux micro-veines du matériau par lesquelles l'eau en provenance du sol s'infiltre.

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Demandez vos devis gratuits

Quelles sont les causes des remontées capillaires ?

Les remontées capillaires proviennent des eaux souterraines, qui se trouvent dans la nappe. Celle-ci peut être plus ou moins haute en fonction des saisons et des conditions climatiques, mais aussi en fonction de l'emplacement de la maison. L'eau tend à remonter par le sol et entre en contact avec les fondations du bâtiment. L'eau est en contact avec des matériaux poreux qui vont la laisser passer en petite quantité par capillarité : c'est le cas aussi bien du parpaing que de la brique, du calcaire ou du plâtre. Les remontées sont favorisées par la présence d'un champ magnétique terrestre fort, et par le frottement de l'eau contre les matériaux, qui provoque un champ électrique générant l'énergie nécessaire à la montée de l'humidité.

Conséquences des remontées capillaires

Les conséquences des remontées capillaires sont des murs humides, dont le crépi tend à tomber et qui sont porteurs de moisissures ou de champignons. On observe que les enduits cloquent et que les revêtements des murs se décollent. L'humidité a d'autant plus de difficulté à s'évaporer par les murs que ceux-ci ont été isolés. Dans les maisons anciennes non isolées, il n'y a généralement que peu de manifestations problématiques, même si des remontées sont présentes, car les murs sont suffisamment ventilés. A l'inverse, si on choisit d'isoler des murs anciens, il faut traiter les remontées. Celles-ci se produisent en l'absence de coupure ou d'arase capillaire, c'est-à-dire d'étanchéité insérée à la base du mur. Elles sont aggravées par l'absence de VMC ou une VMC coupée. Ces arases sont généralement mises en place dans les constructions neuves. Mais d'autres solutions doivent être trouvées dans l'ancien.

Comment se débarrasser des remontées capillaires ?

Plus question aujourd'hui, évidemment, de laisser le bâti sans isolation. Il existe plusieurs approches. La première a longtemps consisté à traiter les murs avec des produits anti-humidité. Le mortier hydrofuge tend cependant à masquer le problème et à enfermer l'humidité dans les murs ou dans la maison. L'assèchement des remontées capillaires par le procédé géomagnétique vise à supprimer le champ magnétique à l'origine du phénomène. Les procédés électro-osmotiques ou électroniques d'assèchement s'appuient sur le même constat de départ. On peut aussi tenter de stopper les remontées par une barrière étanche. Mais dans tous les cas, mieux vaut ne pas avoir recours à des procédés visant à masquer les dégâts, au risque d'aggraver le problème. Pensez à avoir recours à une entreprise spécialisée, la lutte contre les remontées capillaires ne s'improvise pas et il faut avoir une réelle expérience de la question.

lutter contre l'humidité

L'isolation thermique

Nous avons vu que l'isolation thermique pouvait aggraver les conséquences des remontées capillaires. Pour autant, il faut bien évidemment isoler votre maison et profiter des économies d'énergie que cette isolation permet. Mais les remontées devront être prises en charge avant de poser les isolants. En somme, seul un traitement efficace des remontées capillaires vous permettra de profiter pleinement de l'isolation thermique de votre domicile. Pour faire effectuer cette isolation et économiser sur votre facture de chauffage, vous pouvez actuellement bénéficier de différentes aides : crédit d'impôt pour la transition écologique à hauteur de 30% du montant des travaux effectués par un artisan RGE, Eco-prêt à taux zéro, prime coup de pouce énergie, aides de l'ANAH. Vous aimeriez faire isoler votre domicile, mais vous craignez les remontées capillaires ? Prenez contact avec un professionnel qui effectuera le diagnostic avant la pose de l'isolation.

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Demandez vos devis gratuits


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Rouffiac
Aides possibles : 1 200 €
À Le Grand-Quevilly
Aides possibles : 1 645 €
À Montbazens
Aides possibles : 1 164 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Site simple clair et accessible
James V. - La Clisse (17)
Un tres bon suivi de dossier
samir d. - Le Blanc-Mesnil (93)
les renseignements sur les aides éventuelles le rappel des différentes deémarches soit par mail ou téléphone
Paquita M. - Issoire (63)