Calculeo

Est-ce une bonne idée d’installer une pompe à chaleur en Bretagne ?

Pompe à chaleur

On pense à tort qu’en Bretagne il pleut tout le temps et qu’il y fait un mauvais temps toute l’année, alors que cette région bat régulièrement des records d’ensoleillement et que son climat océanique lui confère des hivers doux et agréables. C’est pour cela que la Bretagne est une région idéale pour les pompes à chaleur, qui fonctionnent en récupérant les calories qui se trouvent dans l’eau, l’air ou le sol. Alors faites des économies d’énergie dans votre logement en Bretagne grâce à la PAC.

Pouvez-vous prétendre à des aides pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Un climat favorable

La Bretagne est une région propice à l’installation d’une pompe à chaleur en raison de sa faible amplitude thermique (il y a rarement de gros écarts de température) et parce que les températures minimales restent raisonnables (elles ne descendent quasiment jamais en dessous du seuil critique pour le fonctionnement d’une PAC). Cela est dû à son climat océanique, caractérisé par des hivers pluvieux et des étés doux. En d’autres termes, il ne fait jamais ni trop chaud, ni trop froid, conditions idéales pour le fonctionnement d’une pompe à chaleur.

La pompe à chaleur

Fonctionnement

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est simple. Il consiste à récupérer les calories présentent dans une source de chaleur (l’eau, l’air ou le sol) et à les diffuser ensuite à l’intérieur du logement. Il faut donc trois éléments :

  • Une source de chaleur
  • Une pompe à chaleur
  • Un système de distribution et d’accumulation de la chaleur

Ainsi, une PAC est toujours composée d’une unité extérieure de captage et d’une unité intérieure de chauffage. C’est un fluide frigorigène qui permet de transmettre la chaleur de l’extérieur vers le logement. Ce sont les propriétés de ce fluide qui permette à la pompe à chaleur de fonctionner et de trouver de la chaleur même lorsqu’il fait froid. En effet, ce liquide étonnant, possède une grande capacité à absorber la chaleur ; même à une température de -273°C, il pourrait encore absorber des calories. D’autre part, se liquide s’évapore à partir de -5°C. Cette vapeur est récupérée dans un compresseur, dans lequel elle est chauffée à haute pression pour transmettre ses calories à un condensateur. Une fois que le condensateur a diffusé cette chaleur dans la maison, la vapeur retrouve son état liquide et recommence un nouveau cycle. Les pompes à chaleur se caractérisent par deux critères : la source du prélèvement de la chaleur et le mode de distribution de la chaleur. On distingue alors deux familles : les PAC aérothermiques et les PAC géothermiques.

Les PAC aérothermiques

Il en existe deux types :

  • La PAC air/air : elle puise la chaleur dans l’air extérieur pour la rejeter dans l’air de la maison grâce à des ventilo-convecteurs. Elle ne nécessite donc pas de système de chauffage central et peut s’utiliser aussi pour la climatisation puisqu’elle est réversible.
  • La PAC air/eau : elle puise la chaleur dans l’air extérieur et la rejette dans de l’eau circulant dans un circuit de chauffage central. Il faut donc pouvoir la raccorder à un système de chauffage central. Cette PAC aussi est réversible mais sa capacité à refroidir est moins importante que celle de la PAC air/air, on parlera donc seulement de rafraîchissement plutôt que de véritable climatisation. 

Les PAC géothermiques

La géothermie exploite la chaleur qui se trouve sous le sol. La température y est plus stable qu’à la surface et représente un gros réservoir de chaleur. Pour récupérer les calories présentent dans le sol il faut enterrer des capteurs. Il y a deux façons de le faire :

  • Par captage horizontal : les capteurs sont horizontaux dans le sol. Ils sont enterrés à une faible profondeur et la surface occupée par les capteurs doit être deux fois supérieure à la surface à chauffer.
  • Par captage vertical : les capteurs sont verticaux dans le sol. Ils doivent être enfouis à une grande profondeur, ce qui implique un forage. L’avantage de ce modèle, c’est qu’il ne nécessite pas d’avoir un grand terrain puisque les capteurs ne s’étalent sur la largeur mais dans la profondeur. 

Prix

Vous l’aurez compris, la PAC est écologique et économique. Vous pouvez vous en servir pour vous chauffer mais aussi pour produire de l’eau chaude sanitaire. Le principal inconvénient de la pompe à chaleur, c’est son prix. En effet, il faut compter (pour une maison de 100m² environ) entre 5000 et 8000€ pour une PAC air/air, 7000 et 15 000€ pour une PAC air/eau et entre 20 000 et 25 000€ pour une PAC géothermique. Mais sachez qu’il existe des aides pour le financement de votre pompe à chaleur. 

Aides et subventions

Le prix ne doit pas être un frein dans votre projet d’installation d’une PAC. La plupart des modèles donnent droit à des aides écologiques telles que la prime énergie, la TVA réduite, le crédit d’impôt transition énergétique, l’éco PTZ ou encore les subventions de l’ANAH.

Calculez le montant de vos aides

 

 


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Saint-Julien
Aides possibles : 1 303 €
À Saint-Just-Saint-Rambert
Aides possibles : 1 440 €
À Pouillon
Aides possibles : 1 470 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Tout le processus d'inscription est très facile à suivre et relativement simple et il n'y a juste que les documents vraiment nécessaires et pertinents à fournir et non un tas de papiers inutiles.
Bernard H. - Noyant-la-Gravoyère (49)
j apprecie le suivi du dossier
maurice g. - Sainte-Marie-aux-Mines (68)
C'est intéressant d'avoir un simulateur pour évaluer les aides en fonction des travaux et pouvoir mieux cibler lesquels sont à réaliser en priorité.
jerome d. - Évreux (27)