Grille de ventilation mécanique

Les principaux systèmes de ventilation naturelle

Par L’équipe de rédaction

Ventiler son logement est primordial pour renouveler l'air vicié et éliminer les risques sanitaires, notamment le développement de champignons dû à l'humidité, ou encore la propagation d'acariens. Plusieurs systèmes mécaniques existent, mais il est aussi possible de le faire de façon naturelle. Voici donc les 4 principaux systèmes de ventilation naturelle, et nos conseils pour les mettre en œuvre.

Je demande mon devis

Simulation gratuite et immédiate

La ventilation naturelle : principaux systèmes et fonctionnement

Il existe 4 grands types de ventilation naturelle :

  • la ventilation naturelle traversante : c'est le principe du courant d'air entre deux ouvertures sur des façades opposées du logement
  • la ventilation naturelle mono-orientée : sous la pression extérieure du vent et de la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, se crée un courant d'air passant par la même fenêtre, l'efficacité est très faible
  • la ventilation naturelle par tirage thermique : l'air chaud monte, tandis que l'air froid, plus lourd, descend, et ainsi un tirage d'air se crée naturellement dans le logement
  • la ventilation naturelle assistée et contrôlée (VNAC) : des dispositifs permettent d’augmenter ou de maîtriser les débits du tirage thermique, comme en ajoutant un ventilateur sur les sorties d'air

Ainsi, dans la ventilation naturelle par tirage thermique, on fait entrer de l'air extérieur dans les pièces de vie. Puis, il se déplace via des grilles de transfert entre les pièces jusqu'aux pièces humides et chaudes, comme la cuisine, la salle de bain, les WC ou encore la buanderie. Ainsi, l'air vicié, plus chaud que l'air extérieur entrant, remonte naturellement, et est extrait par le conduit relié à la bouche d’extraction qui débouche sur la toiture.

 

Comment disposer les prises d'air pour favoriser une ventilation naturelle

L'emplacement des prises d'air doit être étudié avec soin afin de favoriser la ventilation naturelle. Différents endroits du logement permettent de disposer les grilles des prises d'air, notamment :

  • dans la maçonnerie
  • entre la menuiserie et la maçonnerie
  • entre les profilés de menuiserie
  • entre le vitrage et le profilé de menuiserie
  • dans la menuiserie directement

 

Dans la maçonnerie, l'idéal est d'intégrer les grilles derrière les radiateurs, ainsi le radiateur préchauffe l'air neuf entrant par convection naturelle, ce qui optimise le confort thermique de la maison.

 

Dans les menuiseries, afin d'éviter la formation de courant d'air froid, on les positionne en hauteur, au-dessus de 1,80m par rapport au sol.
Chaque grille d'entrée d'air doit aussi répondre aux exigences suivantes :

  • empêcher l'entrée de pluie
  • empêcher l'entrée d'animaux nuisibles
  • pouvoir s'ouvrir ou se fermer complètement
  • avoir 3 positions de réglages
  • ces positions doivent se régler manuellement ou automatiquement

Comment réguler la ventilation naturelle ?

Chaque grille d'entrée d'air doit pouvoir se régler selon 3 positions, de manière manuelle ou automatique.
En automatique, le réglage se fait en fonction de la pression différentielle ou alors de l'une humidité relative.

 

Régulation de la ventilation naturelle
Systèmes de ventilation naturelle Principes Points remarquables
Manuel On règle le débit d'air à l'aide d'un clapet, d'une glissière, ou encore d'un cylindre rotatif. Attention, si la grille se situe en hauteur, il est conseillé de prévoir un système pour manipuler facilement la régulation, comme une cordelette.
Automatique Grâce à sa membrane mobile, pour une plage de pression différentielle de 10 à 200 PA, elle délivre un débit d'air quasi constant. Les utilisateurs ne peuvent pas boucher l'entrée d'air par vent fort, ce qui est un bon point pour la ventilation naturelle.
Hygroréglable L'ouverture s'adapte en fonction du degré d'humidité ambiante du local, grâce à un élément sensible à l'humidité relative. Très efficace d'un point de vue énergétique, attention cependant à la qualité de l'air car cette grille régule la ventilation seulement en fonction de l'utilisation des pièces humides

Avantages et inconvénients de la ventilation naturelle

 Les avantages liés à la ventilation naturelle sont :

 

  • fonctionnement totalement silencieux
  • aucun entretien pour celles à réglages manuels
  • aucune consommation électrique
  • économique à installer pour le système manuel

 

Les inconvénients liés à la ventilation naturelle sont :

 

  • ne prend pas en compte l'occupation des locaux
  • l'air neuf n'est pas filtré
  • la température extérieure doit être inférieure à celle intérieure pour fonctionner
  • dépend entièrement des conditions climatiques
  • entretien des capteurs pour les automatiques
  • plus cher qu'une VMC pour le système automatique
  • les grilles de transfert réduisent l'isolation phonique de chaque pièceLa ventilation naturelle, principes, fonctionnement et efficacité
Je demande mon devis

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction