Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

La chaudière : fonctionnement, types, prix et aides 2024

Chaudière à gaz, à bûches, à granulés ou à condensation… Quelle est la meilleure option pour votre logement ? Découvrez toutes les informations nécessaires pour faire le bon choix ainsi que les aides disponibles pour réaliser votre projet.

 

Obtenez des aides financières pour vos travaux. Simulation gratuite et immédiate.

J'obtiens mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Comment fonctionne une chaudière ?

Le principe de fonctionnement de la chaudière est simple. 

  • Le combustible est brûlé au niveau du brûleur afin de produire de la chaleur ;
  • La chaleur ainsi obtenue permet de chauffer le liquide caloporteur qui est généralement de l’eau ;
  • Ce liquide caloporteur va alimenter le circuit de chauffage central et distribuer la chaleur dans le logement à travers les radiateurs et le plancher chauffant.

 

Chaudière électrique murale

 

La majorité des chaudières comportent donc une conduite pour évacuer la fumée issue de la combustion.

 

Outre le système de chauffage, la chaudière peut également servir à produire de l’eau chaude sanitaire (ECS). Pour en bénéficier, il faut installer un ballon de stockage.
 

Les différents types de chaudières

On distingue plusieurs types de chaudières selon les combustibles utilisés et le mode de fonctionnement.

 

La chaudière à gaz : une option populaire

La chaudière à gaz est simple à mettre en place. Il suffit de la raccorder au réseau de gaz naturel pour avoir du combustible disponible à tout moment. Dans les endroits éloignés, qui ne peuvent être raccordés à ce réseau, il est possible d’installer une citerne de stockage pour avoir du GPL ou du propane à disposition. 

 

Chaudière gaz

Le gaz naturel est le moins cher de toutes les énergies fossiles, ce qui explique la popularité des chaudières à gaz. Ce type de chaudière est également parmi les plus abordables. En revanche, il requiert un entretien régulier.

chaudière gaz murale

Le remplacement d'une chaudière à gaz classique par un modèle à condensation vous permet d'économiser jusqu'à 850€/an sur votre facture d'énergie. Pourquoi s'en priver ?

chaudière gaz murale

La chaudière électrique : une alternative pratique

La chaudière électrique ne nécessite aucun raccordement spécifique. Vous la branchez à l’électricité et c’est tout. Elle n’a pas besoin de conduite d’évacuation de fumée ni d’entretien particulier, encore moins d’un endroit pour stocker le combustible.

 

Chaudière électrique

En revanche, c’est un équipement très énergivore. En effet, le *rendement d’une chaudière électrique est d’environ 1. Cela signifie que pour 1 kWh d’électricité consommée, elle restitue seulement 1 kWh d’énergie calorifique. Si vous utilisez ce type d’appareil tout au long de l’hiver, le montant de votre facture d’énergie risque d’atteindre des sommets, surtout avec le prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter.

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

La chaudière à bois : l'option écologique

La chaudière à bois utilise le combustible le moins cher du marché. Même si le prix du bois varie selon les régions, il reste moins cher par rapport aux autres sources d’énergie. De plus, il s’agit d’une ressource renouvelable et donc écologique, vous pouvez obtenir du bois issu de forêts gérées de manière responsable. 

 

La chaudière à bûches présente une bonne performance, avec un rendement allant jusqu’à 90%.

 

chaudière bois picto

Le principal inconvénient de la chaudière à bois réside dans son installation, à la fois coûteuse et relativement complexe. En effet, il faut disposer d’un espace suffisant pour placer la chaudière elle-même et pour stocker le bois. Le prix de la chaudière à bûches est assez élevé, mais il existe des aides financières pour alléger votre budget.

jeunes parents avec leur fils dans leur salon

L'installation d'une chaudière à bois est éligible à la Prime Effy. Avec notre offre Liberté, vous choisissez un artisan RGE et obtenez votre prime une fois le devis validé. En plus, un spécialiste vous donne des conseils personnalisés sur votre projet.

jeunes parents avec leur fils dans leur salon

La chaudière à granulés : efficacité et autonomie

Tout comme la chaudière à bûches, la chaudière à granulés fait partie des modèles de chaudière à bois. La chaudière à granulés utilise des pellets issus de chutes et sciures de bois récupérées. Par conséquent, il s’agit également d’une solution écologique

 

De plus, le prix des granulés de bois reste très abordable, surtout par rapport à la performance de l’appareil, qui se situe entre 80 et 100 %.

 

👍 Outre son efficacité, la chaudière à granulés est très pratique. Contrairement aux modèles à bûches, elle ne nécessite pas de chargements réguliers. L’approvisionnement en combustible se fait de manière automatisée grâce à un système de vis sans fin qui permet de libérer les petits pellets au fur et à mesure. 

 

👎 En revanche, la chaudière à granulés coûte relativement cher. La pose et l’entretien nécessitent l’intervention d’un professionnel qualifié.

 

La chaudière au fioul : une solution désormais interdite en nouvelle installation

On compte 3,5 millions de ménages qui sont encore chauffés au fioul en France. Cette combustible est à la fois bon marché et accessible, car il existe un réseau de fournisseurs très dense à travers le pays.

 

En revanche, il s’agit d’une source d’énergie peu écologique. D’origine fossile (le fioul est dérivé du pétrole), elle est appelée à disparaître. De plus, le fioul émet beaucoup de gaz à effet de serre (GES). C’est pour cela que la chaudière à fioul n’est plus autorisée en nouvelle installation. 

 

information picto

Si vous envisagez de mettre en place une nouvelle chaudière, il faudra opter pour une autre alternative. Et si vous souhaitez remplacer votre chaudière à fioul par un autre système, vous pouvez obtenir des aides financières dans ce sens.

👉 Vers la fin du fioul ? Découvrez les alternatives pour votre logement.

 

 

La chaudière à condensation : un système très haute performance

La chaudière à condensation ne se distingue pas par le combustible utilisé, mais plutôt par son mode de fonctionnement. On peut trouver des chaudières à gaz à condensation aussi bien que des chaudières à fioul à condensation.

 

La particularité de ce type de chaudière réside dans l’utilisation de la chaleur des fumées pour chauffer l’eau. En effet, au lieu d’être simplement évacuée, la fumée de la combustion est récupérée. Sa chaleur est extraite jusqu’à ce qu’elle devienne de la vapeur d’eau (condensation). Ces calories récupérées permettent de gagner jusqu’à 20 % de chaleur supplémentaire, et donc d’économiser sur le combustible.

 

chaudière condensation 350

 

Concrètement, une chaudière à condensation permet de gagner jusqu’à 25% sur votre facture d’énergie.

 

Grâce à son rendement élevé, la chaudière à gaz à condensation bénéficie d’aides financières. Vous pouvez solliciter la prime énergie pour l’installation de cette chaudière à très haute performance énergétique (THPE), contrairement à la chaudière à gaz classique qui n’est pas éligible aux aides.

👉 Jamy vous explique le fonctionnement de la chaudière gaz à condensation en 2 minutes !

 

 

Enfin, il y a les modèles de chaudière basse température, qui chauffent l'eau à 50-60 °C au lieu de 90 °C pour une chaudière classique. Ce principe de fonctionnement permet de réduire la consommation d'énergie.

Prix des différentes chaudières : ce qu'il faut savoir

Une chaudière coûte en moyenne entre 3 500 et 20 000 €. Le prix dépend d’abord des modèles de chaudière, mais aussi des technologies utilisées. 

 

Par exemple, la chaudière à bûches coûte généralement plus cher qu’une chaudière à gaz. En même temps, une chaudière à bûches à chargement automatique coûtera plus cher qu’un modèle standard.

 

Voici les fourchettes de prix actuelles pour chaque type de chaudière :

  • Chaudière à bûches : entre 4 000 et 8 000 €
  • Chaudière à granulés de bois : entre 12 000 et 20 000 €
  • Chaudière à fioul : entre 3 000 € et 6 000 €
  • Chaudière à condensation : entre 3 500 et 9 000 €
  • Chaudière basse température : entre 2 000 € et 5 000 €.

 

L’installation d’une chaudière coûte en moyenne entre 1000 et 2500€.

Quelles aides disponibles pour l'installation d'une chaudière ?

Les chaudières à bois (bûches et granulés) et les chaudières à gaz à condensation sont éligibles aux aides, si l’équipement et le demandeur remplissent les conditions requises. 

 

Prime

Pour obtenir les aides publiques comme MaPrimeRénov’, le logement concerné doit être achevé depuis plus de 15 ans et être occupé à titre de résidence principale. Il faut être propriétaire (occupant ou bailleur) pour solliciter une telle aide.

 

Prime

Pour demander la prime énergie accordée par le privé ou prime Effy chez nous (dispositif des certificats d’économies d’énergie ou CEE), le logement doit être âgé de plus de 2 ans. Les résidences principales et secondaires sont éligibles et les locataires peuvent demander la prime.

 

Artisan

Enfin, pour toutes les aides financières venant de l’État ou du privé, il faut confier les travaux à un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement). Le montant des aides est déterminé selon un barème de revenus.

 

La chaudière doit également remplir certains critères techniques :

  • Chaudière à bûches : rendement de classe 5 selon NF EN 303,5, régulation de classe 4 et équipement connecté à un ballon tampon ;
  • Chaudière à granulés : rendement de classe 5 selon NF EN 303,5, régulation de classe 4 et équipement doté d’un réservoir de 225 L ;
  • Chaudière à gaz THPE : rendement saisonnier de 92 % minimum (uniquement éligible aux primes CEE).

 

Voici les montants des aides disponibles :

 

Chaudières  MaPrimeRénov’ Prime Effy
Chaudière à gaz THPE Non éligible 450€ à 488€
Chaudière à bûches 4 000€ à 8 000€ 2 780€ à 4400€
Chaudière à granulés 4 000€ à 10 000€ 2 780€ à 4 400€

 

Vous pouvez également obtenir MaPrimeRénov’ pour la dépose d’une cuve de fioul. Le montant va de 400 € à 1 200 €.

Les accessoires indispensables pour votre chaudière

Lors de l’achat d’une chaudière, il est recommandé d’ajouter les accessoires nécessaires pour assurer la sécurité de son fonctionnement et pour optimiser sa consommation d’énergie.

 

🟡 Le thermostat et le vase d'expansion : deux éléments clés

En effet, lorsqu’elle chauffe, l’eau se dilate. Le vase d’expansion doit être gonflé à la bonne pression pour fonctionner correctement. 

 

En cas de défaut au niveau de ce vase, la chaudière peut se mettre en sécurité, s’arrêter et afficher un message d’erreur. Ainsi, le vase d’expansion jour un rôle crucial dans la sécurité de l’appareil.

 

température picto

Le thermostat pour sa part permet de réguler la température de fonctionnement de la chaudière. Vous pouvez déterminer un seuil de température ambiante : lorsqu’il fait froid (température au-dessous du seuil), le système de chauffage se met en marche. À l’inverse, lorsqu’il fait suffisamment chaud, il s’arrête. 

 

Le thermostat permet de bénéficier d’un bon confort d’utilisation tout en limitant la consommation d’énergie au minimum.

 

 

🟡 La pompe à chaleur : un complément efficace pour votre chaudière

La pompe à chaleur ou PAC est un dispositif de chauffage qui utilise la chaleur issue de l’air ou du sous-sol pour chauffer l’intérieur d’une habitation. La PAC air-air et la chaudière forment une association très intéressante

 

En effet, la PAC air-air va capter la chaleur de l’air, qui sera transportée par le fluide caloporteur et contribue au chauffage de l’intérieur de la maison ou bien pour la climatisation. C’est ce qu’on appelle un climatiseur réversible, sachant qu’il est possible d’inverser son fonctionnement pour produire de l’air frais en été.

 

Fonctionnement PAC air-air

 

L’efficacité de la PAC air-air est limitée lorsqu’il fait très froid dehors, et elle ne peut pas produire de l’eau chaude. La chaudière peut alors prendre le relais, en produisant de la chaleur de façon économique.

 

Avec un coefficient de performance (COP) de 3 ou plus, la PAC consomme très peu d’énergie, et sa production de chaleur est largement supérieure à l’électricité consommée. La chaudière pour sa part présente un bon rendement, avec la possibilité d’utiliser un combustible bon marché et écologique.

 

Ces deux systèmes complémentaires permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie tout au long de l’année.

Comment choisir la meilleure chaudière pour votre maison ?

Selon le type de logement que vous occupez, vous pouvez adopter une chaudière plus ou moins encombrante.

 

Quelle est la meilleure chaudière actuellement pour un appartement ?

Les chaudières électriques sont peu encombrantes et pratiques, mais leur consommation d’énergie est élevée. Elles sont donc réservées pour les usages d’appoint dans les appartements ou maisons peu fréquentés.

 

La chaudière à gaz reste le choix le plus pratique en appartement. Optez pour un modèle à condensation pour un rendement optimal.

 

Quelle chaudière pour une maison ?

Si vous disposez d’un jardin ou d’une cour, vous pouvez installer une chaudière à bois. L’installation du matériel et le stockage de bois nécessitent 6 à 8 m². Si vous habitez une maison individuelle relativement isolée, la chaudière biomasse est idéale : vous n’avez pas besoin de vous raccorder à un réseau de fournisseur.

 

chaudière biomasse à alimentation manuelle
chaudière à granulés bois

 

Chaudière ou chauffe-eau ?

La chaudière peut être couplée à un ballon d’eau chaude et servir en même temps de chauffe-eau. Cet équipement complémentaire peut faire augmenter le coût du projet, mais les bénéfices sur le long terme sont appréciables.

Comment entretenir efficacement votre chaudière ? 

La durée de vie moyenne d’une chaudière est de 25 ans. Pour que votre équipement puisse atteindre une bonne longévité, il faudra bien l’entretenir. La visite d’un professionnel est d’ailleurs obligatoire tous les 2 ans. Le prix moyen d’un entretien par un spécialiste est d’environ 100 €.

 

Au quotidien, vous pouvez dépoussiérer le matériel.

 

Encore plus d'économies ! Cumulez la Prime Effy et les autres aides

Je demande ma prime chaudière

Simulation gratuite en 2 minutes