Effy réalise vos travauxEffy améliore votre confortEffy réduit vos factures d’énergieEffy valorise votre logement

+15 ans d'expérience

+1 million de foyers accompagnés

Tout savoir sur la chaudière à bûches

Sommaire

Alliant économie, écologie et efficacité, la chaudière à bûches est remise au goût du jour et est aujourd’hui sollicitée par de nombreux Français grâce à l'émergence des énergies renouvelables et la mise sur le marché de nouvelles technologies. Comment fonctionne-t-elle ? Comment l’installer, l’entretenir et la financer ? Éléments de réponse.

 

Prêt à estimer le montant des aides disponibles pour votre chauffage aux bûches ?

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Comprendre le fonctionnement d’une chaudière à bûches

Avant de plonger dans les détails de pourquoi l’investissement dans une chaudière à bûches serait judicieux, nous allons vous présenter ce qu’est une chaudière à bûche et comment ça marche.

 

chaudiere a buches

 

Qu’est-ce qu’une chaudière à bûches de bois ? 

Une chaudière à bûches de bois est un système de chauffage central qui brûle des bûches pour produire de la chaleur et/ou de l’eau chaude sanitaire (ECS). Tout dépend du modèle choisi : hybride ou non.

 

Le principe de fonctionnement d’une chaudière à bûches de bois

Le fonctionnement d’une chaudière à bois est assez simple. Le dispositif se compose de :

 

  • Une chambre de combustion dans laquelle les bûches sont introduites et brûlées.
  • Une arrivée d’air qui assure l’approvisionnement de la chambre de combustion en air comburant. 
  • Un échangeur thermique au niveau duquel la chaleur thermique produite est cédée à l’eau d’un circuit de chauffage hydraulique (plancher chauffant ou radiateur) qui va répandre la chaleur dans les différentes pièces du logement ou à l’eau contenue dans un ballon de stockage.
  • Un conduit de fumées par lequel les gaz de combustion son évacués.
  • Un bac ou tiroir à la base de la chaudière qui récupère les cendres issues de la combustion du bois.

 

Les différents types de chaudières à bûches

Plusieurs types de chaudières à bûches sont proposés sur le marché. Elles se diffèrent les unes des autres par leur mode d’alimentation, leur mode de combustion, leur mécanisme de tirage du bois et leur technologie.

 

1️⃣ Mode d’alimentation

Il y a 2 modes d’alimentation pour les chaudières à bûches : manuel ou automatique.

 

  • Manuel : il consiste à charger soi-même les bûches dans la chambre de combustion, en fonction des besoins en chauffage. Ce système d’alimentation nécessite une présence régulière et une surveillance de la combustion. Il est adapté aux petites chaudières et aux faibles besoins en chauffage.
  • Automatique : la chaudière est équipée d’un réservoir à bûches qui alimente automatiquement la chambre de combustion grâce à un système de vis sans fin ou de tapis roulant. Ce système d’alimentation permet une plus grande autonomie et un meilleur confort d’utilisation. Il est adapté aux grandes chaudières et aux besoins importants en chauffage.

 

2️⃣ Mode de combustion

Nous distinguons 2 modes de combustion pour les chaudières à bûches : classique ou inversé.

 

  • Classique : les bûches sont brûlées par le bas, en partant du foyer vers le haut. C’est le mode de combustion est le plus répandu et le plus simple à mettre en œuvre. Il offre une bonne performance énergétique, mais génère plus de cendres et de suie.
  • Inversé : les bûches sont brûlées par le haut, en partant du sommet vers le bas. Ce mode de combustion est plus récent et plus innovant. Il permet d’optimiser la performance énergétique du dispositif, de réduire les émissions polluantes et de diminuer les cendres et la suie.

 

3️⃣ Mécanisme de tirage du bois

Tirage est le terme utilisé pour désigner le mouvement d’air qui assure la combustion du bois. Il y a le :

 

  • Tirage naturel : basé sur le principe de la convection naturelle. L’air chaud moins dense monte vers le haut et est évacué par les conduits d’évacuation, laissant ainsi place à l’air frais essentiel à la combustion.
  • Tirage forcé : l’apport en air comburant de la chambre de combustion est régulé par un ventilateur.

 

4️⃣ Technologie

Il existe différentes technologies de chaudière à bûche. Les plus connues sont :

 

  • La chaudière à bûches standard : le modèle basique décrit dans le paragraphe sur le fonctionnement.
  • La chaudière à bûches à condensation : les gaz de combustion sont récupérés et brûlés dans une seconde chambre de combustion pour produire plus de chaleur.
  • La chaudière à bûches à basse température : elle fonctionne efficacement à des températures plus basses (moins de 50 %) que les chaudières traditionnelles qui, généralement, chauffent l’eau à 90 °C.
  • La chaudière à bûche à gazéification : le bois est transformé en gaz une première chambre de combustion. Et le gaz produit est brûlé à haute température dans une seconde chambre de combustion pour produire de la chaleur.
  • La chaudière à bûche à post-combustion : il y a une deuxième arrivée d’air qui récupère et réinjecte les gaz de combustion dans la chambre de combustion pour les brûler une seconde fois et récupérer ainsi plus de chaleur.
  • La chaudière à bûches avec ballon tampon ou accumulateur de chaleur : le dispositif a un ballon d’eau intégré à l’intérieur duquel l’eau chaude produite est stockée puis restituée en fonction des besoins.

Pourquoi investir dans une chaudière à bûches ?

Outre le confort de chauffage, voici quelques raisons pour lesquelles vous devez investir dans une chaudière à bûches.

 

Une solution économique pour se chauffer et produire de l’eau chaude sanitaire 💰

Les chaudières à bûches vous aident à réduire de manière considérable vos factures de chauffage et d’ECS parce que :

 

  • Elles offrent un rendement énergétique* élevé :  jusqu’à 90 %  pour les modèles récents et jusqu’à 110 % pour les modèles à condensation ou à post-combustion.
  • Elles fonctionnent avec le combustible le moins cher du marché : le prix du bois varie, certes, d’une région à l’autre, mais il reste moins cher que le gaz et le fioul.

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

fée Effy tour de magie bûches de bois

Le bois est le combustible le moins cher du marché

Installez un équipement de chauffage au bois et économisez tout au long de votre vie

fée Effy tour de magie bûches de bois

Une solution respectueuse de l’environnement 🌱

La chaudière à bûche est un chauffage respectueux de l’environnement. Son utilisation n’augmente pas l’effet de serre parce que le bois est une matière neutre en carbone. La quantité de C02 qu’il libère en brûlant est celle qu’il a accumulée pendant sa croissance. 

Comment choisir le bon modèle de chaudière à bois bûches ?

Au moment de choisir votre chaudière à bûches, tenez compte des paramètres suivants :

 

  • La puissance : il faut qu’elle soit compatible avec les habitudes de consommation, la qualité de l’isolation du logement, le volume à chauffer, le climat de la région, etc.
  • Le rendement : il dépend de la technologie de la chaudière. Plus il est élevé, plus vous ferez des économies.
  • Le mode l’alimentation : manuelle ou automatique. Serez-vous toujours là pour l’alimenter ?
  • Le mode de combustion et la technologie : raisonnez toujours en termes d’efficacité énergétique. Plus l’appareil est performant, moins il sera énergivore.
  • La capacité du réservoir : plus elle est grande, plus longtemps la chaudière fonctionnera sans être rechargée.
  • Le niveau sonore : choisissez une chaudière à bûches dont les bruits de fonctionnement ne risquent pas de gêner le confort acoustique de votre logement.
  • Le design : matériau, couleur, forme…

Le stockage du bois : comment ça se passe ?

Le stockage est une question très importante pour tout utilisateur de chauffage au bois parce que la qualité de ce dernier et la performance de la chaudière en dépendent fortement.

 

Bois de chauffage stocké sous un abris

 

Ci-dessous ce que vous devez savoir sur le sujet : 

 

🌳 Le lieu de stockage : il doit être sec, bien ventilé et facile d’accès. Il peut être situé à l’intérieur ou à l’extérieur du logement, tout dépend de l’espace disponible et du mode d’alimentation de la chaudière choisie. Quoi qu’il en soit, vous devez vous assurer de respecter les bonnes pratiques en matière de sécurité incendie, de protection contre l’humidité et les rongeurs, d’aération, etc.

 

🌳 Le volume de stockage : il dépend de vos besoins en chauffage et/ou en ECS, de la taille des bûches, et de la fréquence à laquelle vous acheter du bois.

 

🌳 L’organisation du stockage : un critère essentiel qui facilite l’accès aux bûches et optimise leur séchage. Empilez vos bois en quinconce ou en croix pour favoriser la circulation de l’air en dessous et au-dessus. Pensez à alterner vos bûches selon leur sens (tête-bêche) pour éviter qu’elles ne se tassent. Et enfin, rangez vos bûches en vous basant sur le principe « premier entré – premier sorti » - les anciennes bûches devant et les nouvelles derrière.

Chauffage au bois : la question de l’autonomie

Jusqu'à présent les chaudières à bûches offraient une autonomie inférieure à celle de leurs homologues fonctionnant au fioul ou au gaz, mais l'arrivée de nouvelles technologies a inversé la tendance.

 

L’autonomie ici se définit comme étant la durée pendant laquelle la chaudière à bûches peut fonctionner sans intervention humaine et elle dépend principalement :

 

🔥 Du mode d’alimentation : pour les modèles manuels, l’autonomie est limitée par la fréquence et la quantité des rechargements ; elle peut varier de quelques heures à un jour. Pour les modèles automatiques, la limite est la capacité du réservoir de la chaudière ; l’autonomie varie de quelques heures à quelques jours.

 

🔥 De la nature et la qualité du bois : elles influencent le pouvoir calorifique du bois, c’est-à-dire la quantité de chaleur qu’il peut libérer pendant sa combustion. Si vous voulez avoir une bonne autonomie de chauffage, privilégiez les essences de bois dur (chêne, frêne, hêtre…) avec un taux d’humidité inférieur à 20 %. Elles brûlent mieux (combustion plus complète) et produisent moins de fumées et de cendres.

Quel budget prévoir pour l’installation d’une chaudière à bûches ?

chaudière bois picto

Le prix d’une chaudière à bûches de bois peut aller du simple au quadruple, voire plus, selon sa performance, sa marque, son design et ses fonctionnalités. Pour vous donner un aperçu de ce qui vous attend, le coût moyen sur le marché se situe entre 4 000 et 8 000 €, fournitures et pose comprises.

 

En ce qui concerne les bûches, le coût du stère avoisine les 100 € et 1 stère équivaut à 1 m3 de bois. Si vous préférez les bûches reconstituées, comptez entre 280 et 350 € la tonne

 

Pour connaître le montant précis du budget que vous devez préparer pour l’installation de votre chaudière à bûches, consultez l’avis d’un professionnel et demandez-lui de vous établir un devis.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Comment bien installer une chaudière à bûches ?

L’installation d’une chaudière à bûches se déroule en 5 étapes :

 

  1. Choix de l’emplacement.
  2. Raccordement au chauffage hydraulique et/ou au cumulus.
  3. Raccordement au conduit de fumées s’il y en a déjà un qui soit adapté et aux normes. Si ce n’est pas le cas, il faut en créer.
  4. Raccordement au réseau électrique du logement.
  5. Mise en service.

 

Artisan

Si vous voulez vous assurer de la réalisation des travaux dans les règles de l’art (respect des normes de sécurité, de ventilation, etc.) et bénéficier des aides financières de l’État en faveur de la chaudière à bûches, confiez votre projet à un chauffagiste certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Collaborer avec un professionnel chevronné, c’est bénéficier de ses conseils avisés et d’un accompagnement de A à Z depuis le choix de la chaudière à bûches jusqu’à sa pose en passant par le stockage et tout ce qui va avec.

 

Vous voulez gagner du temps ? Faites appel à nos artisans partenaires !

Je trouve mon artisan RGE

Simulation gratuite en 2 minutes

artisans effy note 4,8/5

Une raison de plus de nous choisir !

C'est la note que nos clients conquis attribuent à nos professionnels ! Choisir Effy, c'est choisir des professionnels de confiance pour des travaux de qualité.

Étude réalisée en 2023 auprès de 11 852 clients Effy.

artisans effy note 4,8/5

Que faut-il savoir sur l’entretien d’une chaudière à bois bûches ?

Pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement, optimiser la performance énergétique et allonger la durée de vie de la chaudière à bûches, il ne faut pas négliger son entretien.

 

⚠️ Les obligations

 

  • La révision annuelle : elle a pour finalité de s’assurer du bon état et du bon réglage de la chaudière. Elle est réalisée par un professionnel agréé et donne lieu à une attestation d’entretien pouvant faire l’objet d’un contrôle.
  • Le ramonage : il consiste à nettoyer le conduit d’évacuation des fumées, en éliminant les dépôts de suie, de goudron, et de résidus de combustion qui peuvent s’y accumuler. Il permet d’éviter les risques d’incendie, d’intoxication au monoxyde de carbone, et de mauvais tirage. Il doit être effectué deux fois par an par un professionnel qualifié et donne lieu à un certificat de ramonage.

 

Le prix à payer pour un ramonage se situe aux alentours de 80 à 150 € et celui de la révision annuelle varie de 100 à 250 €.

 

✔️ Les bonnes pratiques

 

L’entretien de la chaudière ne relève pas uniquement de la responsabilité d’un professionnel. Vous devez faire ce que vous pouvez faire à votre niveau à savoir :

 

  • Nettoyer régulièrement le foyer et le réservoir à bûches en retirant les cendres et les résidus de combustion. 
  • Surveiller le niveau d’eau dans le vase d’expansion et purger les radiateurs ou le plancher chauffant si nécessaire.
  • Nettoyer les surfaces d’échange de température qui s’encrassent facilement.
  • Etc.

Les aides financières de l’État pour financer l’installation d’une chaudière à bûches

L’achat et l’installation d’une chaudière à bûches sont éligibles à des aides financières publiques comme : 

 

Prime
  • MaPrimeRénov
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • Le chèque énergie
  • La prime énergie des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)
  • La prime Coupe de pouce chauffage
  • La TVA réduite à 5,5 %
  • Les subventions des collectivités territoriales

 

Rendez-vous auprès des organismes concernés pour vous renseigner sur leurs conditions d’éligibilité.

Obtenez jusqu'à 9 950€ d'aides financières pour l'installation d'une chaudière à bûches !

La chaudière à bûches est-elle rentable ?

Pour le savoir, il faut comparer son coût d’investissement et son coût d’utilisation avec ceux d’une chaudière classique au fioul ou au gaz.

 

Pour illustrer ce calcul de rentabilité, prenons l’exemple d’une maison individuelle de 100 m2 située en zone H1 (la plus froide) dont les propriétaires ont décidé d’installer une chaudière à bûches de bois de 20 kW avec un ballon tampon de 500 litres et un rendement de 85 % en remplacement d’une chaudière au fioul de 20 kW avec un rendement de 85 %.

 

Le coût d’investissement comprend le prix d’achat et le prix de la pose de la chaudière. Selon les données moyennes du marché, il est estimé à :

 

  • 10000 € pour la chaudière à bûches : 8000 € pour l’achat et 2000 € pour la pose.
  • 5000 € pour la chaudière au fioul : 4000 € pour l’achat et 1000 € pour la pose.

 

Le coût d’utilisation comprend le prix du combustible, le coût d’entretien, et le coût des émissions de CO2. Selon les données moyennes du marché, il est estimé à :

 

  • 1200 € par an pour la chaudière à bûches : 800 € pour le combustible, 200 € pour l’entretien, et 200 € pour les émissions de CO2 (coût social du carbone).
  • 2400 € par an pour la chaudière au fioul : 2000 € pour le combustible, 200 € pour l’entretien, et 200 € pour les émissions de CO2.

 

Le coût total sur 15 ans est obtenu en additionnant le coût d’investissement et le coût d’utilisation sur cette durée. Il est estimé à :

 

  • 28000 € pour la chaudière à bûches (10000 € + (1200 € x 15)).
  • 41000 € pour la chaudière au fioul (5000 € + (2400 € x 15)).

 

Le temps de retour sur investissement de la chaudière au bois est égal au nombre d’années nécessaires pour amortir le coût d’investissement grâce aux économies d’énergie réalisées. Il est obtenu en divisant la somme en question par la différence entre le coût d’utilisation de la chaudière au fioul et le coût d’utilisation de la chaudière à bûches. 

 

Dans notre exemple, il est estimé à 6 ans ((10000 € - 5000 €) / (2400 € - 1200 €)). Avec les aides financières, ce délai est encore revu à la baisse puisque le prix (achat + pose) de la chaudière à bûches est réduit.

 

Convaincu ? Concrétisez votre projet, découvrez les aides auxquelles l’installation de votre chaudière à bûches est éligible !

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes