Artisan règlant une chaudière

primes locales pour l’acquisition d'une chaudière basse température

Par L’équipe de rédaction

La chaudière à basse température fait partie des équipements modernes de chauffage les plus performants actuellement disponibles sur le marché. Son acquisition est en plus subventionnée par diverses aides locales et gouvernementales.

👉 Jamy vous explique le fonctionnement de la chaudière gaz à condensation en 2 minutes !

 

 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce qu’une chaudière à basse température ?

La chaudière à basse température se caractérise par sa température de chauffe limitée à 60° Celsius. Il en résulte que le dispositif consomme très peu d’énergie. Comparée à une chaudière classique, elle permet de réaliser 15 % d’économies d’énergie tout en fournissant un excellent confort de chauffe.

 

Une chaudière basse température présente en outre un excellent rendement. Presque toute l’énergie qu’elle consomme est transformée en chaleur. Pour preuve, en utilisant 1 kWh d’énergie, ce dispositif rend 0,9 kWh de chaleur.

 

Cette technologie a aussi l’avantage d’être dotée d’un brûleur à faible niveau d’oxyde d’azote. Ses rejets de CO2 et de gaz à effets de serre s’en trouvent ainsi limités.     

 

Il est notamment possible de trouver une chaudière à basse température fonctionnant à l’électricité, au gaz, ou encore au fioul. Il en existe aussi des modèles chapés, dotés de radiateurs en fonte, ou à ventouse.  

👉 Vers la fin du fioul ? Découvrez les alternatives pour votre logement.

 

 

Est-ce un investissement rentable ?

Le prix d’une chaudière à basse température est relativement élevé. Il peut ainsi aller de 3000 euros à 5000 euros hors frais de pose, sans compter les aménagements indispensables pour permettre le bon fonctionnement du système. Il faut en effet s’équiper de radiateurs adaptés, et si possible de plancher basse température, pour profiter pleinement des avantages de cette technologie.

 

Cela reste cependant un investissement intéressant sachant que le chauffage représente 30 % des dépenses en énergie dans l’habitat. L’économie d’énergie qui en résulte permettra d’amortir rapidement les frais occasionnés. En plus, une partie du financement des travaux peut être prise en charge par les subventions. En effet, un bon nombre de collectivités territoriales octroient une aide financière pour l’acquisition d’une chaudière à basse température. Outre les aides de l’Anah pour les chaudières basse température. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre mairie, de votre département, ou encore de votre conseil régional. 

 

Des exemples d’aides locales pour l’acquisition d’une chaudière à basse température

Les résidents d’Yssingeaux, commune du département de la Haute-Loire, située en région Auvergne, catégorisée en zone climatique H1, peuvent par exemple recevoir une prime de 110 euros. En plus de cela, ils peuvent demander une aide municipale, le crédit d’impôt énergie, et des subventions de l’Anah.

 

Autre exemple : un habitant de Tarsac, une ville située dans le département du Gers, dans la région Midi-Pyrénées, peut percevoir une aide allant jusqu’à 1000 euros. 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction