Calculeo
Se connecter

Chaudières à condensation : à fioul, au gaz, à bois...

Chaudière

Utilisant du gaz, du fioul ou du bois, la chaudière à condensation est un modèle très performant aussi bien au niveau du rendement énergétique que des performances écologiques. Hormis les chaudières utilisant le gaz de ville, les appareils à condensation requièrent l'installation d'une cuve ou d'un silo de stockage. Le prix final de l'installation varie donc en fonction du combustible et des caractéristiques de la citerne. Les chaudières à condensation sont économiques, écologiques (elles consomment moins d’énergie, jusqu’à 30% d’économies) et pratiques. En effet, vous n’avez rien à modifier car elles s’adaptent à votre circuit de chauffage et à votre combustible (bois, gaz, fioul).

Calculez le montant de vos aides pour l'achat d'une chaudière à condensation

En savoir plus sur le crédit d'impôt pour les chaudières à condensation

Fonctionnement de la chaudière à condensation

Récupérer la chaleur latente des fumées

Dans une chaudière à condensation, il y a un procédé de condensation de la vapeur d’eau présente dans les gaz (ou des fumées), qui récupère une partie de l’énergie des fumées alors que dans une chaudière traditionnelle, ces gaz sont évacués à haute température (120 à 200°C).

Préchauffer l’eau des radiateurs grâce à la condensation

Dans une chaudière à condensation, ces gaz sont condensés au contact du circuit d’eau de retour des radiateurs. Cette condensation a un bénéfice important : la vapeur d’eau cède une partie de sa chaleur (chaleur latente) au circuit d’eau de retour. Il faut donc moins d’énergie pour chauffer à nouveau cette eau et la renvoyer dans le circuit vers les radiateurs. Les fumées sont alors à la température du circuit d’eau dans les radiateurs (30 à 50°C). La vapeur condensée en eau doit être évacuée (circuit des eaux usées).chaudière haute performance

Une technologie qui génère des économies d'énergie

Une chaudière à condensation est avant tout une chaudière qui produit de la chaleur grâce à un combustible (granulés de bois, gaz, fioul) qui y est brûlé. L'énergie dégagée par cette combustion permet de chauffer l'eau du système de chauffage central (alimentant le plancher chauffant ou les radiateurs), voire l'eau sanitaire du domicile. La spécificité de la chaudière à condensation vient du fait que cet appareil récupère la chaleur contenue dans les fumées issues de la combustion. Ces fumées, chaudes, transmettent leur chaleur à l'eau revenant dans la chaudière. Elles contiennent aussi de la vapeur d'eau qui est condensée et libère alors de la chaleur permettant d'augmenter de nouveau la température de l'eau de retour. Ainsi préchauffée, cette eau aura besoin de moins d’énergie pour atteindre, de nouveau, sa température de consigne.

Refroidie, la vapeur d'eau se transforme en eau qui est rejetée dans le circuit des eaux usées. Grâce à sa technologie, la chaudière à condensation consomme moins de combustible pour produire plus d'énergie qu'une chaudière traditionnelle. Certains modèle peuvent atteindre une performance de 110%.chaudière au fioul

Un rendement énergétique amélioré et une pollution diminuée

La technologie de condensation permet d'utiliser de manière optimale l'énergie produite par la combustion. Indépendamment du type de combustible, les chaudières à condensation sont les modèles ayant le meilleur rendement (de 100 à 110% environ) par rapport aux autres chaudières (entre 80 et 0% pour les appareils classiques et de 90 à 96% pour ceux à basse température). Ce rendement correspond au rapport entre la puissance fournie en chaleur et la puissance consommée. Comme les chaudières à condensation consomment moins de combustible, cela entraîne une diminution importante des émissions de gaz polluants (composés azotés, monoxyde et dioxyde de carbone…). Pour les modèles au fioul, on réduit encore plus ces émissions en choisissant un appareil équipé de brûleurs dits « à flamme bleue ». Pour les chaudières à bois, les appareils labellisés « Flamme Verte » (label attribuant un certain nombre d'étoiles) offrent une garantie aussi bien sur leurs performances énergétiques qu'environnementales. Plus ils possèdent d'étoiles, meilleures sont leurs performances. Les chaudières à bois peuvent bénéficier d'un chargement automatique des granulés. Les chaudières fonctionnant au gaz de ville ne demandent pas l'installation d'une citerne.

Des combustibles plus ou moins écologiques et nécessitant un stockage

Pour les chaudières au fioul et au gaz (propane ou GPL), il est nécessaire d'installer une citerne (en plastique ou en métal) pour stocker le combustible. On doit donc trouver la place requise, à l'intérieur ou à l'extérieur de l'habitation (en enterrant éventuellement la cuve dans le jardin). Dans le cas d'un appareil à granulés de bois, il faut disposer d'un silo (en métal ou en briques) à proximité de la chaudière. Côté écologique, le fioul est le combustible le plus polluant et il produit des rejets chargés en acide. Fabriqué à partir du pétrole, il subit les mêmes imprévisibles variations de prix que les autres énergies fossiles, comme le gaz. Ces deux combustibles sont plus onéreux par rapport aux granulés de bois.

Un coût variant selon le combustible

Sans parler du coût de la main d'œuvre pour l'installation, le prix d'une chaudière à condensation diffère en fonction du combustible. Il faut compter entre 1 000 et 8 000 euros pour les modèles au fioul, entre 3 000 et 6 000 euros pour ceux au gaz et entre 8 000 à 20 000 euros pour ceux à granulés de bois. En dehors du cas où on utilise du gaz de ville, Il faut ajouter le coût de la cuve (entre 400 et 2 000 euros selon la taille, le matériau et la position, enterrée ou non) ou le coût du silo (entre 500 et 3 000 euros en fonction de la contenance et du matériau). Un entretien annuel est nécessaire pour toute chaudière. Son coût ne dépend pas du combustible et on l'estime entre 90 et 300 euros.

Les aides et subventions disponibles

Dans l'optique de promouvoir l'efficacité énergétique, l'État a décidé de mettre à disposition des contribuables français, une vaste panoplie d'aides écologiques parmi lesquelles on peut citer : la prime rénovation énergétique Calculeo pour la chaudière à condensation, le crédit d'impôt vert, les aides et subventions de l'Anah pour la chaudières à condensation, de même qu'une pléiade de subventions des conseils régionaux, dont le but est de prendre en charge une partie non négligeable de l'investissement dans un projet d'économies d'énergie.

Pouvez-vous prétendre à des subventions pour votre chaudière à condensation?


Navigation

Chaudière à condensation

Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Fresnay-l'Évêque
Aides possibles : 4 800 €
À Annemasse
Aides possibles : 4 920 €
À Bordeaux
Aides possibles : 600 €

Offre Ampoules LED

20 ampoules LED = 1 € avec notre partenaire
Quelle Energie

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

tres bons renseignements et explications,simple d'utilisation merci a vous.
joel l. - Sains-en-Gohelle (62)
Clarté des explications Simplification des démarches
Yves Jean-Claude R. - Roullet-Saint-Estèphe (16)
BONJOUR beaucoup de renseignement au sujet des aides que je peux obtenir et bien merci AU REVOIR
denise f. - La Neuville-du-Bosc (27)