Deux artisans installent une pompe à chaleur

Ce qu’il faut savoir sur les pompes à chaleur air-eau

Par L’équipe de rédaction

Si votre vieille chaudière vient de rendre l’âme, pourquoi ne pas en profiter pour changer de système de chauffage ? Avec une installation facile et un bon rendement à la clé, la pompe à chaleur (PAC) est la candidate idéale. La PAC vous permettra non seulement de réduire votre facture énergétique, mais en plus elle éligible à plusieurs aides écologiques.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Des performances toujours élevées

Le coefficient de performance théorique (COP) d’une pompe à chaleur est de 3. Cela veut dire qu’avec 1 kWh d’électricité, ce sont 3 kWh de chaleur qui seront fournis. Les pompes à chaleur ont un rendement habituel supérieur à 1 ce qui fait d’elles un appareil de chauffage plus performant que les autres systèmes de chauffages qui ont un rendement inférieur à 1 à cause des pertes d’énergie durant la transformation de chaleur.Petite astuce : pour connaître les performance réelles de votre PAC, référez-vous au coefficient de performance saisonnier (SCOP). Il prend en compte les variations de température à l’année et en fonction de votre régionezembedEn résumé, choisir une pompe à chaleur, c’est choisir les avantages d’un chauffage central tout en optant pour un système à la fois différent et particulièrement performant. Par exemple, si vous possédez une vieille chaudière au fioul, préférez-lui une PAC, plus facile à utiliser et plus efficace sur le plan énergétique.En outre la pompe à chaleur aérothermique air/eau est éligible à la quasi-totalité des aides écologiques : crédit d’impôt pour a pompe à chaleur air/eau, les subventions de l’Anah, la prime éco énergie pour les PAC, l’éco prêt à taux zéro ou encore les aides et

Mère qui porte sa fille

Ma pompe à chaleur à partir de 1 500 €

Offre Effy : installez une PAC et économisez jusqu’à 60 % sur votre facture

Mère qui porte sa fille
J'installe ma pompe à chaleur

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

La PAC air/eau est un appareil de chauffage qui se compose de deux parties : un bloc installé à l’extérieur du logement et un bloc installé à l’intérieur du logement. Le bloc situé à l’extérieur est chargé de recueillir les calories contenues dans l’air et de les transférer via un fluide caloporteur  au bloc situé à l’intérieur du logement. Il s’agit ni plus ni moins d’un réservoir d’eau chaude qui pourra ensuite approvisionner des radiateurs à eau, un plancher chauffant ou bien encore un ballon d’eau chaude si vous avez opté pour une pompe à chaleur mixte.

👉 Comment fonctionne une pompe à chaleur ? Jamy vous éclaire sur le sujet !

 

 

Cette technologie, malgré un très bon rendement ; reste néanmoins dépendante de la température extérieure et du climat de votre région. Plus la température est basse et moins la pompe pourra absorber de calories. Certaines pompes ont même beaucoup de mal à fonctionner et à délivrer de la chaleur. Mais pas de panique. Elles sont équipées d’une résistance électrique qui prendra le relais

Une bonne efficacité passe par un bon dimensionnement

Votre pompe à chaleur sera d’autant plus performante qu’elle sera bien dimensionnée. Le bon dimensionnement de la pompe à chaleur air/eau consiste à déterminer au plus juste, la puissance (en kW) nécessaire à son bon fonctionnement. Ceci, en fonction du type de logement et des températures extérieures et intérieures souhaitées et des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire. Le dimensionnement de la PAC doit être réalisé par l’installateur juste avant la réalisation du devis. Un mauvais dimensionnement peut entraîner une surconsommation et inévitablement une diminution de sa durée de vie. Dans le cas contraire, avec une utilisation à bas régime, la pompe à chaleur ne donnera pas le meilleur de sa puissance.

👉 Pour obtenir de bonnes performances, votre pompe à chaleur doit s'adapter à votre logement. Découvrez pourquoi avec Jamy :

 

 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction