Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Les systèmes de chauffage les plus économiques

Par L’équipe de rédaction

Premier poste de dépense énergétique des ménages français, le chauffage représente un coût conséquent et chacun est à la recherche du mode de chauffage le plus économique pour équiper son habitation. Découvrez quels critères prendre en compte pour choisir votre chauffage et quelles sont les solutions parmi les moins chères en ce moment.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Les bons critères pour choisir un chauffage économique

Les critères qui vont influer sur l’attractivité économique d’un système de chauffage sont le coût de l’énergie, le prix d’achat (frais d’installation compris) du générateur de chaleur et le rendement (performance énergétique) de ce dernier.

 

Le coût de l'énergie

Le premier critère à prendre en compte pour trouver un chauffage économique est le coût de la consommation nécessaire pour produire la chaleur. On calcule le prix de l'énergie en €/kWh, ce qui correspond au coût nécessaire pour produire 1kWh d'énergie. L'énergie solaire, renouvelable, est gratuite, mais ne permet pas de couvrir tous les besoins d'un logement. Le bois est considéré comme la source d'énergie la moins chère en France : renouvelable elle aussi, elle est produite localement. L'électricité est l'une des sources d'énergie les plus onéreuses. Le fioul, lui, est soumis à des taxes spécifiques en raison de son impact environnemental et son tarif est indexé sur celui du pétrole, ce qui le rend moins attractif et soumis à de fortes variations. Le chèque énergie peut aider les ménages les plus modestes à régler leurs factures d'énergie.

 

Principales sources d'énergie Coût de l'énergie en 2018 (€/kWh
Solaire 0
Bois déchiqueté 0,026
Bois (bûches) 0,043
Bois (granulés ou pellets en vrac) 0,054
Fioul domestique 0,063
Gaz naturel 0,066
Électricité 0,105
Propane 0,13

 

Le prix du générateur de chauffage

Le prix d'achat de l'appareil est également un paramètre important : il est soumis à de fortes variations selon sa marque, ses options et sa puissance. Il faut penser à lui ajouter celui de la pose et de l'installation du système de chauffage central lorsqu'il s'agit d'une chaudière ou d'une pompe à chaleur, afin d'estimer au mieux l'amortissement du coût total de l'installation. Sous conditions, des aides sont disponibles pour vous aider à financer les appareils les plus performants.  

 

Type de chauffage Coût indicatif de l'appareil (hors pose) Aides (sous conditions)
Chaudière gaz à condensation entre 3 200 et 8 000 €  
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt
  • Eco-PTZ (si programmateur de chauffage)
Chaudière à bois (bûches) Entre 7 000 et 17 000 €  
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt
  • Eco-PTZ
Chaudière à granulés de bois Entre 12 000 et 25 000 €  
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt
  • Eco-PTZ
Chaudière bois déchiqueté entre 8 000 et 30 000 €  
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt
  • Eco-PTZ
Chaudière à condensation au fioul de 5 000 à 10 000 € + une cuve de stockage entre 500 et 2 000 €  
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt
  • Eco-PTZ (si très hautes performances énergétiques et programmateur de chauffage)
Chauffage électrique
  • Convecteur : de 20 à 200 €
  • Panneau rayonnant : de 40 à 1 700 €
  • À inertie : de 80 à 1 500 €
 
  • Des primes existent pour le remplacement d'un chauffage électrique ancien pour un radiateur électrique électronique à fonctions avancées.
Pompe à chaleur
  • PAC air-air : entre 5 000 et 8 000 €
  • PAC air-eau : entre 6 000 et 13 000 €
  • PAC eau-eau : entre 6 000 et 15 000 €
 
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt (sauf PAC air-air)
  • Eco-PTZ (si programmateur de chauffage et sauf PAC air-air))
Panneaux photovoltaïques entre 6 000 et 40 000 € selon la puissance de l'installation  
  • CITE : jusqu'à 30 % du coût d'acquisition sous forme de crédit d'impôt
  • Eco-PTZ (si système mixte avec production d'ECS)

    ⚠️ Fin du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique)
    Le CITE est supprimé pour les dépenses effectuées depuis le 1er janvier 2021. Il est remplacé par le dispositif MaPrimeRénov’.

    Le rendement du système de chauffage

    Le rendement d'un appareil de chauffage correspond au rapport entre l'énergie consommée et celle effectivement restituée sous forme de chaleur. Plus le pourcentage de rendement est élevé, plus son rendement est important. Pour les pompes à chaleur, on parle de COP (coefficient d'efficacité) : il désigne la quantité d'énergie fournie par une énergie renouvelable comparée à l'énergie électrique consommée pour faire fonctionner la pompe à chaleur. 

     

    Type de chauffage Rendement
    Chaudière gaz à condensation jusqu'à 110 %
    Chaudière à bois (bûches) Environ 80 %
    Chaudière à granulés de bois Entre 80 et 90 %
    Chaudière bois déchiqueté Jusqu'à 90 %
    Chaudière à condensation au fioul Jusqu'à 110 %
    Chauffage électrique Près de 100 %
    Pompe à chaleur COP d'environ 3 (pour 1kWh consommé, produit 3 kWh)
    Panneaux photovoltaïques Dépend de l'exposition, de la zone géographique et de l'installation

     

    D'autres paramètres à prendre en compte

    Pour choisir le chauffage le plus économique, d'autres critères sont à considérer et le choix du mode de chauffage adapté nécessite souvent une étude minutieuse :

    • Du coût de l'abonnement au fournisseur d'énergie pour l'électricité et le gaz notamment.
    • Des frais d'entretien : pour les systèmes à combustion (bois, fioul, gaz) une visite d'entretien annuelle est obligatoire. Les pompes à chaleur nécessitent aussi un entretien régulier. On considère ce coût de l'ordre de 200 €, bien qu'il varie selon le type d'installation et l'artisan sélectionné.
    • De la zone géographique : la consommation à l'année diffère selon la zone géographique concernée. Certains modes de chauffage ne sont pas disponibles partout, comme le gaz de ville par exemple.
    • De la surface à chauffer : le chauffage le plus économique ne sera pas le même pour une petite surface que pour un local de grande dimension. Le chauffage électrique par exemple, ne semble pas être une option intéressante si l'on considère le coût de l'énergie, mais il peut être avantageux pour un appartement de faible dimension.
    femme avec ordinateur

    Le saviez-vous ?

    Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

    femme avec ordinateur

    Les chauffages les plus économiques actuellement

    Pour trouver le chauffage le plus économique, il faut donc :

     

    • Estimer le prix d'achat de l'appareil et des travaux, tempéré par d'éventuelles aides pour soutenir vos travaux de rénovation énergétiques.
    • Calculer le coût annuel représenté par la consommation d'énergie, l'abonnement et les frais d'entretien.
    • Prendre en compte le contexte (surface à chauffer, production ou non d'eau chaude sanitaire, zone urbaine ou rurale...)

     

    Parmi les solutions les plus intéressantes actuellement, on peut citer :

     

    • Les chaudières au gaz à condensation ou à micro-cogénération (qui produisent de l'électricité en plus de la chaleur) pour les logements situés en zone urbaine, alimentées par le réseau de gaz de ville. Leur coût d'achat est réduit par de nombreuses aides et leur très hautes performances énergétiques permettent d'amortir leur coût rapidement.
    • Les chaudières alimentées au bois ou avec une source d'énergie biomasse renouvelable, les moins chères du marché, soutenues également par de nombreux dispositifs.
    • Le chauffage solaire est aussi une piste à envisager en appoint, pour réduire sa consommation d'énergie.
    Artisan poignée de main

    Ma pompe à chaleur à partir de 1 500 €

    Offre Effy : installez une PAC et économisez jusqu’à 60 % sur votre facture

     

    Artisan poignée de main
    Je change mon chauffage

    Simulation gratuite et immédiate

    L’équipe de rédaction