Chauffage solaire : les aides et subventions locales à explorer

Par L’équipe de rédaction

Le soleil a toujours servi à réchauffer l’Homme, et ce, depuis l’antiquité. Cette source est inépuisable et écologique. L’utilisation de cette énergie renouvelable est nécessaire à la protection de l’environnement. Ainsi, l’État et les collectivités locales, dans la lutte contre le réchauffement climatique, mettent en place des aides et subventions pour favoriser l’utilisation et la rénovation vers des moyens de chauffage écologiques comme le chauffage solaire

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Les différents types de chauffage solaire

Le système de chauffage solaire se décline en 2 types : le chauffe-eau solaire individuel ou CESI, composé de panneaux solaires thermiques et d’un ballon d’eau de 200 à 300 litres, destiné à produire de l’eau chaude sanitaire ; et le système solaire combiné ou SSC qui sert à produire de l’eau chaude et à fournir une partie du chauffage central de la maison. Le chauffage solaire peut assurer 50 % de la production d’eau chaude sanitaire et 30 à 60 % des besoins en chauffage des foyers. Ce rendement dépend de la situation géographique et de l’exposition au soleil.

Les différentes aides et subventions accordées pour l’utilisation du chauffage solaire

En utilisant un mode de chauffage écologique comme le chauffage solaire, des financements peuvent être alloués par l’État sous certaines conditions : l’éco prêt à taux zéro pour le chauffage solaire, par exemple, qui est remboursable en 10 ans, est applicable aux bouquets de travaux et aux bâtiments de plus de 15 ans. Grâce au crédit d’impôt développement durable pour le chauffage solaire, il était possible d’obtenir une réduction pouvant représenter jusqu’à 30 % du budget engagé mais ce n'est désormais plus faisable (le CITE ayant été supprimé le 1er janvier 2021). À savoir que la réalisation d’une rénovation thermique donne droit à une réduction de 5,5 % de la TVA. Vous pouvez également bénéficier de MaPrimeRénov' et de la prime énergie Calculeo pour le chauffage solaire.

 

Enfin, pour savoir si des aides locales ou régionales sont disponibles dans la zone géographique du logement que vous souhaitez équiper, renseignez-vous auprès de votre Métropole, votre département ou votre Région.

 

  • En Haute-Normandie, par exemple, la région octroie une subvention de 1500 € maximum pour l’installation d’un CESI. Cette aide exclut les dépenses éligibles au crédit d’impôt. Elle s’adresse aux logements de plus de 10 ans et est dédiée aux maisons individuelles servant d’habitation principale. Le revenu fiscal de référence du bénéficiaire ne doit pas dépasser 45 000 € s’il veut prétendre à cette subvention.
  • Dans la région Rhône-Alpes, une aide de 500 € est accordée pour l’installation de chauffage solaire. Cette subvention ne concerne que la main d’œuvre et les maisons individuelles. L’installateur doit être certifié QualiSol.

 

Les aides et subventions sont cumulables sous certaines conditions. Le cumul peut être possible pour le crédit d’impôt, la TVA à 5,5 %, l’éco prêt à taux zéro, la prime rénovation énergétique et les différentes subventions des organismes et différentes régions. Les bouquets de travaux sont aussi encouragés dans la démarche de la rénovation.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction