L'éco-prêt à taux zéro complémentaire enfin accessible

Par L’équipe de rédaction

 

Annoncée en début d’année, la bonne nouvelle vient se confirmer : l’éco-prêt à taux zéro complémentaire est désormais disponible pour les particuliers réalisant des travaux de rénovation énergétique.

En quoi consiste ce prêt complémentaire ?

L’éco-prêt à taux zéro, ou éco-PTZ, permet aux particuliers ou aux propriétaires bailleurs d’obtenir un financement pour réaliser des travaux d’économies d’énergie dans leur logement. L’éco-PTZ est très avantageux car les intérêts sont entièrement remboursés par l’État au titre de la transition énergétique. Ce prêt est plafonné à 30 000 euros et était jusque-là accordé une seule fois, indépendamment de la somme prêtée.

Depuis le 1er juillet 2016, il est désormais possible de demander une prêt complémentaire dans la limite du plafonnement légal de 30 000 euros. Ce petit rajout répond évidemment aux mêmes exigences que celles imposées à l’éco-PTZ classique.

Conditions et démarches

L’éco-prêt à taux zéro, et désormais le complément accordable, est une aide destinée à améliorer l’étiquette énergétique de la résidence principale d’un particulier. Pour recevoir un prêt, les propriétaires ou locataires du bien doivent engager au minimum deux types de travaux de rénovation énergétique éligibles tels que l’isolation des combles ou des murs, la pose de vitrages isolants, l’installation d’une chaudière à condensation, etc.
 

Pour obtenir l’éco-prêt à taux zéro complémentaire, les conditions d’obtention sont les mêmes. Seul petit ajout : il est nécessaire de fournir à la banque un formulaire de demande et de justification. En effet, la nouvelle banque prêteuse doit pouvoir vérifier le montant d’éco-prêt déjà perçu par l’emprunteur. À cet effet, la première banque créancière atteste du montant déjà accordé et fournit une preuve justifiant que le prêt initial a bien été remboursé dans son intégralité. Le prêt complémentaire ne peut pas être demandé par un particulier plus de 3 ans après son premier éco-PTZ.

D’autres financement pour vos travaux

L’éco-prêt à taux zéro possède l’énorme avantage de fournir un financement simple, rapide et peu coûteux pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie, parfois très lourds en termes d’investissement. Il est également cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique pour que les travaux soient encore plus rentables. On peut par exemple demander un crédit d’impôt à 30 % en plus de l’éco-PTZ. Pour réduire encore plus l’investissement lié aux travaux, il est possible de demander la Prime Energie ou la Prime Energie Plus de Calculeo.

L’équipe de rédaction