Calculeo

Avantages et inconvénients du chauffage au bois

avantages et inconvénients du chauffage au bois

Parmi la multitude de possibilité, il est parfois difficile de choisir le système de chauffage le plus adapté à ses besoins. Pour vous guider, Calculeo revient sur le chauffage au bois. Le chauffage au bois fait partie des systèmes de chauffages le plus écologiques qui soient, grâce notamment à une source d’énergie propre et renouvelable. En outre il est aussi le plus économique, d’autant plus qu’en général, les équipements de chauffage au bois sont éligibles aux principales aides écologiques existantes.

Calculez le montant de vos aides pour l’installation d’un système de chauffage au bois

Le bois, un combustible bon marché et disponible localement

L’atout majeur du chauffage au bois réside dans le coût du combustible. En effet, le bois sous forme de bûches est la ressource énergétique la moins chère, suivi de près par les granulés de bois. Aussi appelés pellets, les granulés sont composés de sciure de bois compactée, ce qui leur confère une grande capacité de production de chaleur pendant leur combustion.

En plus d’être très accessible, le bois bénéficie également d’un approvisionnement de proximité. Contrairement au fioul ou au gaz, le bois de chauffage peut être produit sur une grande partie du territoire français. Chauffer votre habitation au bois profite non seulement à l’économie locale mais limite aussi les coûts de transports et donc le coût de la ressource ! Du côté des émissions de gaz à effet de serre, on estime que le bois a un bilan carbone neutre. Cela signifie que ses émissions de CO2 sont compensées par le gaz carbonique absorbé durant la croissance de l’arbre. Ceci est surtout vrai pour les bûches et moins pour les granulés puisque c’est un produit transformé.

Le chauffage au bois nécessite une surface de stockage non négligeable

En revanche, cette ressource renouvelable nécessite de l’espace pour être stockée. En effet, si vous optez pour une chaudière à bûches ou une chaudière à granulés, les consommations de bois représenteront un volume important. Comptez environ 5 tonnes de granulés ou une dizaine de stères de bûches pour alimenter une chaudière récente pendant un an. Le bois doit être stocké à l’abri de l’humidité, il faut donc disposer d’un espace de quelques mètres carrés au sec dédié au stockage des bûches. Du côté des granulés, ils sont en général entreposés dans un silo directement relié à la chaudière par un système d’alimentation automatique. Cette installation occupe une surface de 6 à 8 m² en moyenne.

Des solutions variées pour tous les logements

Quelle que soit la configuration de votre logement, il y a toujours une solution de chauffage au bois qui peut vous correspondre. Si vous disposez d’un chauffage central, une chaudière à buches ou à granulés sera parfaitement adaptée. Au contraire, si vous avez actuellement un chauffage pièce par pièce, vous pourrez opter pour un poêle à bois pour chauffer une partie ou l’ensemble de la surface de votre habitation. Et enfin, si vous avez la chance d’avoir un foyer de cheminée, vous pouvez y installer un foyer fermé, ou insert. A défaut de pouvoir chauffer l’ensemble de la maison, il réchauffera par exemple votre salon et permettra de réduire la consommation d’énergie des appareils de chauffage déjà installés dans cette pièce.

Un espace adapté pour le conduit de fumées

Lors de la combustion du bois, un dégagement de fumées accompagne toujours la production de chaleur. Il convient donc de l’évacuer à l’extérieur à l’aide d’un conduit de fumées. Les chaudières tout comme les poêles et les inserts sont soumis à cette contrainte d’installation. Un conduit de cheminée existant peut être réutilisé à condition qu’il respecte les normes d’étanchéité. Dans le cas contraire, il doit être tubé. Et si vous ne disposez pas d’un tel conduit, il est possible de le créer si la configuration du toit le permet. Dernière option, l’évacuation en ventouse, compatible uniquement avec les appareils de chauffage étanches, elle permet une sortie des fumées par le toit ou par la façade. Cela peut être un bon moyen pour contourner l’installation d’un conduit dans le toit.

Des aides pour vous aider à financer votre chauffage au bois

Et enfin, dernier avantage, qu’il s’agisse de poêle, de chaudière ou d’insert, les appareils de chauffage au bois sont tous éligibles à plusieurs aides de l’Etat. Vous pouvez par exemple bénéficier d’un crédit d’impôt 2016 de 30% sur le coût du matériel lors de la pose d’un poêle à bois, d’une chaudière ou encore d’un foyer fermé. Pour en profiter, le professionnel doit détenir sa qualification RGE.

Calculez le montant de vos aides pour l’installation d’un système de chauffage au bois


Les derniers calculs

À Decize
Aides possibles : 662 €
À Caouënnec-Lanvézéac
Aides possibles : 360 €
À Sarcy
Aides possibles : 4 050 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

c'est excellent,tres facile a comprendre.
Bernard § Denise A. - Bucquoy (62)
Les explications des différentes étapes de la demande étaient parfaitement compréhensible.
max v. - Paron (89)
J ai bien aimé la rapidité de réaction pour nous informer en ce qui concerne les entreprises ainsi que la simulation des aides auxquelles nous avons droit
JULIEN w. - Wahagnies (59)