Calculeo

Tout savoir sur les radiateurs : Fonctionnement, puissance, prix, subventions etc.

radiateur

La famille des radiateurs est relativement élargie. Il en existe de toutes sortes (radiateur électriques, à eau, à bain d’huile, etc.),  pour différents usages (chauffage centrale, chauffage d’appoint, etc.) et donc naturellement à différents prix, de moins de 50 à plus de 5000 €. Le choix de votre radiateur doit donc être guidé non seulement pas vos besoins en chauffage, mais aussi par la qualité de votre isolation, la taille de vos pièces etc.

Obtenir des idées de prix pour votre radiateur

Tout savoir sur les radiateurs

Le radiateur  désigne les composants d’un système de chauffage radiant (multidirectionnel). Contrairement à ce qu’il parait, le radiateur est une très vieille invention. Les Etrusques sont les premiers à l’avoir implémenté. Plus tard, les Romains le perfectionneront en l’intégrant notamment à un système  chauffage central. Avec une chaudière qui produit de l’eau chaude (ou de la vapeur*), des tuyaux, et des radiateurs primitifs en bronze ou en pierres volcaniques. Tombé dans l’oubli, c’est l’ère industrielle qui relancera l’idée, avec les premières installations en Angleterre vers 1817. Dans un premier temps, les radiateurs vont fonctionner à la vapeur, puis pour éviter les accidents avec de l’eau chaude. La France devra attendre l’après-Seconde guerre mondiale, pour voir la généralisation du chauffage central et du radiateur à eau ou de son homologue, le radiateur électrique.
*Les Romains connaissaient et avaient construit des pompes d’assèchement des mines, fonctionnant à la vapeur (et probablement aussi les Grecs). Compte tenu de l’énorme afflux d’esclaves dans l’empire, leur usage ne s’est pas développé.

Comprendre le fonctionnement

Le radiateur est un appareil qui reçoit ou fabrique de la chaleur et la renvoie dans tous les sens (rayonnement) pour chauffer l’air ambiant d’un lieu. Deux types de fonctionnement sont possibles.

  • Le radiateur à eau, qui fait partie d’un système complet avec la chaudière et les canalisations, n’est qu’un émetteur de chaleur. Il est généralement (mais pas systématiquement) en matériaux à forte inertie thermique, tels que la fonte d’acier.
  • Par contre le radiateur électrique produit la chaleur grâce à des résistances, qui chauffent soit un corps solide (fonte, pierre de lave, brique réfractaire) ou un liquide (glycol dérivé du pétrole, ou une huile végétale ou minérale). C’est donc un producteur et un émetteur de chaleur.

Tous les types de radiateurs.

Outre leurs types d’énergie, les radiateurs peuvent se répartir en deux grandes catégories, en fonction de l’usage que l’on en fait et surtout du volume à chauffer.

Les radiateurs à faible capacité
Ce sont essentiellement les radiateurs dit d’appoint à alimentation électrique, soit de type transportable sur roulettes ou fixés au mur dans une salle de bain, tels que les modèles sèches-serviettes.

  • Le convecteur électrique est une simple plaque chauffante, intégrée dans un carter, avec entrée d’air froid par le bas et une sortie d’air réchauffé par le haut. D’où l’importance de ne jamais obturer celle-ci, pour s’éviter un incendie par surchauffe des résistances. La puissance varie de 750 W à 2500 W et le prix de 50 à 400 €.
  • Les radiateurs à bain d’huile (sur roulettes) offrent une inertie supérieure. Les puissances varient de 1000 W à 2500 W pour un coût d’achat de 50 à 250 €.
  • Enfin les radiateurs soufflants, qui offrent l’avantage de pouvoir très rapidement sécher une pièce. Les puissances vont de 500 W à …33 000 W (il s’agit de canon à air chaud professionnel). Les prix oscillent entre quelques dizaines d’euros et 1500 €

L’ensemble de ces radiateurs constitue des chauffages : soit d’appoint, soit réservés à une seule pièce pas trop grande. Ils sont énergivores et compensent leur faible coût d’achat, par un coût de fonctionnement élevé*.
*Il convient ici de préciser une évidence, que d’aucuns s’entêtent toujours à ne pas vouloir prendre en considération. Le prix de l’électricité en France ne pourra qu’aller en augmentant et dans des proportions très importantes (100, voire 150 % à terme). La cause en est le gouffre financier, que va constituer pour les fournisseurs, le démantèlement des centrales nucléaires et leur éventuel renouvèlement. Abstraction faite d’autres facteurs géopolitiques, qui pourraient encore augmenter la facture.

Les radiateurs à forte capacité

L’énergie qui les alimente, est soit électrique avec des dispositifs augmentant le rendement, soit par de l’eau chaude provenant d’une chaudière. Celle-ci peut être alimentée soit au fioul, soit au gaz ou avec du bois sous différentes formes (pellets, copeaux, buches…).

Les électriques

  • Les radiateurs à accumulation ou à inertie. Les résistances électriques chauffent un fluide, qui transmet ses calories à des matériaux réfractaires, tel que la brique, les pierres volcaniques, la fonte d’aluminium, le granit, etc. C’est ce matériau qui diffuse les calories de manière progressive, régulière et sans à-coup. Ce sont des radiateurs volumineux et lourds, mais qui offrent un bon rendement s’ils sont utilisés en « heures creuses ». Les puissances vont de 1000 W à 2500 W et les prix s’étagent de 500 € à 2 000 €.

Les modèles à eau chaude

  • Les radiateurs en fonte restent une valeur sure, pour peu que l’on choisisse la bonne énergie pour les alimenter. À l’image du mobilier d’antan, ils peuvent se transmettre de génération en génération, grâce à leur robustesse. En outre, la fonte est par elle-même un matériau à grande inertie. Actuellement ils se déclinent sous des formes variées, qui vont du classique au design le plus moderne, voire le plus extravagant (radiateur en forme d’étrave de bateau ou de motos…). Ils ne sont plus forcément mis contre un mur, mais peuvent servir de séparation entre deux zones d’une même pièce. Leur puissance de chauffe peut monter jusqu'à 6000 W. Leur prix unitaire va de 500 € à 2500 € (modèles design). Enfin, il est à noter que certains modèles peuvent être réalisés en acier, voire en aluminium, matériaux nettement moins performants quant à l’inertie, mais se prêtant à une multitude de formes.
  • Entrant aussi dans la catégorie des radiateurs, les radiateurs de sol ou plus communément appelés planchers chauffants. Ils sont nettement plus performants, quant au confort général et laissent libre tout l’espace (il faut toutefois prévoir un rehaussement du plancher). Ils ne peuvent être installés qu’à la construction, ou lors d’une rénovation complète. Ils présentent l’avantage indéniable de fournir une chaleur uniforme et conviviale (finie la « bulle » près du radiateur pendant que les autres se gèlent). Celle-ci en s’élevant peut en outre chauffer un étage, avec uniquement des chauffages d’appoint dans les salles de bains. Le prix au m2, hors chape en béton, oscille entre 35 et 80 €.

Le cas particulier des radiateurs à infrarouge (ondes longues).
Ils sont basés sur le principe du rayonnement solaire, avec un rendement avoisinant les 80 %. Particulièrement adapté aux grands volumes, avec des hauteurs de plafond importantes et au chauffage en extérieur. On les trouve massivement dans les terrasses ouvertes des cafés et restaurants. Ils peuvent être installés sous forme de panneaux rayonnants, en hauteur dans les pièces, voire intégrés à des miroirs, avec toutefois un bémol. La chaleur rayonnée ne traverse pas les murs ou plafonds. Leur puissance va de 300 W à 1400 W (jusqu’à 3000 W pour certains modèles industriels), avec des tarifs qui s’étagent de 250 €, à 3 000 € pour les modèles décoratifs.

Caractéristiques et performances des radiateurs

Types de Radiateur Puissances* Prix d'achat* Usage Rendement

Les modèles électriques

Les convecteurs
750 à 2500 W
50 à 400 €
Appoint
Les modèles à bain d'huile
1000 à 2500 W
50 à 250 €
Appoint
Les modèles soufflants
500 à 33 000 W
50 à 1 500 €
Appoint
Les modèles à accumulateurs
1000 à 2500 W
500 à 2 000 €
Appoint et principal
✭✭
Les modèles à infrarouge
300 à 3000 W
150 à 3 000 €
Appoint et extérieur
✭✭ à ✭✭✭

Les modèles à eau (avec chaudière au fioul, gaz ou au bois)

Les modèles en fonte
Jusqu'à 6000 W
500 à 2 500 €
Principal
✭✭ à ✭✭✭
Les Planchers chauffants
35 à 80 € du m 2 (hors chape)
Principal
✭✭✭
* Les puissances et prix d'achat varient grandement en fonction des marques et modèles choisis.

Lors du choix d’un système de chauffage, la priorité sur le plan économique, est de bien choisir son énergie. C’est celle-ci qui va conditionner la rentabilité de tel ou tel système, sur le long terme. Ensuite seulement viennent l’esthétique, l’aspect pratique et d’autres critères, tels que le prix d’achat et d’installation. Un autre point à prendre en compte également est l’existence ou non d’aides écologiques comme la prime énergie, le crédit d’impôt ou les subventions de l’ANAH pour l’achat de votre équipement.

Calculez le montant de vos aides pour l’achat d’un radiateur 


Les derniers calculs

À Rouffiac
Aides possibles : 1 200 €
À Le Grand-Quevilly
Aides possibles : 1 645 €
À Montbazens
Aides possibles : 1 164 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Site simple clair et accessible
James V. - La Clisse (17)
Un tres bon suivi de dossier
samir d. - Le Blanc-Mesnil (93)
les renseignements sur les aides éventuelles le rappel des différentes deémarches soit par mail ou téléphone
Paquita M. - Issoire (63)