Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Pour quel type de solution de chauffage opter

Par L’équipe de rédaction

Choisir son mode de chauffage n'est pas chose aisée. L'offre est aujourd'hui extrêmement diversifiée  et en fonction de la configuration de votre logement, il faudra adapter votre installation suivant la source d'énergie choisie, le mode de diffusion de la chaleur, l'impact environnemental que vous  souhaitez obtenir, et bien sûr les coûts d'installation et de fonctionnement de celle-ci. Tour d'horizon des principaux avantages et inconvénients des différents modes de chauffage.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Le chauffage au gaz, abordable et efficace

Le chauffage au gaz est aujourd'hui relativement économique. Les prix du gaz sont stables avec une tendance à la baisse sur les derniers mois. De plus, les chaudières gaz à condensation, qui sont aujourd'hui la norme, sont extrêmement efficaces et offrent les meilleurs rendements du marché. En comparaison du fioul, le gaz a un impact environnemental nettement inférieur. L'inconvénient principal est qu'il faut être relié au réseau pour pouvoir se chauffer au gaz. En termes de prix, les  chaudières gaz coûtent environ 5000 € à l'installation, somme qui peut être largement réduite grâce aux aides à la rénovation.

Chaudière au fioul : des prix moyens pour un combustible polluant, mais une bonne efficacité

Le chauffage au fioul a peu ou prou les mêmes caractéristiques que le chauffage au gaz. La technologie de chaudière est la même, la plus efficace du marché. Le stockage du fioul s'effectue dans une cuve, ce qui a l'avantage de ne pas avoir besoin du réseau centralisé, mais l'inconvénient d'occuper beaucoup d'espace. Le fioul est plus cher que le gaz, mais il bénéficie d'une conjoncture favorable avec les prix du pétrole qui sont actuellement très bas. Les émissions de gaz à effet de serre sont aussi plus importantes.

Le bois : confortable, convivial, écolo et très bon marché

Le chauffage au bois revient très à la mode actuellement et ce pour plusieurs raisons. D'abord, le bois, que ce soit en bûches ou en granulés, est aujourd'hui l'énergie de chauffage la moins chère du marché. Si le bois provient de forêts exploitées de manières responsables, le bilan carbone de votre chauffage sera alors totalement neutre, d'autant plus que la biomasse est bien répartie sur le territoire français, ce qui permet de privilégier les filières locales. Les technologies (à bûches, à granulés, chaudières, poêles avec ou sans conduit de cheminée) contribuent au fait que chacun puisse trouver une solution de chauffage au bois qui lui convient. Seul inconvénient : la manipulation du bois, qui nécessite un peu plus d'attention que pour une solution de chauffage central classique, même si les chaudières et poêles à granulés disposent aujourd'hui d'une alimentation automatique.

femme avec ordinateur
Ma pompe à chaleur à partir de 1 500 €

 

Offre Effy : installez une PAC et économisez jusqu’à 60 % sur votre facture

femme avec ordinateur
J'installe ma pompe à chaleur

Simulation gratuite en 2 minutes

Chauffage électrique : une amélioration de l'offre de radiateurs, mais une énergie de plus en plus chère

Le chauffage électrique, qui s'est développé en France en même temps que la filière nucléaire, a aujourd'hui de moins en moins la côte, la faute à des prix de l'électricité en très forte augmentation. En revanche, dans un logement bien isolé, les radiateurs électriques demeurent une bonne solution d'appoint. Les radiateurs à inertie modernes permettent également une consommation d'électricité moins importante pour une diffusion de la chaleur plus homogène que les convecteurs classiques. Leurs faible prix d'achat, la facilité d'installation et la très grande diversité des modèles en termes de puissance jouent aussi en faveur du chauffage électrique.

Les pompes à chaleur, une solution verte très rentable si elle est bien étudiée

Les pompes à chaleur air/eau sont également des solutions très respectueuses de l'environnement, puisque pour un kilowatt d'électricité consommée, elles permettent de produire entre trois et quatre fois plus de chaleur. Gare néanmoins en cas de températures extérieures très froides : le coefficient de performance de la pompe à chaleur peut diminuer sensiblement. La géothermie, grâce aux températures quasi-constantes du sous-sol, permet d'éviter ce problème mais reste difficilement rentabilisable en rénovation tant les travaux à effectuer sont importants.

Le solaire thermique encore peu répandu en France

On a souvent tendance à oublier que l'énergie solaire peut aussi servir à produire de la chaleur. C'est ce que l'on appelle le solaire thermique. Cette solution renouvelable a un faible impact environnemental, mais malheureusement, elle n'a pas le même rendement dans toutes les régions et demeure assez chère à l'achat. De plus, il faut prévoir une source d'alimentation complémentaire. Notez que les panneaux aérovoltaïques permettent de combiner production d'électricité et récupération de chaleur.

Chauffer mieux pour dépenser moins

Quelle que soit la solution de chauffage choisie, il ne faut pas oublier qu'un degré de moins à l'intérieur entraîne des économies de 7 % en moyenne. Beaucoup de français ont tendance à surchauffer leur logement, parfois à plus de 20°C alors que la température recommandée est de 19°C. Installer un programmateur ou une solution domotique peut aussi permettre d'optimiser sa consommation et de gagner en confort.

Mère qui porte sa fille

Le saviez-vous ?

 

Les solutions de chauffage performantes (chaudière à condensation, chauffage au bois, pompe à chaleur etc.) sont éligibles à plusieurs aides écologiques!

Mère qui porte sa fille
Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction