Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Le prix d'un radiateur mural

Par L’équipe de rédaction

Un radiateur est un appareil permettant de chauffer un lieu. Qu'il soit mural ou mobile, le radiateur se doit d'être adapté à la pièce qu'il doit chauffer, afin d'éviter une surconsommation.
Le prix du radiateur mural va dépendre de certains critères comme le type d'appareil utilisé, le matériau dans lequel il est fait, mais il ne faut pas considérer le prix de l'équipement uniquement : En effet, le mode d'utilisation et le mauvais réglage de son appareil peuvent au final s'avérer très coûteux.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Présentation du radiateur mural.

Comme son nom l'indique, le radiateur mural est celui qui va être fixé au mur, par opposition au radiateur mobile, qui va pouvoir être déplacé à loisir.
Le radiateur mural sert en général le chauffage principal d'un local. Aussi, il convient de bien le choisir, notamment quant à sa grandeur, car un appareil inadapté à une pièce peut entraîner un coût supplémentaire, par sa surconsommation entre autre.
Son fonctionnement dépend de la façon dont la chaleur va être transmise : Ainsi, il y a des radiateurs fonctionnant par convection (chaleur transmise par flux) et d'autres par rayonnement (La chaleur est transmise par rayons infrarouges).
Il existe deux grands types de radiateurs : les radiateurs électriques et les radiateurs à eau chaude. Chacun de ces types présente des avantages et des inconvénients qui lui sont propres.
En général, il est vrai qu'à l'achat, le radiateur électrique aura un prix beaucoup plus abordable qu'un radiateur à eau, mais au niveau de la consommation, la tendance s'inverse. D’autant plus qu’en tant que système de chauffage central, le radiateur mural sera alors éligibles à plusieurs aides écologiques tels que le crédit d’impôt, la tva réduite, les subventions de l’ANAH, la prime énergie etc.

Les critères qui déterminent le prix d'un radiateur mural

Le prix d'un radiateur mural va dépendre d'une part du matériau (tôlefonteacieraluminiumcéramique ...) dans lequel il est fait mais il ne faut pas considérer uniquement l'objet en tant que tel. En effet, un radiateur de qualité médiocre peut revenir au final plus cher de par sa consommation.

 

Le prix d'un radiateur mural n'est rien à côté de ce qu'il peut nous coûter lors de son utilisation : Ainsi, il est faux de croire qu'un radiateur électrique récent consommera beaucoup moins qu'un radiateur électrique ancien. Tout va dépendre de la façon dont il va être réglé, la finesse de son réglage.
Un critère ne doit pas être négligé : Celui de l'isolation de sa maison, notamment celle des combles afin d'éviter une déperdition d'énergie. Une bonne isolation des combles peut faire baisser une facture d'électricité de plus d'un quart.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Quelques exemples de prix

Si on considère les deux grandes catégories, voici quelques prix moyens du marché : Pour les radiateurs électriques, on trouve les convecteurs dont les prix s'échelonnent entre 30 et 300 €, les radiants, entre 100 et 1 000 €, les radiateurs à chaleur douce qui oscillent entre 300 et 800 €, les radiateurs à accumulation entre 750 et 2 000 €.

Concernant les radiateurs à eau chaude, les prix est compris entre :

  • 300 et 900€ pour un radiateur en fonte
  • 30 et 600€ pour un radiateur en acier
  • 30 et 900€ pour un radiateur en fonte d’aluminium

Quelques subventions écologiques...

L'Agence Nationale de l'habitat accorde une aide pour financer vos travaux afin d'améliorer votre système de chauffage si ceux-ci permettent de faire baisser votre consommation d'énergie, d'au moins 25% et de vous chauffer à un prix raisonnable.
Il existe aussi le programme "MaPrimeRénov’ Sérénité" appelé aussi l'Aide Solidarité Ecologique (ASE). Elle intervient en complément d'une aide versée par l’agence nationale de l'habitat. Elle ne peut d'ailleurs pas être accordée indépendamment : Vous devez donc effectuer les deux demandes concomitamment.
La législation concernant ces subventions est en perpétuel mouvement. Il convient donc de se renseigner à la date des travaux des règles en vigueur.
Les départements et régions peuvent proposer ponctuellement des aides à l'amélioration de l'habitat. Il convient donc de se renseigner auprès des organismes locaux et nationaux.

En plus de ces aides vous pouvez aussi postuler à un crédit transition énergétique, la tva réduite à 5,5% pour vos travaux de rénovation.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction