Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 9h à 18h

Service gratuit + prix appel

Comparatif des principaux types de radiateurs électriques

Par L’équipe de rédaction

Le chauffage électrique n’a pas toujours eu une bonne réputation. Pourtant, c’est parfois la solution lorsqu’il n’y a pas de circuit de chauffage central. Il existe plusieurs types de radiateurs électriques parmi lesquels on peut citer : le convecteur électrique, les panneaux rayonnants, les radiateurs à accumulations et les radiateurs à inertie.  Chacun de ses types à ses avantages et ses inconvénients. Nous vous les présentons ci-dessous. 

 

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Les convecteurs électriques

Les convecteurs électriques sont les radiateurs les plus installés en France car commercialisés lors du boom du chauffage électrique. Souvent appelés « grille-pains », ces radiateurs fonctionnent par convection, c’est-à-dire par mouvements d’air. L’air froid est prélevé dans la pièce par le bas du radiateur, il se réchauffe près de la résistance électrique du convecteur avant de sortir par le haut.  La convection repose sur la différence de densité entre l’air chaud et l’air froid. L’air réchauffé est moins dense, il se dirige donc la plupart du temps vers le plafond, jusqu’à ce qu’il se refroidisse puis redescende. Cela crée des cycles continus d’air visant à réchauffer la pièce. L’inconvénient du convecteur électrique est qu’il assèche l’air et crée des gradients de température de haut en bas de la pièce.

Les panneaux rayonnants ou panneaux radiants

Les panneaux rayonnants aussi appelés panneaux radiants diffèrent des convecteurs électriques de par leur mode de transfert de chaleur. Il utilise le rayonnement et non plus la convection. C’est un réel atout car le rayonnement infrarouge permet une transmission de chaleur douce et agréable, sans mouvement d’air. La plaque extérieure du radiateur est chauffée par une résistance électrique puis diffuse sa chaleur à la pièce de manière homogène. Pour profiter au maximum de la chaleur, la façade avant du radiateur doit être bien dégagée afin qu’aucun obstacle ne vienne gêner la transmission de chaleur.

Les radiateurs à accumulation

Le principe des radiateurs à accumulation est le stockage de chaleur dans un corps de chauffe très dense. Une fois la chaleur stockée dans le matériau, le radiateur est capable de transmettre cette chaleur pendant plusieurs heures. C’est avantageux car cela limite le nombre de déclenchements du radiateur dans une journée, limitant par la même occasion la consommation d’électricité. L’intérêt est également de stocker la chaleur durant les heures creuses lorsque l’électricité est à un prix plus bas. Le point faible de ces radiateurs est le poids. Ils sont en général très lourds pour leur permettre de stocker suffisamment de chaleur. Ils sont également bien plus chers que les classiques convecteurs.

Les radiateurs à inertie

Enfin, le radiateur à inertie est le plus récent des radiateurs électriques. C’est aussi le plus performant. Il combine à la fois le principe de chauffage par rayonnement et le principe de stockage de chaleur. Grâce à des matériaux à forte inertie, fluides ou solides (matériaux dit réfractaires de type fonte ou pierre volcanique), il stock une petite quantité de chaleur pour la rediffuser une fois le radiateur éteint. L’autonomie est moins grande que celle d’un radiateur à accumulation mais permet toutefois d’éviter les enchaînements de marche/arrêt sans que le radiateur ne soit trop lourd. Le chauffage par radiateur à inertie assure un chauffage homogène et doux, tout en réduisant la facture de chauffage. C’est aujourd’hui ce qu’il existe de plus avantageux parmi les radiateurs électriques.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction