Vue de combles perdus isolés

Tout savoir sur l'isolation thermique des combles perdus

Par L’équipe de rédaction

Les combles perdus représentent l’un des points les plus cruciaux en termes de déperdition thermique. Mal isolés ils causeront des pertes de chaleur pouvant atteindre 30% de l’énergie générée pour le chauffage. Pour limiter ce gaspillage énergétique, l’état suivi en cela par plusieurs acteurs privés, a mis à la disposition des Français des aides telles que le crédit d’impôt transition énergétique, les subventions de l’Anah, la prime énergie, et l’éco prêt à taux zéro, pour les aider à isoler leurs combles perdus à moindre frais.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Bon Plan Calculeo : Isolez vos combles à partir de 1 € !

Grâce au programme Pacte Energie Solidarité par Effy, vous pouvez isoler vos combles perdus à partir de 1 €. Destiné aux propriétaires aux revenus modestes, ce programme ne cesse de prendre de l’ampleur et est aujourd’hui considéré comme l’une des aides écologiques les plus efficaces.

 

Qu’est-ce que les combles perdus ?

On appelle combles l’espace comprise entre le plafond supérieur d’un logement et la face interne de la toiture de ce logement. Les combles peuvent être soit récupérés et occupés, on parlera dans ce cas de combles aménagés, soit non occupés dans quel cas on parlera de combles perdus.

 

Aménagés ou perdus, les combles font partie de votre logement et doivent à ce titre être bien isolés pour limiter les pertes de chaleur.

 

Ci-dessous nous tenterons de répondre aux principales questions que nos utilisateurs se posent sur les combles à savoir : Comment doit-on procéder pour isoler ses combles perdus ? Quels sont les différents matériaux utilisables pour l’isolation des combles perdus ? Comment transformer ses combles perdus en combles aménageables? Quel est le prix de l’isolation des combles perdus ? Quelles sont les aides et subventions disponibles pour cette opération?

👉 Découvrez les bénéfices de l'isolation des combles avec Jamy !

 

 

L’isolation des combles perdus

La plupart des maisons individuelles, qu’elles soient d’ailleurs récentes ou anciennes, possèdent des combles qui ne peuvent être habités. Généralement cela est dû à une hauteur inférieure à 1,80 m, à des chevrons transversaux, des fermettes en W ou à un plancher trop fragile. Pour autant la toiture qui les recouvre, constitue l’élément principal de déperdition thermique. Aussi est-il indispensable de les isoler.

 

Comment isoler des combles perdus

Contrairement aux combles habitables, l’isolation des combles non habitables va s’effectuer au niveau du plancher. Deux avantages à cela : un coût moindre et une facilité/rapidité d’exécution.

 

Les contraintes techniques et les pré-requis

Trois éléments essentiels sont à vérifier :

 

  • L’intégrité et l’état sanitaire de la toiture (couverture et charpente). Les fuites et infiltrations d’eau doivent être traitées et les bois sondés (absence de vermines ou champignons).
  • L’existence d’une bonne ventilation des combles et à défaut son installation.
  • La structure du plancher sur lequel sera posé l’isolant devra résister à son poids. Dans le cas contraire un renforcement devra être prévu.

 

Les différents isolants utilisables 

Tableau comparatif des isolants pour combles perdus 

Types d'isolants

Isolation thermique

Isolation phonique Poids au m3 Tenue à l'humidité Durée de vie
Minéral
         
Laine de verre
☆☆☆
☆☆☆
25 kg
☆☆
☆☆☆
Laine de roche
☆☆☆
☆☆☆☆
40 kg
☆☆☆
☆☆☆
Végétal
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fibre de bois
☆☆☆☆
☆☆☆☆
25 à 50 kg
☆☆☆
Liège
☆☆☆☆
☆☆☆☆
80 à 120 kg
☆☆☆
☆☆☆
Synthétique
 
 
 
 
 
Polystyrène expansé
☆☆☆
20 à 30 kg
☆☆☆
☆☆
Polystyrène extrudé
☆☆☆
20 à 30 kg
☆☆☆☆
☆☆
Polyuréthane
☆☆☆☆
30 à 40 kg
☆☆☆☆
☆☆☆
Animal
 
 
 
 
 
Laine de mouton
☆☆☆
12 à 35 kg

 

Les techniques d’isolation

Plusieurs techniques sont disponibles pour l’isolation des combles, en fonction de l’état du matériau d’isolation : par déroulage ou épandage manuel, par soufflage-machine ou par dépose manuelle.

 

Quid de l’étanchéité à l’air et du pare-vapeur ?

Une membrane d’étanchéité à l’air doit être mise en place lorsque le plancher n’est pas étanche par construction (plancher bois, métallique, etc.) selon la directive CPT 3560-v2.
Le pare-vapeur n’est obligatoire qu’en zone de montagne ou pour un comble non suffisamment ventilé. Mais il reste fortement conseillé dans les autres cas.

 

Avantages et inconvénients des différents matériaux

Chaque matériau présente ses propres avantages et inconvénients. En conséquence et abstraction faite de l’élément prix abordé plus avant, ce sont les conditions techniques qui vont décider du choix. Celui-ci ne peut être fait que par un professionnel, qui prendra en compte tous les éléments techniques évoqués plus haut. D’autre part le matériau et la technique de pose choisis, doivent impérativement être reconnus et acceptés par les instances compétentes, pour pouvoir bénéficier des aides et subventions pour l’amélioration énergétique de l’habitat. Le tableau ci-dessus permet de se faire une idée du matériau le mieux adapté à son cas et ses désidératas. En gardant toutefois à l’esprit, qu’il n’y a pas de solutions idéales et que le choix va s’effectuer sur une base d’un compromis entre les différents impératifs.

Peut-on transformer ses combles perdus en combles habitables ?

Seul un spécialiste peut répondre à cette question. Mais il faut savoir que des techniques existent, qui peuvent transformer sous certaines conditions, un comble perdu en comble habitable. Parmi ces techniques on peut citer entre autre, la transformation de la charpente, la surélévation de la toiture ou le changement de la pente des combles.

 

  • Transformation de la charpente : Relativement facile à réaliser elle nécessite cependant le recours à un professionnel. Elle est possible dans les cas où les combles sont d’une part encombrés par la présence de fermettes et disposent d’autre part d’une hauteur sous plafond suffisante (+1,80m).
  • Surélévation de la toiture : Cette technique est possible dans les cas où les combles sont rendus non habitables par entre autre, une hauteur sous toiture insuffisante. Lourde et couteuse, cette technique implique beaucoup d’autres opérations induites (maçonnerie, architecture, électricité, plomberie, aménagement, etc.)
  • Changement de la pente des combles : Il peut arriver que vos combles soient rendus non habitables pour causes d’une faible pente voire d’une pente inexistante. En changeant la pente des combles, par la mise en place d’une nouvelle charpente et d’une nouvelle toiture, on peut gagner suffisamment d’espace pour la rendre habitable.

Quel est le coût de l’isolation des combles non aménagés ?

Le tableau ci-dessous donne une idée du prix de l’isolant, auquel il faudra naturellement ajouter la pose. Le tarif de celle-ci sera d’autant plus élevé, que la complexité des combles imposera un temps de main-d’œuvre important.

 

Prix TTC indicatifs des isolants au m² 

Laine de verre Laine de roche Fibre de bois Liège Polystyrène expansé Polystyrène extrudé Polyuréthane Laine de mouton

5 €

à

10 €

5 €

à

10 €

15 €

à

25 €

20 €

à

25 €

2 €

à

12 €

10 €

à

20 €

20 €

20 €

à

25 €

 

Existe-t-il des aides ou subventions pour l’exécution des travaux ?

L’isolation de combles perdus étant par définition, génératrice d’économies d’énergies et de préservation des ressources planétaires, l’État a prévu plusieurs mécanismes d’aides financières, directes ou indirectes. Elles sont naturellement attribuées sous conditions. On peut citer : le Crédit d’impôt transition énergétique pour les combles perdus (pour la résidence principale), la TVA réduite à 5,5 %, les aides et subvention de l’ANAH et des Collectivités locales, l’éco-prêt à taux zéro et aussi les primes énergie pour les combles perdus pourvues par des organismes privés comme CertiNergy.
 

 

Grâce aux aides évoquées précédemment, il est possible d’isoler à moindre coût ses combles perdus. Mais le vrai intérêt de l’opération, va être mis en évidence à réception des factures de chauffage (ou de climatisation en été), qui vont fortement diminuer. La chaleur étant bloquée par l’isolation, n’aura plus à être renouvelée en permanence et en pure perte.

 

(*) Sous conditions d’éligibilité 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction