Buches et feu flouté en arrière plan

Normes des chaudière à bûches

Le bois, utilisé en tant que combustible pour le chauffage domestique représente une source énergétique des plus écologiques qui soit.

 

En effet non seulement le bois affiche un bilan carbone neutre voire positif (le bois lors de sa période de vie élimine de l’atmosphère plus de gaz carbonique, qu’il n’en rejette lors de sa combustion) mais en plus le bois est une source d’énergie très bon marché (surtout si l’on réside dans une région suffisamment boisée) , très renouvelable (surtout avec une bonne politique de gestion forestière), et garantit un très bon confort de chauffe.

La chaudière à bûche : idéal pour le chauffage au bois

Pour le chauffage au bois, la chaudière à bûches fait partie des outils les plus performants qui soient.

 

Avec un rendement pouvant facilement avoisiner les 60%, les chaudières à buches, qu'elles soient à combustions horizontale ou à combustion inversée ; permettent de tirer un excellent rendement du bois de chauffage.

 

Les principaux inconvénients de la chaudière à bûches résident dans son manque de maniabilité (chargement et gestion manuelle) et le transport et le stockage du bois. Cependant ses avantages aussi aussi innombrables comme son faible impact écologique, sa participation au développement local, son faible coût financier et sa convivialité.

Normes des Chaudières à bûches

Les chaudières à bûche relèvent de la norme européenne NF EN 303-5 qui légifère qui leurs caractéristiques d'élaboration et de fonctionnement.

 

La norme NF EN 303-5 stipule entra autre que la chaudière à bûche doit être accompagnée d'un fiche signalétique mentionnant :

 

  • le nom, l'adresse et le symbole du constructeur, l'année de fabrication, la classe etc.
  • la puissance nominale de la chaudière, la température maximale autorisée etc.
  • Intégration d'une soupape de sécurité tarée à trois barres
  • Ramonages de l'appareil au moins deux fois sur l'année.

Subventions disponibles pour les chaudières à bûche

Dans le but de favoriser l'utilisation des chaudières à bûches, l'Etat a mis en place plusieurs dispositifs d'aides et de subventions.

 

Disponible sous formes de crédit d'impôt, ou de subventions ANAH ou ADEME, ces aides peuvent faire sensiblement baisser le coût d'installation de votre chaudière à bûche. Cependant pour pouvoir recevoir ces aides il faut que votre chaudière à bûche de même que sa pose répondent aux normes fixées par l'autorité.

 

Pour être sûr de mettre toutes les chances de votre côté pensez à confier l'installation de votre chaudière à bois à un artisan bénéficiant du label QualiBois