Que faire en cas de VMC trop bruyante ?

Par L’équipe de rédaction

Vous ne supportez plus le bourdonnement permanent de votre Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) ? Ce mécanisme est pourtant essentiel à la qualité de l'air ambiant de votre maison. Rassurez-vous, ces nuisances sonores peuvent disparaître et on vous explique comment !

 

Votre maison ne possède pas de VMC ? La Prime Effy vous aide à sauter le pas financièrement.

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

VMC bruyante : d'où vient le problème ?

Le fonctionnement normal

Le fonctionnement de la ventilation mécanique contrôlée repose sur un moteur électrique lié à un rotor mécanique chargé du renouvellement de l'air à l'intérieur d'un logement. Les nuisances sonores qui en sortent ont plusieurs origines :


👉 Comme tout dispositif mécanique qui tourne en continu, la VMC génère quelques décibels. C'est ce que l'on peut appeler "le bruit de fonctionnement".

👉 À ce bruit de fonctionnement s'ajoute celui de l'air mis en mouvement dans les gaines de ventilation et rejeté par les bouches d'aération des pièces humides (salle de bain, cuisine, toilettes).

Schéma VMC double flux

Des nuisances sonores à résoudre

Ces bruits sont logiques mais peuvent devenir anormaux dans plusieurs situation. C'est le cas lorsque l'appareil est de mauvaise qualité, s'il est mal placé ou ne fonctionne plus correctement. Il peut alors générer un bruit lancinant particulièrement désagréable au quotidien. Comme tout problème, la solution débute par une identification précise de sa cause.

À chaque problème, sa solution !

Nos solutions pour retrouver le calme

Un bon nettoyage s'impose

Nettoyage VMC poussiéreuse

Soumise à un flux d'air permanent, il n'est pas étonnant que votre VMC finisse par s'encrasser. L'accumulation de poussière sur les ailettes de son rotor, dans les gaines de cheminement d'air et sur les grilles des bouches d'aération peut entrainer des dysfonctionnements générant un surplus de décibels indésirables.

👉 La marche à suivre :

Commencez par nettoyer à l'aspirateur et éventuellement à l'eau savonneuse l'ensemble de l'installation de ventilation. Ce simple nettoyage peut suffire à régler le problème. Si ce n'est pas le cas, profitez de ce nettoyage pour identifier précisément la source de ce dernier.

Le nettoyage complet de votre VMC est la première étape à réaliser. Si elle continue à vous déranger malgré cela, c'est que le souci est plus profond.

 


Si votre VMC se fait vieille

Les VMC récentes et de qualité sont conçues pour ne pas dépasser les seuils de 30 dB dans une pièce de vie et 35 dB dans une pièce humide. Lorsque le moteur d'une VMC dépasse ces limites, c'est soit qu'il souffre d'un défaut de conception soit qu'il est devenu trop vétuste.

👉 La marche à suivre :

Dans ce cas, nous vous conseillons vivement de remplacer votre VMC. Les frottements anormaux des parties tournantes ou leur obsolescence peuvent entrainer un échauffement dangereux du moteur électrique et des risques non négligeables d'incendie.

 


Si votre VMC est mal installée

Il arrive assez fréquemment que le caisson de VMC soit posée à même le plancher des combles ou à proximité d'une bouche de ventilation. En fonctionnement, les vibrations naturelles des éléments tournants sont amplifiées et les décibels émis se propagent par les gaines de ventilation jusqu'aux pièces ventilées.

👉 La marche à suivre :

Ce problème peut être aisément résolu par la mise en place de patins anti-vibration entre l'appareil et le plancher sur lequel il repose. Une autre solution, très utilisée par les artisans, consiste à suspendre le caisson dans le vide en l'attachant entre plusieurs éléments de charpente.

Dans tous les cas, le caisson de VMC doit occuper une position centrale dans les combles à équidistance des différentes bouches de ventilation qu'il irrigue.

 


Si le circuit de ventilation est inadapté

La circulation de l'air dans les gaines de ventilation doit s'effectuer à une vitesse maximale de 5 m/s pour les conduits verticaux et de 6 m/s pour les conduits horizontaux. Cette vitesse optimale s'obtient grâce à l'utilisation de gaines ventilation au diamètre adapté. Plus ce diamètre est important, plus la vitesse de l'air distribué est ralentie.


Des gaines trop tendues et la multiplication des coudes peuvent aussi générer un surcroit de décibels.

👉 La marche à suivre :

Il ne faut pas hésiter à revoir votre installation :

- Les gaines doivent relier aussi directement et naturellement que possible le caisson de VMC aux grilles de distribution.
- Il faut porter une attention au diamètre des gaines : trop faible, il créera un sifflement très désagréable !


 

L'installation de dispositifs anti-bruit

Si vous avez tout testé et que le bruit de votre VMC vous dérange toujours autant, il existe une solution ultime. Les fabricants proposent aujourd'hui des dispositifs anti-bruit pour bloquer les décibels d'une ventilation désespérément bruyante.


Ce dispositif s'installe en plusieurs parties :
 

  • Un caisson isolant à poser autour du moteur de la VMC elle-même.
  • Des bouches d'extraction insonorisées.
  • Des silencieux à placer sur les tronçons de gaines de ventilation pour atténuer la propagation des ondes acoustiques.

 

Ne vous laissez pas accabler par les nuisances sonores de votre ventilation mécanique. Elles peuvent devenir très dérangeantes au quotidien, alors que des solutions existent ! 


👉 Vous ne vous sentez pas capable de régler le problème par vous-même ? N'hésitez pas à contacter un professionnel RGE qui saura identifier le problème au mieux.

Mère qui porte sa fille

Le saviez-vous ?

La pose d'une ventilation mécanique contrôlée est aidée par la Prime Effy. Si la vôtre se fait vieille, c'est le moment d'en profiter !

Mère qui porte sa fille

L’équipe de rédaction