Radiateur électrique à inertie

Quel type de chauffage électrique choisir ?

Par L’équipe de rédaction

Certains foyers français ont pour unique source d’énergie l’électricité. Le tout électrique peut avoir des avantages comme des inconvénients mais, à l’heure où la production d’électricité se fait de plus en plus verte, il est bon de savoir vers quels types de chauffage électrique se tourner.

Le B-A BA du chauffage électrique

Il est important de savoir que le chauffage à l’électricité possède des avantages. La pose du matériel concerné est facile et économique, minimisant l’investissement de départ. De plus, l’électricité n’a pas besoin d’être stockée comme le gaz ou le fuel et permet une disponibilité continue (sauf cas de panne générale).

 

Que vous utilisiez l’électricité par choix ou par obligation, il convient de faire le tri parmi les différents appareils électriques de chauffage qui existent. En voici quelques exemples courants méritant d’être détaillés :

Les différents types de chauffage électrique

  • Les convecteurs électriques : il s’agit du modèle de radiateur le plus courant. Comme son nom l’indique, il fonctionne par convection. Le principe est que l’air froid de la pièce est récupéré puis chauffé grâce à une résistance électrique, puis cet air réchauffé remonte (la chaleur monte !) et s’échappe du convecteur pour chauffer la pièce. L’air est traité de manière circulaire et, par conséquent, pas très confortable. Son point faible : appareil énergivore et peu efficace, d’ailleurs souvent appelé « grille-pain » pour les plus anciens.

 

  • Les radiateurs à accumulation : ils sont lourds, volumineux et encombrants. Ils fonctionnent à l’inertie, c’est-à-dire que la résistance électrique chauffe soit un fluide caloporteur soit un matériau à fort pouvoir inertiel pour diffuser une chaleur uniforme et confortable dans l’habitat. La particularité du radiateur à accumulation est qu’il nécessite un abonnement aux heures creuses/heures pleines pour être rentable. En effet, il accumule l’électricité et stocke la chaleur pendant les heures creuses au tarif préférentiel. Cependant, ce matériel imposant nécessite beaucoup de place et n’est pas adapté à tous les logements.

 

  • Les radiateurs à inertie : ce sont les nouvelles générations du radiateur à accumulation. Ils sont plus performants mais reposent sur le même principe. Faciles à poser et beaucoup moins encombrants, ils nécessitent toutefois un investissement de départ plus élevé qu’un convecteur classique. Sa technologie hautement aboutie permet une diffusion de la chaleur très agréable et douce qui n’assèche pas l’air contrairement à ses cousins convecteurs.

 

  • Les panneaux rayonnants : ces appareils véhiculent la chaleur grâce à un rayonnement par infrarouge, qui est le mode de transfert de chaleur le plus homogène et le plus agréable. La résistance électrique chauffe ici une plaque au matériau très rayonnant. La grande différence avec ses concurrents est que le panneau rayonnant n’utilise pas l’air ambiant pour le chauffer mais qu’il rayonne directement. La sensation de chaleur est immédiate et mieux répartie. Attention toutefois à ne rien mettre devant cette installation pour ne pas bloquer ou perturber le rayonnement des panneaux radiants et de ce fait empêcher la bonne diffusion de la chaleur au sein de la pièce.

Pensez au programmateur de chauffage !

Pour conclure, quel que soit le matériel utilisé pour le chauffage électrique du logement, il est préconisé de s’équiper d’un programmateur de chauffage. Ce petit appareil électronique est plein de ressource car, relié aux radiateurs du logement par fil ou par liaison radio, il permet un contrôle facilité de votre système de chauffage avec la régulation de la température ambiante en un seul clic, ou, pour les programmateur les plus performants, l’automatisation de la méthode de chauffage (arrêt pendant vos absences, diminution de la température lorsqu’il fait plus chaud dehors). Sachez que baisser de 1 °C en moyenne la température moyenne ambiante permet de faire jusqu’à 7 % d’économies sur votre facture de chauffage. Un simple programmateur peut à lui seul réduire ces factures jusqu’à 15 % !

L’équipe de rédaction