Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Choisir son poêle à bois en 5 étapes

Par L’équipe de rédaction

Les poêles à bois connaissent depuis quelques temps un certain engouement. Ceci n’est d’ailleurs pas très étonnant dans la mesure où ils bénéficient de design de plus en plus attrayant et aussi parce que le prix du bois reste toujours plus abordable que celui de l’électricité.

 

Calculeo liste les 5 critères les plus importants pour choisir votre poêle à bois.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

1) Connaître le rendement de son poêle

Il s’agit du rapport entre la production d’énergie du poêle et celle qu’il consomme. En d’autres mots, lorsque le rendement est élevé, cela signifie qu’il y a peu de perte entre l’énergie utilisée et la chaleur produite. Par exemple, un rendement de 85 % est considéré comme excellent en considérant qu’il impossible d’avoir un rendement à 100 % car le processus de combustion n’est jamais complet. Préférez un petit poêle à bois qui fonctionnera au maximum de ses capacités plutôt qu’un gros poêle qui sera sous exploité car il perdra en qualité de combustion et consommera alors plus de bois, cependant, il faut aussi veiller à ce que le poêle puisse couvrir vos besoins en chauffage.

2) Savoir quelle puissance est la mieux adaptée à votre logement

Il n’est pas judicieux de se procurer un petit poêle à bois pour chauffer une grande surface mal isolée et à contrario un grand poêle à bois pour une petite surface.

A titre indicatif, il faut à peu près 0,1 kW/m2 pour un habitat bien isolé et un plafond de 2,5 mètres de haut. Un poêle de 11 kW permet de chauffer un espace de 110 m2. Pour un volume en m3 il faudra compter 0,04 kW par m3.

Autre condition importante : l’air doit bien circuler dans la pièce afin que la chaleur se diffuse correctement. Attention aux pièces truffées de portes et aux murs épais.

3) Un poêle en fonte ou en acier ?

Les poêles sont généralement fabriqués en fonte ou en acier. Il n’y a pas véritablement de grandes différences entre ces deux matériaux, notamment en terme de performances. On notera simplement que la fonte aura plus d’inertie, c’est à dire qu’elle gardera la chaleur un peu plus longtemps et la diffusera de manière plus homogène.

4) Les différentes façons de transmettre la chaleur

Il existe deux sortes de transfert. Le transfert par convection où la chaleur produite par le poêle est directement acheminée dans les pièces à chauffer par des mouvements d’air chaud. L’autre mode de transfert s’appelle le transfert par rayonnement. Il consiste à produire un chauffage de basse température transmissible à des masses, comme par exemple la paroi du poêle ou les murs, qui redonnent ensuite la chaleur.

 

Quand aux poêles à foyer fermé, ils donnent une chaleur en brûlant un minimum de combustibles et en diffusant peu de pollution

5) Privilégier une taille de foyer assez grande

La taille de foyer est importante car elle va influer sur le prix du bois. En effet, un petit foyer impliquera nécessairement de petites bûches qui sont plus chères à l’achat. De même que la taille du foyer va forcément influencer l’autonomie du corps de chauffe. Le feu doit être assez soutenu dans un grand foyer afin de limiter les apparitions de suies, de pollution et d’encrassement des tuyaux.

Saviez-vous que vous pouvez obtenir des aides pour l’installation d’un poêle ? Si vous choisissez de le faire monter par un professionnel RGE, vous êtes éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il y a aussi l’Eco PTZ et la Prime énergie dont le montant peut atteindre plusieurs centaines d’euros.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction