Calculeo

5 idées fausses sur le radiateur électrique à inertie

radiateur électrique à inertie

Un radiateur électrique à inertie permet d'obtenir un meilleur confort thermique que des convecteurs électriques classiques, de mieux gérer votre consommation et donc de réduire vos factures. Cependant, malgré une popularité de jour en jour grandissante, le radiateur électrique à inertie reste victime d’une mauvaise image, causée notamment par des idées fausses, véhiculés à son encontre. Ci-dessous nous vous proposons de traiter les 5 fausses idées les plus répandues sur les radiateurs électriques à inertie.

L'installation des radiateurs à inertie est plus complexe

C'est faux. Un radiateur à inertie n'est pas plus compliqué à installer que n'importe quel convecteur. Nul besoin de chauffage central, il suffit juste de le brancher sur une prise électrique dédiée et correctement raccordée (indépendamment du circuit classique).

Les radiateurs à inertie consomment trop

C’est faux. Certes, l'électricité est l'énergie de chauffage la plus chère. En revanche, le fait que la chaleur produite par les radiateurs à inertie se transmette pendant plus longtemps et de manière plus homogène permet de les faire fonctionner moins longtemps ou à plus faible puissance que des radiateurs électriques type « grille-pain », et donc au final d'être mieux chauffé pour la même dépense d'électricité, ou de dépenser moins pour la même température de chauffe. 

L'entretien d'un radiateur à inertie est trop contraignant

C’est faux. Aucun entretien particulier n'est nécessaire, il suffit juste de dépoussiérer vos radiateurs et de les nettoyer avec un chiffon propre afin d'éviter les odeurs désagréables ou les traces, surtout au moment de rallumer les radiateurs pour la première fois de l'année. 

Le confort est moins grand qu'avec un chauffage central

C’est faux. Que l'inertie des radiateurs soit obtenue à partir d'un fluide caloporteur (huile…) ou d'un matériau en dur (fonte, aluminium, brique, verre) le niveau de confort est très appréciable car il permet d'obtenir une chaleur constante, sans montée et baisse de température brusque, et de mieux répartir cette chaleur. Tout-à-fait comme un chauffage central. En plus, ces radiateurs n'assèchent pas l'air.

Le chauffage électrique ça pollue

C’est faux. L'électricité en France vient encore essentiellement du nucléaire. Cette énergie n'est pas la panacée, le retraitement des déchets est l'un de ses principaux problèmes. Mais les émissions de CO2, même en prenant en compte le démantèlement, sont moins élevées que pour les énergies fossiles. De plus, une part de plus en plus importante de la production d'électricité en France est aujourd'hui assurée par les énergies renouvelables (peut-être même les panneaux solaires de votre toit ?), qui sont de plus en plus fiables et nécessitent moins le recours à des centrales de secours fonctionnant à au gaz ou au charbon.


Les derniers calculs

À Goussainville
Aides possibles : 2 400 €
À Schirrhein
Aides possibles : 1 050 €
À Boulbon
Aides possibles : 2 400 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Réponses claires et rapides
Jean Louis L. - Le Palais-sur-Vienne (87)
renseignement sur les aides,aujourd'hui seul les fenêtres ont été installées, l'isolation et les volets isolats se feront en principe en janvier -février 2015 le montant des primes changeront -il
georges P. - Saint-Martin-en-Haut (69)
Bonne connaissances des aides diverses attachées à ce projet
CHOPPE D. - Roullée (72)