Normes de la chaudière à condensation : Pose, installation, évacuation

Par L’équipe de rédaction

Le principe d’une chaudière est de chauffer un endroit par le biais d’un liquide qui est chauffé puis transporter le long d’un circuit fermé. La chaudière peut fonctionner à partir de différentes sources d’énergie telles que le gaz, le fioul, le bois (bûches, granulés, briques) etc. Il existe différents types de chaudières, qui peuvent être classifiés selon leur puissance, leur application, la nature du liquide utilisé, le modèle de construction etc.

Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

La chaudière à condensation à la fois écologique et économique

La chaudière à condensation est considérée aujourd’hui comme l’un meilleur choix pour un avoir un bon rapport qualité prix, ou un retour sur investissement plus rapide.

 

Là où les chaudières traditionnelles permettent une économie d’énergie de 15% maximum, les chaudières à condensation peuvent afficher jusqu’à 30% d’économie d’énergie, ce qui fait de la chaudière à condensation un investissement de choix, à recommander à tous ceux qui ont un double désir de lutter contre le réchauffement climatique et de baisser (sur le plan financier) leur facture énergétique.

Fonctionnement chaudière condensation

Normes des Chaudières à condensation

Les chaudières à condensation sont régies par les normes NF EN 15036-1 et NF EN 15036-2.

 

Ces normes ciblent en particulier le bruit que fait la buse lors de l’évacuation des produits de la combustion.

 

Ces normes peuvent être complétées par celles du label Qualigaz.

 

Créé en 1990, le label Qualigaz a comme objectif principal de s’assurer que les installations de gaz domestiques sont bien aux normes.

 

L’installateur doit avoir la certification Professionnel Gaz Naturel –Professionnel Gaz Propane notée PGN-PGP.

Respect des normes nécessaires pour obtenir des subventions

Les chaudières à condensation sont considérées comme des éléments clés d’une stratégie de réduction de consommation énergétique.

 

Elles bénéficient d'aides et de subventions qui ont été mises en place pour favoriser leur propagation. Parmi les aides disponibles pour les chaudières à condensation, les plus importantes, sont le crédit d’impôt, la tva à 5,5%, les aides Anah, Ademe etc.

 

Cependant pour pouvoir prétendre à ces aides vous devez vous assurer que l’installation de votre chaudière à gaz répond bien aux normes en vigueur.

Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction