Vue sur un champ d'éoliennes

Tout savoir sur la rentabilité de l'éolien domestique

Par L’équipe de rédaction

De la même manière que le panneau solaire photovoltaïque, l’éolienne domestique vous permettra de produire votre propre électricité de manière partielle ou totale, à partir d’une source d’énergie renouvelable qu’est le vent. Outre la possibilité de faire de l’autoconsommation, vous pourrez également vendre le surplus afin de rentabiliser votre achat. Installer une éolienne chez vous permettra d’obtenir des aides financières afin de réduire le prix d’acquisition du système éolien. 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Le fonctionnement de l’éolien domestique

Tout comme les grandes éoliennes, l’éolienne domestique ou le petit éolien utilise le vent afin d’engendrer la rotation des pales et donc permettre au générateur de produire du courant. C’est un système économique et écologique permettant d’alimenter l’équipement d’une maison individuelle. Pour améliorer la rentabilité d’un éolien, plusieurs facteurs sont à prendre en considération :

 

  • L’orientation de l’éolienne : il faut avant tout connaître la vitesse, la fréquence et l’orientation du vent. En effet une rotation continue et régulière des pales permettra de produire de l’électricité de manière optimale. De plus, pour produire de l’électricité, une vitesse minimale de rotation est requise. En dessous de cette vitesse, l’éolienne ne produit plus rien.
  • Hauteur des pales : il est préférable de placer ses pales en hauteur. Le vent sera plus régulier et les obstacles seront moindres (arbres gênant la force du vent etc...)

 

Par ailleurs, ces informations vous permettrons de déduire à l’avance, la quantité d’électricité que vous pourrez produire (le productible).

Les différents types d’éoliennes :

Il existe deux types d’éoliennes :

 

  • L’éolienne à axe horizontal : elle est la plus présente en France. L’hélice tourne face au vent. Elle nécessite un espace ne présentant pas d’obstacle. Ses performances sont les plus efficaces.
  • L’éolienne à axe vertical : moins connue, elle est constituée d’une roue qui tourne autour d’un axe central. Bien moins exigeante quant à la provenance du vent, elles peuvent être installées en ville

 

L’énergie sera stockée dans des batteries. En fonction de la puissance de votre éolienne domestique, vous pourrez directement le relier au réseau électrique.

 

Votre choix devra se faire donc en fonction de la qualité du vent, de la place disponible chez vous, mais également du prix.

 

Il est nécessaire de faire appel à un professionnel qui vous conseillera sur l’orientation et la hauteur la plus adaptée pour la pose de votre éolienne. Cela vous évitera ainsi de faire face à des problèmes d’efficacité de votre matériel.

 

Dans ces deux cas, le vent va engendrer la rotation des pales, relié directement à la nacelle. Dans cette nacelle, de l’électricité va être produite grâce au multiplicateur et au générateur.

L’éolien domestique : une solution rentable ?

Pour installer au mieux votre éolienne, il est nécessaire de demander conseil à un professionnel afin de choisir l’emplacement le plus adapté.

 

Si vous souhaitez acheter une éolienne, le prix d’achat variera entre 2500 et 4000€ pour 1kW. Cela signifie que pour un foyer consommant en moyenne entre 3 et 5kW, le coût d’achat se situera aux alentours de 12000€. Un prix bien évidemment avoisinant celui d’un panneau solaire photovoltaïque (de 16 000 à 19 000€ pour produire 6kW). Mais est-ce une solution rentable ?

 

Comparé au panneau solaire photovoltaïque, les gains générés par la revente au réseau EDF ne sont pas les mêmes. En zone de développement éolien (ZDE), EDF doit racheter de manière obligatoire vos surplus d’électricité. Sa valeur actuelle est de 0.082 €/kWh les 10 premières années, puis entre 0.028€ et 0.082€ les 5 suivantes. Hors ZDE, EDF n’a pas d’obligation d’achat, il faudra passer par des entreprises tierces.

 

A titre de comparaison, le tarif de rachat d’électricité issus de panneau solaire photovoltaïque s’élève à 0.3159€/kWh.  

 

De plus, pour qu’une éolienne soit productible, elle doit être placée sur un terrain dégagé à une distance importante du sol, avec un rayon de 30 mètres minimum sans aucun obstacle. Elle doit être de préférence fixée sur un pignon de la maison ou sur son toit. Cependant une éolienne domestique ne répond jamais à ces impératifs minimaux. Elle a beau tourner, il y a trop de turbulences dans l’air pour qu’elle produise de l’électricité.

 

Ainsi, une éolienne seule s’avère difficilement rentable. Cependant, il peut être intéressant de la coupler avec un panneau solaire photovoltaïque qui vous produirait de l’électricité en journée, et laisserai la place à l’éolienne la nuit pour bénéficier du vent. Cela permettrait d’allonger la durée de vie de vos installations mais également d’économiser sur le remplacement de la batterie de votre éolienne qui est onéreuse.

Les aides

  • Vous n’avez pas le droit au crédit d’impôt depuis 2016 : en effet, pour l’achat d’une installation éolienne, vous ne bénéficierez plus du crédit d’impôt, qui a été supprimé le 1 janvier 2016.
  • Tva réduite à 10% pour l’achat du matériel et son installation si le logement est achevé depuis plus de deux ans
  • Vous pouvez également obtenir les aides du FACE (Fonds d’Amortissement des Charges d’Electrification) ou l’ADEME en passant par votre syndicat d’électrification et parfois de votre commune.
  • D’autres aides peuvent être obtenues, provenant de l’Union Européenne (Fonds Européens de Développement Régional) ou des conseils régionaux (subvention de 25% accordé par la région Languedoc Roussillon pour les petites éoliennes raccordées au réseau).
Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction