Effy réalise vos travauxEffy améliore votre confortEffy réduit vos factures d’énergieEffy valorise votre logement

+15 ans d'expérience

+1 million de foyers accompagnés

Pour une bonne étanchéité du toit terrasse

Sommaire

Les toitures plates sont esthétiques et permettent de multiples utilisations : espace à vivre, vue privilégiée sur la ville ou le paysage, installation d’une toiture végétalisée, pose de panneaux photovoltaïques ou d’éolienne verticale. Comme pour la toiture traditionnelle, l’étanchéité du toit terrasse est primordial pour protéger l’habitation des intempéries et des infiltrations.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Pourquoi procéder à l’étanchéité du toit terrasse ?

L’étanchéité du toit terrasse constitue un élément prioritaire lors de la construction ou rénovation d’une maison. Si elle est mal effectuée, à la longue des infiltrations se produisent, détériorant durablement la structure. Non seulement les parois intérieures subissent l’assaut de champignons et autres moisissures, mais en plus les matériaux eux-mêmes sont attaqués : rouille des fers à béton, fissures…

 

Par ailleurs, 30% des déperditions thermiques ont lieu par la toiture, c’est pourquoi il est important en premier lieu d’isoler thermiquement. Cela réduira la consommation de chauffage en hiver et la chaleur excessive en été.

 

On peut aussi installer un isolant phonique, car la plupart des bruits extérieurs pénètrent dans le logement par le toit, et non par les murs. Certains isolants comme les laines minérales permettent d’atteindre ces deux objectifs.

 

C’est pourquoi on parle de « toiture chaude » aujourd’hui, car le rôle de la toiture est triple. Il ne suffit pas de lutter contre l’eau, mais aussi contre l’air et le bruit. La « toiture froide », sans isolant, est à proscrire.

Bon à savoir : La pose d’un garde-corps d’au moins 1 mètre de haut est obligatoire, même si la terrasse n’est pas considérée comme accessible.

femme avec ordinateur

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l'étanchéité de votre toiture-terrasse par une Prime Energie.

femme avec ordinateur

Comment étanchéifier le toit plat ?

L’étanchéité du toit terrasse nécessite de respecter une procédure minutieuse pour garantir son efficacité. L’ordre des différentes couches est primordial.

 

Ainsi, sur la dalle de compression, ou structure porteuse, on superpose différents éléments :

 

  • Pare-vapeur : il protège l’isolant de la condensation. Il est se compose en général d’un feutre bitumé ou d’une feuille d’aluminium.
  • Isolant thermique, voire phonique : tous les matériaux de l’isolation classique sont possibles. Laine de verre ou laine de roche, polystyrène, polyuréthane… L’avantage du polystyrène est son poids léger, idéal pour les toits plats. On peut aussi utiliser des matériaux spécifiques : verre cellulaire, perlite ou argile expansée.
  • Matériau étanche multicouches : une peinture d’accrochage sur laquelle on pose un rouleau de bitume, recouvert d’une couche de résine acrylique imperméable. On peut aussi choisir une étanchéité en EPDM (en élastomère), très résistante et de longue durée (50 ans).
  • Revêtement ou végétation (gravillons, carrelage, dalles, lames de bois…)

 

Il existe des membranes étanches intégrant soit des modules photovoltaïques souples, soit des plots soudés permettant l'intégration de modules photovoltaïques rigides.

 

Quelquefois, l’isolant est placé par-dessus l’étanchéité ; on parle alors d’isolation inversée. L’inconvénient est que l’isolant n’est pas protégé de l’eau. Il faudra donc choisir des panneaux étanches plus chers ou poser un enduit mince dessus.

 

L’étanchéité du toit terrasse concerne aussi les rebords (remontées d'étanchéité) pour lutter contre les infiltrations indirectes et les ponts thermiques. On recouvre les murets de retour d’une couvertine étanche.

 

Pour permettre l’évacuation de l’eau, il faut prévoir une pente de 1 à 5% avec des sarbacanes bien placées. Il faut vérifier la planéité du revêtement pour ne pas laisser de flaques stagnantes à certains endroits.

Comment faire pour végétaliser le toit terrasse ?

La toiture végétalisée réduit considérablement les déperditions de chaleur et participe à absorber l’eau qui ruisselle. C’est d’autant moins d’eau qui arrive au contact du matériau d’étanchéité. Elle absorbe aussi plus de bruit.

 

On ajoutera par-dessus la couche bitumineuse une couche de drainage et de filtration. Elle se compose en général d’un feutre géotextile recouvert de granulats d’argile expansée, de cailloux ou de graviers. Des drains achemineront l’excès d’eau, non absorbée par le substrat et les plantes, jusqu’aux sarbacanes qui le rejettent vers l’extérieur.

 

Le substrat devra être léger pour soulager la structure. Il s’agit généralement d’un mélange de terreau, de compost et de pouzzolane, un matériau volcanique très léger.

 

Avant de se lancer dans la végétalisation de la toiture, il convient de faire appel à un professionnel qui étudiera la structure porteuse. Ceci afin de savoir si elle supportera le poids de l’ensemble.

Mère qui porte sa fille

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Mère qui porte sa fille

Quel en est le coût ?

Le coût de l’étanchéité du toit terrasse dépend de plusieurs facteurs. La surface en constitue bien entendu le premier. Mais il faut aussi considérer le type d’isolant choisi, les matériaux écologiques étant plus chers. Plus il y a d’éléments perturbateurs (cheminées, puits de lumière, gaines etc.), plus la pose sera rendue compliquée et plus la main d’œuvre coûtera cher.

 

Voici le prix moyen constaté pour les différents éléments :

 

  • Pare-vapeur :1,5 à 3 € / m²
  • Isolation : 50 € / m²
  • Étanchéité : 30 à 100 € / m²
  • Revêtement bois ou béton : 50 à 100 € / m²
  • Revêtement carrelage : 60 à 150 € / m²
  • Végétalisation : 100 € / m²

 

Aujourd’hui, la main d’œuvre vaut entre 40 et 60 € de l’heure.

Exemple de rénovation globale dans le Nord (59)

 

Contexte : en réponse à la hausse des prix de l'énergie, nos clients décident, en 2024, de remplacer leur chaudière gaz par un équipement de chauffage moins énergivore. L'audit énergétique révèle que leur maison, datant de 1948, est de classe G (passoire thermique). Pour davantage de confort, nos clients souhaitent également améliorer l'isolation de leur logement. Nous les avons accompagnés dans leur projet de rénovation globale et voici ce qu'il s'est passé :

 

Travaux effectués

 
Installation pompe à chaleur air-eau Duo (chauffage et eau chaude sanitaire) 19 500 €
Isolation rampants 6 400 €
Isolation murs par l'extérieur 14 569 €
   

 

Montant des travaux

 

40 469 €

Montant des aides  - 30 352 €
Reste à payer  10 117 €*
  *soit une prise en charge à hauteur de 75% par les aides financières

 

Gain énergétique

68%
• Passage de la classe G à la classe C
• Retour sur investissement en 4 ans
Note G à C