Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Toiture chaude et toiture froide : quelles différences ?

Par L’équipe de rédaction

La toiture froide désigne la toiture plate dont l'isolant est placé en dessous du support de l'étanchéité avec une lame d'air ventilée interposée. La toiture chaude ne présente pas de lame d’air entre les différentes couches. Quelle technique préférer ? On vous explique.

 

Vous souhaitez isoler votre toit à moindre frais ? Effy Sérénité vous propose des travaux d'isolation des combles perdus clés en main à partir de à partir de 23€/m² seulement ! 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Les caractéristiques de ces deux types de toiture

Zoom sur la toiture froide

 

🏡 La toiture froide est une toiture composée de différentes couches de matériaux, comme dans tous les toits, mais qui possède de surcroit une lame d’air ventilée entre l’isolant et le support d’étanchéité. Cette lame d’air ventile l’air de l’extérieur vers l’intérieur du toit et peut causer des problèmes de condensation. Le support d’étanchéité est souvent plus froid que l’air ventilé situé en dessous, ayant pour effet de créer de la vapeur d’eau qui se condense et qui altère à terme l’étanchéité, l’isolation thermique et les matériaux du toit.


 

Zoom sur la toiture chaude
 

 

🏡 Cet inconvénient majeur de la toiture froide pousse les professionnels de la toiture à abandonner peu à peu cette technique. Désormais, c’est la toiture chaude qui est privilégiée. Celle-ci possède la même superposition de couches, mais la différence réside dans le fait qu’aucune lame d’air ne repose entre le support d’étanchéité et l’isolant. On dispose alors d’un toit plus compact, disposant d’un pare-vapeur qui protège de toute moisissure ou effet de condensation.

Les avantages de la toiture chaude

L’aspect positif principal de la toiture chaude est sa protection contre la condensation. Par ailleurs, il s’avère que cette toiture n’est pas beaucoup plus onéreuse qu’une toiture froide. De plus, les deux toitures sont très similaires, l’esthétique ne rentre donc pas en compte dans le choix de l’une ou de l’autre.

 

combles picto

La toiture froide peut encore être installée dans certains cas bien précis mais, de manière générale, la toiture chaude sera adaptée à beaucoup de types de toits différents (toitures plates, très pentues, pyramidales, etc).

💡 Bien choisir son artisan 

Il est préférable de faire confiance à un professionnel de la toiture pour effectuer ce choix. Un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) sera à même de déterminer le meilleur type de toiture en fonction d’études environnementales et architecturales.

L'isolation thermique, un aspect à ne pas négliger

Toiture froide comme toiture chaude doivent être équipées de matériaux isolants ! En effet, il est admis que 30 % des pertes de chaleur totales d’une maison s’effectuent par le toit, d’où la nécessité absolue d’isoler convenablement sa toiture. Il est également possible d’isoler les combles aménagés ou perdus plutôt que le toit directement. Grâce à une isolation performante, on effectue des économies d’énergie immédiates et qui durent sur plusieurs dizaines d’années. Les besoins en chauffage s’amenuisent grâce à l’étanchéité du toit, réduisant de fait les factures énergétiques. 

 

part prix 350

Et rassurez-vous, des aides financières sont disponibles pour réduire les frais de ce genre de travaux. L’isolation du toit ou des combles fait même partie des travaux les plus subventionnés et donc des plus rentables au final ! On pense notamment à la prime énergie, MaPrimeRénov', l'éco-prêt à taux zéro, les aides de l'Anah ou encore la TVA réduite à 5,5%. N'hésitez pas à vous renseigner sur chacune d'entre elles ! 

💡 Effy Sérénité vous avance vos aides financières 

Ainsi, vous n'avez qu'un reste à charge réduit pour l'isolation thermique de vos combles perdus : à partir de à partir de 23€/m² !

Exemple de rénovation globale dans le Nord (59)

 

Contexte : en réponse à la hausse des prix de l'énergie, nos clients décident, en 2023, de remplacer leur chaudière gaz par un équipement de chauffage moins énergivore. L'audit énergétique révèle que leur maison, datant de 1948, est de classe G (passoire thermique). Pour davantage de confort, nos clients souhaitent également améliorer l'isolation de leur logement. Nous les avons accompagnés dans leur projet de rénovation globale et voici ce qu'il s'est passé :

 

Travaux effectués

 
Installation pompe à chaleur air-eau Duo (chauffage et eau chaude sanitaire) 19 500 €
Isolation rampants 6 400 €
Isolation murs par l'extérieur 14 569 €
   

 

Montant des travaux

 

40 469 €

Montant des aides  - 30 352 €
Reste à payer  10 117 €*
  *soit une prise en charge à hauteur de 75% par les aides financières

 

Gain énergétique

68%
• Passage de la classe G à la classe C
• Retour sur investissement en 4 ans
Note G à C

L’équipe de rédaction