Pour quelle raison mettre en place un traitement hydrofuge de toiture ?

Sommaire

Il est nécessaire de protéger la toiture d’une habitation grâce à un traitement hydrofuge, afin de limiter les infiltrations, les fuites et l’augmentation du taux d’humidité à l’intérieur de la maison. Quelles sont les spécificités de l’hydrofugation ? Qui peut s’en charger et à quel coût ? Calculeo vous fournit quelques éléments d’explication au cours de cet article.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Pourquoi appliquer un traitement hydrofuge sur une toiture ?

L’application d’un produit hydrofuge pour toiture a pour fonction de protéger le toit des pluies, de la grêle ou de la neige. Il se compose d’eau, ou bien de résine acrylique qui rend le matériau de couverture moins poreux, donc moins vulnérable aux intempéries.

 

Concrètement, plutôt que de s’insinuer sous la toiture, l’eau de pluie glisse et s’écoule en emportant les saletés déposées sur le toit dans son sillage. En découle la fonction secondaire du traitement hydrofuge, à savoir un nettoyage naturel et auto-régulé. Cela ne dispense pas les occupants des lieux de procéder à un nettoyage régulier.

 

Un taux d’humidité amoindrie dans la maison permet d’endiguer le développement de la moisissure et des champignons. Les murs, sols et plafonds de votre domicile bénéficient donc d’une longévité prolongée (l’humidité endommageant la structure des bâtiments). D’autres part, vous limitez les risques pesant sur votre santé, tels que des irritations, de la toux, de la fatigue chronique, ou encore une aggravation de l’asthme.

Quelles sont les différents types de traitement hydrofuge ?

On distingue généralement deux types de traitement hydrofuge, à savoir l’hydrofuge de surface et le traitement pénétrant à l’intérieur du support. Le produit de surface est plus accessible en termes de coût, mais le produit pénétrant offre une plus grande durabilité à la toiture, tout en lui conférant une résistance plus importante aux intempéries.

 

Il existe par ailleurs plusieurs déclinaisons de ces produits :

 

  • On peut citer la variété filmogène, qui offre une étanchéité à l’air et à l’eau, tout en demeurant relativement incolore. En séchant, il génère un film durcissant, sorte de pellicule protectrice.
  • L’hydrofuge à effet perlant est composé d’eau, il pénètre donc efficacement la toiture. Plus respectueux de l’environnement que le filmogène, il laisse l’eau s’évaporer lorsqu’il sèche, tout en laissant les additifs du produit en place. On notera qu’il laisse respirer la toiture, ce qui lui confère un avantage de plus par rapport au filmogène.
  • Autre exemple, l’hydrofuge coloré permet de redonner à la toiture son éclat original, moins terne et moins blanchi par le temps.
Artisan poignée de main

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Artisan poignée de main

Quel est le coût d’une hydrofugation ?

On considère généralement qu’un filmogène coûte environ 30 euros pour 5L. Pour un contenu identique, le produit à base d’eau coûte environ 35 euros. L’intervention elle-même, lorsqu’elle s’accompagne d’un démoussage et quand elle est réalisée par un professionnel, peut coûter entre 10 et 20 euros par m².

 

Le démoussage permet, comme son nom l’indique, d’éliminer les mousses et les algues sur le toit. Ces végétaux nuisibles sont à l’origine de nombreuses fuites et infiltrations, il importe donc de s’en débarrasser avant même de procéder à l’hydrofugation, au risque de lui faire perdre en efficacité. Une tache d’autant plus délicate que la mousse a tendance à adhérer très facilement sur la couverture de toit.

 

C’est pour cette raison que plus les tuiles sont encrassées et recouvertes de mousse, plus le montant d’une telle intervention peut s’avérer onéreux. Pour ce faire, on utilise généralement de l’eau froide ou de l’eau chaude, ainsi qu’un produit anti mousse fongicide. En réduisant la porosité du revêtement, la mousse cesse à plus long terme d’être un véritable problème.

Quelles économies d’énergie peut-on réaliser grâce à un traitement hydrofuge de toiture ?

Grâce à la présence d’un traitement hydrofuge sur votre toiture, vous limitez l’humidité et améliorez l’isolation de votre toit. Or, selon l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 30% des déperditions thermiques d’une habitation sont imputables à la toiture.

 

Grâce à aux conséquences favorables de l’hydrofugation, vous sollicitez moins votre système de chauffage en raison d’un besoin amoindri. De ce fait, votre consommation d’énergie est réduite, opérant un impact direct sur le montant de vos factures énergétiques.

 

Pour améliorer encore l’efficacité de votre isolation, vous avez également la possibilité d’opter pour une isolation de votre toiture. Plusieurs méthodes de rénovation de toiture s’offrent à vous, comme l’isolation des combles par l’intérieur, ou encore le sarking, qui consiste à isoler le toit par l’extérieur (implique la dépose et la remise en place de la couverture de toit).

Exemple de rénovation globale dans le Nord (59)

 

Contexte : en réponse à la hausse des prix de l'énergie, nos clients de revenu très modeste décident, en 2024, de remplacer leur chaudière gaz par un équipement de chauffage moins énergivore. L'audit énergétique révèle que leur maison, datant de 1948, est de classe G (passoire thermique). Pour davantage de confort, nos clients souhaitent également améliorer l'isolation de leur logement. Nous les avons accompagnés dans leur projet de rénovation globale et voici ce qu'il s'est passé :

 

Travaux effectués 
Installation pompe à chaleur air-eau Duo (chauffage et eau chaude sanitaire)19 500 €
Isolation rampants6 400 €
Isolation murs par l'extérieur14 569 €
  

 

Montant des travaux

 

40 469 €

Montant des aides - 36 422 €
Reste à payer 4 047 €*
 *soit une prise en charge à hauteur de 90% par les aides financières

 

Gain énergétique

68%
• Passage de la classe G à la classe C
• Retour sur investissement en 4 ans
Note G à C