Calculeo

Les principaux types d'isolants thermiques

isolants thermiques

La performance énergétique des bâtis et des nouvelles constructions dépend en grande partie de l’isolation thermique. Si tous les isolants thermiques permettent de réduire la déperdition de chaleur, chacun a des caractéristiques qui lui sont propres. Tour d’horizon des matériaux les plus fréquemment utilisés, à savoir : le verre cellulaire, la laine de roche, la perlite, le chanvre, la fibre de bois, la brique monomur, la peinture isolante, la laine de verre, les isolants synthétiques et les panneaux d’isolants sous vide.

PS : Saviez-vous que vos travaux d’isolations thermiques sont éligibles aux aides écologiques

Calculez le montant de vos aides pour vos travaux d’isolation thermique

Le verre cellulaire

Généralement commercialisé sous forme de plaque, le verre cellulaire requiert une surface régulière (toiture plate, dalles, murs, etc.) pour une bonne adhérence. C’est un matériau incombustible, étanche, résistant aux insectes et qui arbore une grande durabilité. Son prix dépend de son épaisseur : 10€ à 50€/m² en moyenneisolants thermiques

La laine de verre

La laine de verre est l’isolant le plus utilisé en rénovation, notamment grâce à son bon rapport qualité/prix (environ 5€/m²) et sa grande diversité d’applications. Posée sous forme de panneaux, de rouleau ou encore en flocons, la laine de verre permet d’isoler thermiquement et phoniquement les murs et les combles, que ce soit par l’intérieur ou par l’extérieur. Du côté des points faibles, on note sa faible résistance à la vapeur d’eau qui la rend sensible à l’humidité. La laine de verre est en revanche peu inflammable.

La laine de roche

Ce matériau léger et ininflammable s’adapte à de nombreuses conditions : toiture en pente, cloison, isolation par l’intérieur ou l’extérieur… Sa mise en œuvre nécessite une bonne ventilation tout au long des travaux et même après. Le port de protections comme des lunettes, des gants et un masque est également vivement recommandé du fait que la pose de la laine de roche favorise les poussières. Les prix oscillent entre 5 et 10€/m² pour une épaisseur de 100mm

resistance thermique

La perlite

D’une durée de vie infinie, la perlite est matériau naturel qui ne représente aucun danger ni pour la santé ni pour l’environnement. Sa composition en fait un matériau incombustible et inaltérable, extrêmement résistant aux rongeurs et bactéries. Par ailleurs, sa légèreté permet de mélanger la perlite au béton, en vue de réaliser des chapes isolantes. Le principal inconvénient réside au niveau du prix : environ 190€/m2, hors frais de pose.

Le chanvre

Il s’agit d’une laine naturelle dont l’application peut se faire sur les cloisons, les combles, les différentes toitures et les murs. Imputrescible et antifongique, le chanvre est également résistant aux insectes. Ce matériau sain est toutefois inflammable. Il doit de ce fait être combiné à des produits ignifuges. En outre, sa durabilité n’est optimisée que par l’ajout de coton ou de liants synthétiques. Le prix d’un tel isolant est approximativement de 15€/m² pour une épaisseur de 100mm.

La fibre de bois

Les performances d’isolation thermiques de la fibre de bois sont excellentes. D’une efficacité durable, cet isolant naturel s’utilise pour l’isolation des planchers et dalles, l’isolation des murs par l’intérieur ou encore l’isolation des toitures par l’extérieur. Ce matériau équilibre l’hygrométrie tout en assainissant l’air à l’intérieur du bâtiment. L’application d’un produit ignifuge est recommandée même si les fibres de bois sont peu inflammables. Le prix moyen d’un panneau d’une épaisseur de 40mm est de 7€/m² contre 20€/m² environ pour une épaisseur de 100mmisolants thermiques

La peinture isolante

Initialement utilisée sur les navettes spatiales, cette peinture novatrice s’applique aussi bien sur les parois internes et façades que sur la toiture. D’une épaisseur d’environ 250 microns, la peinture isolante est aussi efficace que 20 cm de laine de roche. Utilisée en extérieure, elle résiste aux moisissures et salissures ainsi qu’aux intempéries. Cette peinture réfléchit les rayons solaires au lieu d’en absorber la chaleur et minimise considérablement les déperditions de chaleur. Une application en intérieur stabilise le taux d’humidité. Par ailleurs, la gamme de coloris est très fournie. Néanmoins, la peinture isolante est coûteuse. Un budget de 35€/L est à prévoir, sachant qu’1 litre peut couvrir une surface en PVC, en bois, en béton… de 2,45m².

La brique monomur

Matériau porteur et isolant à la fois, la brique monomur ne présente aucun risque de toxicité. Elle arbore une excellente résistance face à l’eau et au feu. Ce type de brique à isolation répartie garantit un assez bon compromis en matière d’isolation et d’inertie thermiques. La brique monomur est assez onéreuse (50€/m² environ) mais a l’avantage de durer dans le temps.

Les isolants synthétiques

Il s’agit de polystyrène expansé ou du polystyrène extrudé, de mousse phénolique ou de la mousse polyuréthane. Ces différents isolants synthétiques ont un atout en commun : leur faible prix (environ 10€/m² pour 100mm d’épaisseur). A cela s’ajoute le fait que les conditions de pose sont multiples. Ces isolants s’utilisent aussi bien sur les terrasses et dallages que sur les murs, toitures et le sol. Applicables sur tous types de revêtements, ils sont particulièrement efficaces. Cependant, ils perdent en stabilité au fil du temps. Cette faible durabilité se conjugue à leur caractère inflammable.

Les panneaux d’isolants sous vide (PIV)

Appartenant à la catégorie des isolants nouvelle génération, les PIV disposent d’excellentes capacités thermiques. Un centimètre de ces panneaux offre une performance similaire à 6 cm de polystyrène expansé. Leur application dans le cadre d’une rénovation optimise le gain d’espace intérieur. La pose qui se fait en 2 couches – les joints décalés permettant d’éviter les ponts thermiques –, exige une surface parfaitement plane. Par ailleurs, il est impératif de connaître les dimensions exactes de la surface d’application du fait que les PIV ne doivent en aucun cas être recoupés. Malgré leur performance exceptionnelle, les panneaux d’isolants sous vide sont d’une grande fragilité. Encore peu commercialisé, les PIV requièrent un budget assez conséquent (environ 40€ à 60€/m²).


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Villaudric
Aides possibles : 1 080 €
À Sainte-Geneviève-des-Bois
Aides possibles : 1 832 €
À Escaudain
Aides possibles : 2 400 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

accompagnement très correct avec un rappel régulier jusqu'au termes des travaux
Grégory A. - Montagnat (01)
Bon accompagnement
Justine R. - Béziers (34)
Il serait utile de décrire la procédure, c'est à dire les formalités à exécute,r si on trouve soit même un artisan agréé, ou envoyer les papiers, les étapes : devis, facture, quel délai faut-il pou...
bernadette d. - Montescot (66)