Calculeo

Tout savoir sur la pompe à chaleur basse température

PAC basse température

Très efficace, la pompe à chaleur à basse température possède un excellent rendement qui en fait un mode de chauffage écologique et économique. Polyvalente, elle peut chauffer, climatiser et produire l’eau chaude sanitaire tout en réduisant la facture énergétique du logement. Présentation de la PAC à basse température.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l'achat de votre Pompe à chaleur basse température par une Prime Energie.

En savoir plus sur la prime énergie

La pompe à chaleur à basse température, économique et performante

Une pompe à chaleur à basse température capte les calories de l’air extérieur pour chauffer l’eau d’un circuit de chauffage central ou l’eau chaude sanitaire (si le système est hybride) à une température de 35 °C à 40 °C. Il s’agit en fait d’une PAC air/eau compatible avec les émetteurs de chauffage dits à basse température : radiateurs à basse température et planchers chauffants hydrauliques. Certains modèles réversibles se chargent également de climatiser le logement en été.

Du fait du faible écart de température entre l’air extérieur et l’eau de chauffage, ce type d’appareil affiche un excellent rendement énergétique. Bien installée et correctement dimensionnée, la PAC à basse température permet de réduire considérablement vos dépenses de chauffage.

Sa pose est plutôt recommandée en construction neuve, mais elle peut éventuellement être adaptée à la rénovation après installation de points chauds à basse température, si le logement possède une isolation performante.

Écologique et peu gourmand en énergie, ce type de PAC répond généralement aux exigences de la réglementation thermique RT2012 et trouve souvent sa place dans les maisons BBC. Ce système de chauffage ayant du mal à fonctionner en cas de températures négatives, il est préférable de l’installer pour relayer une chaudière classique.

Comprenant systématiquement une unité extérieure, la PAC à basse température est disponible en deux versions :

  • Bi-Bloc : le condenseur chargé de convertir les calories captées par l’unité extérieure en chaleur utilisable est placé à l’intérieur du logement.
  • Monobloc : le condenseur est déjà intégré dans l’unité extérieure, il n’y a donc pas besoin d’un second dispositif à l’intérieur.

pompe à chaleur

Installation et maintenance du dispositif

Soumise à des règles spécifiques, la pose d’une pompe à chaleur demande d’avoir une bonne connaissance de ce type d’appareils. Il est préférable de confier son installation à un chauffagiste professionnel, de préférence certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Celui-ci sera à même de choisir le meilleur emplacement pour l’unité extérieure, déterminera la puissance la mieux adaptée à votre logement et procédera à la mise en route de la pompe à chaleur.

L’entretien de la PAC à basse température doit être réalisé chaque année, là aussi par un professionnel qualifié. La maintenance de l’appareil consiste à en contrôler le bon fonctionnement et à nettoyer ses différents composants. Ce sera également l’occasion de détecter d’éventuelles fuites ou de changer les pièces d’usure si nécessaire. Certains installateurs proposent un contrat de maintenance incluant l’entretien annuel et une intervention rapide en cas de panne.

Les avantages et les inconvénients de la PAC à basse température

Opter pour une pompe à chaleur à basse température comporte différents avantages :
Elle consomme peu d’énergie pour un fonctionnement optimal : 1 kWh d’électricité = environ 3 à 4 kWh de chaleur restituée.

  • Moins chère à l’achat que son homologue à haute température, elle possède également un bien meilleur rendement.
  • Elle génère des économies pouvant aller jusqu’à 75 % de la facture énergétique.
  • Elle est très facile d’utilisation : autonome, elle régule son fonctionnement automatiquement à l’aide d’un thermostat.
  • Elle est écologique : l’air constitue une énergie propre et inépuisable tandis que l’appareil ne rejette aucune fumée dans l’atmosphère.
  • Couplée à l’énergie solaire, elle permet de produire l’eau chaude sanitaire.
  • Les PAC réversibles assurent aussi bien le chauffage que la climatisation du logement.

Malgré ses nombreux avantages, la pompe à chaleur présente quelques inconvénients :

  • Sur certains modèles, l’unité extérieure peut s’avérer bruyante, un point à prendre en compte si elle est installée proche d’une chambre, de la pièce de vie ou à proximité des voisins.
  • Elle a du mal à produire de la chaleur lorsque les températures extérieures sont inférieures à 0 °C. Il est préférable de la poser en complément d’une chaudière classique ou d’un poêle à bois dans les régions froides.
  • Nécessitant un emplacement pour l’unité extérieure, elle n’est généralement pas indiquée pour chauffer un appartement.
  • Une excellente isolation est nécessaire à son bon fonctionnement.
  • Si vos points chauds ne sont pas « basse température », il faut en faire installer avant d’opter pour cette PAC.

Budget à prévoir pour l’achat et l’installation de la PAC

Pour faire poser une pompe à chaleur air/eau à basse température, comptez entre 5000 € et 10 000 €. À ce prix s’ajoute éventuellement l’installation d’un plancher hydraulique pour environ 100 €/m² ou bien de radiateurs à basse température pour 200 € à 1000 € par unité.

Si vous remplissez les conditions d’attribution, vous pouvez bénéficier d’aides de l’état pour financer cette installation, notamment la prime Coup de Pouce Chauffage, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’Éco-Prêt à taux Zéro ou la Prime Énergie.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l'achat de votre Pompe à chaleur basse température par une Prime Energie.

En savoir plus sur la prime énergie


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Saint-Bauzille-de-Putois
Aides possibles : 1 200 €
À Arzembouy
Aides possibles : 750 €
À Arzembouy
Aides possibles : 750 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

très bonnes explications , tout est clair, et rappel des dates d'envoi du dossier sur ma boite mail. heureusement !! car lorsque l'on est dans les devis d'entreprise.s on oubli les choses essent...
marie line b. - Saint-Étienne-l'Allier (27)
ai été vite contactée et très bien conseillée je ne m'attendais même pas à recevoir cette aide et j'en suis ravie. Dès l'envoi du dossier j'ai reçu régulièrement des mails m'indiquant le suivi de c...
aubry i. - Rosheim (67)
pas de reponses clair
claudine d. - Paray-le-Frésil (03)