Artisan règlant une chaudière

Tout savoir sur la chaudière à fioul nouvelle génération

Par L’équipe de rédaction

Une chaudière au fioul nouvelle génération se présente comme un mode de chauffage performant et économique. Son utilisation permettra de réduire de près de 30 % votre facture de chauffage. Dans la famille des chaudières à fioul, il est possible de distinguer les chaudières à condensation à fioul et  les chaudières hybrides à fioul.  

Fonctionnement et performance énergétique de la chaudière à fioul

Les nouvelles générations de chaudières au fioul, dites à condensation, se distinguent des modèles standards en réutilisant la vapeur d’eau dégagée lors de la combustion du fioul dans le chauffage de l’eau de retour du circuit (sur un modèle standard, celle-ci est rejetée dans le tuyau d’évacuation), permettant ainsi une importante économie de carburants (autour de 20 %).

 

Les chaudières fioul à condensation proposent aussi des options qui permettent d’optimiser le chauffage du logement. Elles sont par exemple pourvues d’une régulation sur sonde extérieure, dont la fonction consiste à adapter la température de départ de la chaudière en fonction de la température extérieure. Ceci accroît le confort thermique et optimise la consommation énergétique.

 

Elles sont aussi moins encombrantes et présentent de meilleurs rendements, atteignant les 100 %, voire plus pour certains modèles haut de gamme.

 

Les chaudières au fioul hybrides combinent pour leur part les fonctionnalités d’une chaudière à fioul basse température (la spécificité de la chaudière basse température est de fonctionner avec un liquide caloporteur ne dépassant pas 50 degré Celsius) et d’une pompe à chaleur (récupération de l’énergie calorifique de l’air pour la restituer dans le logement). Cette solution permet carrément de diviser la consommation de chauffage par trois. Elle nécessite en revanche un investissement assez conséquent.  Investissement d’autant plus conséquent que la chaudière à fioul n’est plus éligible aux principales aides écologiques, qu’il s’agisse du crédit d’impôt transition énergétique, de la prime énergie ou encore de la prime Coup de Pouce économies d’énergie. La chaudière à fioul n’est donc pas une solution que nous allons vous recommander. Nous vous recommanderons plutôt de partir sur des solutions plus propres et donc éligibles aux aides écologiques. Il peut s’agir de la chaudière à gaz à condensation, de la pompe à chaleur ou de la chaudière à granulés.

 

Critères à considérer pour le choix d’une chaudière au fioul

Le recours à une chaudière au fioul est particulièrement intéressant pour chauffer une maison mal isolée ou si vous avez d’importants besoins en chauffage (famille nombreuse, grande maison…), Ce mode de chauffage convient aussi en cas d’indisponibilité du gaz de ville. C’est alors une excellente alternative à la chaudière à gaz.

 

Il faut aussi savoir que l’usage d’une chaudière au fioul requiert l’installation d’un réservoir de stockage, une cuve, qui peut être enterré, aérien, ou disposé dans une pièce aérée du domicile (en dessous de 2500 litres). Avant d’opter pour cette solution, assurez-vous de disposer d’un espace suffisant à cet effet.       

👉 Vers la fin du fioul ? Découvrez les alternatives pour votre logement.

 

 

Les normes à respecter

L’installation d’une chaudière au fioul doit être en accord aux normes environnementales. Les réservoirs de stockage destinés à être enterrés doivent être conformes aux normes NF M 88-514 pour les cuves en acier à enveloppe intérieure en plastique, NF EN 12285-2 pour les réservoirs en acier double paroi, et NF EN 13 341 pour les cuves en plastique à enveloppe secondaire. Dans le cas d’un réservoir aérien, la cuve doit être installée à l’abri du froid et des intempéries, dans une cuvette de rétention. 

Artisan poignée de main

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Artisan poignée de main

L’équipe de rédaction