Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 9h à 18h

Service gratuit + prix appel

Tout savoir sur la VMC hygrovariable

Par L’équipe de rédaction

La VMC hygrovariable ou hygroréglable est un système de ventilation à simple flux qui assure le renouvellement de l’air ambiant. Cet équipement peut être installé en neuf et en rénovation. Il améliore la qualité de l’air et limite la formation d’humidité à l’intérieur de l’habitation. La VMC hygrovariable est à la fois peu coûteuse et efficace.

Je demande mon devis

Simulation gratuite et immédiate

Une Ventilation mécanique contrôlée qui ajuste son débit en fonction du taux d’humidité

Une VMC hygrovariable comporte 5 types d’éléments :

 

  • des entrées d’air,
  • des bouches d’extraction,
  • un moteur,
  • des conduits,
  • une sortie toiture.

 

Le moteur sert à aspirer l’air vicié chargé en humidité, en graisses ou en bactéries (salle de bains, WC, cuisine). Cette légère dépression facilite l’apport en air frais dans les pièces à vivre (séjour, chambres).


La VMC hygrovariable présente la particularité d’ajuster automatiquement son débit en fonction du niveau d’humidité détecté dans les pièces. Le renouvellement de l’air est ainsi adapté au plus juste, ce qui limite les déperditions de chaleur et les besoins en chauffage. Les déperditions de chaleur dues à la ventilation peuvent représenter de 10 à 20 % des déperditions totales, il est donc important de les limiter au maximum, sans interférer sur la qualité de l’air.

Installation, entretien et différents types

Il existe 2 types de VMC hygrovariables. Les VMC hygroréglables de type A comportent des bouches d’extractions variables et des entrées d’air fixes. Les VMC de type B sont dotées de dispositifs modulables à l’entrée et à la sortie.


L’installation d’une VMC hygrovariable ne nécessite pas de gros travaux, mais il est préférable de faire appel à un professionnel, surtout s’il n’existait aucun dispositif de ventilation auparavant.
Le bruit de la ventilation est généralement inférieur à 36 dB, ce qui le rend à peine audible. Le caisson est le plus souvent placé dans les combles et ne représente aucune nuisance pour les occupants. La réglementation fixe un certain débit de ventilation à respecter en fonction du nombre de pièces. Celui-ci est réduit pour les VMC hygroréglables par rapport à une VMC classique. Le débit doit être de 10 m3/h pour un T2 et de 25 m3/h pour un T5. Les VMC disposent en général d’un mode de fonctionnement plus intensif par interrupteur, cordelette ou télécommande, pour éliminer rapidement les odeurs ou les vapeurs en cas de besoin.
Les modèles récents basse consommation, ecowatt ou microwatt ne consomment que de 5 à 9 W. Les anciens modèles pouvaient dépasser 30 W. Ce critère est important car la VMC fonctionne en permanence.


L’entretien d’une VMC hygrovariable est très simple puisqu’il suffit de dépoussiérer les entrées d’air et les bouches d’extraction 3 à 4 fois par an. Certains modèles d’entrées d’air sont munis d’un filtre à pollen qui doit être remplacé tous les ans. La durée de vie d’une VMC hygrovariable est d’au moins 10 ans.


Les bouches hygroréglables d’ancienne génération fonctionnaient à l’aide de cordelettes qui se tendaient plus ou moins, en fonction de l’humidité détectée dans la pièce. Les modèles actuels fonctionnent à l’aide d’une pile ou d’une alimentation secteur. Certains sont équipés d’un détecteur de présence, ce qui permet d’adapter encore plus la ventilation à votre mode de vie. Les VMC hygrovariables connectées vont encore plus loin et permettent de régler à distance l’intensité du débit, de définir des plages horaires ou encore de consulter les différents niveaux de polluants présents dans l’air ambiant.

Avantages et inconvénients

Les avantages d’une VMC hygrovariables sont multiples :

 

  • meilleure qualité de l’air ambiant
  • consommation énergétique réduite
  • options de personnalisation poussées avec les modèles connectés

 

Cet équipement ne présente pas d’inconvénient particulier. Les modèles d'ancienne génération sont à éviter en raison de leur consommation électrique plus élevée. Les bouches d’air à clapet peuvent émettre un bruit gênant lorsqu’elles s’ouvrent et se ferment.

Prix, combien coûte une VMC hygro

La VMC hygrovariable n’est pas éligible au crédit d’impôt CITE mais elle peut ouvrir droit à la prime énergie auprès de certains opérateurs. Elle bénéficie de la TVA à taux réduit 5,5 %. Le prix pose comprise se situe entre 700 € et 2000 € en fonction du dispositif existant et de la complexité de l’installation.


Quelques exemples de prix :

 

Marque Type Prix
Vortice classique 130 €
Atlantic Hygrocosy basse consommation 290 €
Aldes EasyHome classique 320 €
Unelvent Ozeo ecowatt, hygro B 410 €
Aldes EasyHome microwatt, connectée 1075 €

 

Je demande mon devis

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction