Effy réalise vos travauxEffy améliore votre confortEffy réduit vos factures d’énergieEffy valorise votre logement

+15 ans d'expérience

+1 million de foyers accompagnés

Le radiateur à inertie sèche améliore le confort thermique

Sommaire

Les radiateurs électriques sont en général à proscrire d’abord parce que le rendement des autres types de chauffage est souvent plus important, ensuite par ce que l’électricité est la source d’énergie la plus onéreuse et des moins écologiques. Cependant, ce constat est à nuancer pour certains types de radiateurs électriques et notamment les radiateurs à inertie sèche. En effet grâce à leur mode de fonctionnement et notamment de restitution de la chaleur, ils permettent d’importantes économies d’énergie. 

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Le principe de l'inertie

Le radiateur à inertie sèche fonctionne en accumulant de la chaleur qui sera ensuite restituée de façon continue et homogène. Il se compose d'un cœur et d'un corps de chauffe aux propriétés opposées, le premier émettant faiblement de la chaleur et le second fortement. Le cœur de chauffe, qui emmagasine la chaleur sans perdre ses propriétés physiques, est constitué par un matériau réfractaire (brique, béton, céramique…), de la pierre naturelle (granit, marbre, stéatite, pierre de lave,…) ou par un solide d'origine métallique (aluminium, fonte,…). Des résistances électriques sont placées dans cette masse pour la chauffer. Cette chaleur est stockée dans le cœur de chauffe et transmise lentement au corps de chauffe (généralement en aluminium) majoritairement par rayonnement mais aussi par convection. Une fois le radiateur éteint, la restitution de chaleur continue. C’st là que réside tout l’intérêt du radiateur à inertie.

Optimiser le choix du cœur de chauffe pour économiser plus d'énergie

Les performances du radiateur à inertie sèche sont étroitement liées à la nature du cœur de chauffe. Plus le matériau employé sera conducteur, moins il retiendra la chaleur. Les principaux cœurs de chauffe proposés sont :

 

  • brique, béton, céramique, stéatite, pierre de lave, granit,… : ils ont de bonnes propriétés de conservation de la chaleur

 

  • la fonte et le marbre : ils accumulent bien la chaleur mais ils ne sont pas faciles à travailler. Ils se prêtent donc plutôt aux radiateurs à formes classiques

 

  • l'aluminium : comme il conduit bien la chaleur, il permet une montée en température rapide mais, en contrepartie, il ne conserve pas efficacement la chaleur.

 

Plus le matériau pour lequel on a opté est capable de conserver la chaleur, plus les économies d'énergie sont importantes car la restitution de chaleur, une fois les radiateurs éteints, durera plus longtemps. Afin de réduire encore les dépenses énergétiques, on peut choisir un modèle possédant une fonction programmation. Enfin, il est conseillé lors d'absences du domicile de plus de deux heures, il est conseillé de diminuer la température de chauffe de 3 voire 4 °C.

Plus d'avantages que d'inconvénients

Les radiateurs à inertie sèche présentent de nombreux avantages, principalement en lien avec leur mode de fonctionnement. Grâce à leur inertie, qui varie en fonction de la nature du matériau du cœur et du corps de chauffe, ils offrent un bon confort thermique (montée en température relativement rapide, chaleur homogène et continue, restituée lentement, pas de brusques variations de température,…). Ces appareils sont économiques puisqu'ils continuent à diffuser de la chaleur même après avoir été éteints. Leur installation est facile, tout comme leur entretien. Ces radiateurs participent à assainir l'habitation car, comme ils ne génèrent aucun brassage, ils n'assèchent pas l'air et ne multiplient pas les poussières non plus.

 

Cependant, s'ils sont idéaux pour des pièces comme le séjour ou les chambres, les radiateurs à inertie sèche ne conviennent pas pour des pièces dans lesquelles on a besoin d'une montée en température vraiment rapide. Bien que leur gamme de prix soit étendue, ils sont globalement plus chers à l'achat que les autres types de radiateurs. Ils sont aussi relativement encombrants même s'il existe des modèles de taille réduite, plus onéreux que les modèles classiques.

Un prix lié à la puissance, aux options et aux marques

Un radiateur à inertie sèche coûte entre 80 euros, pour les modèles les plus basiques, et 2 000 euros, pour les plus sophistiqués. Cette large gamme de prix s'explique par plusieurs facteurs. La nature du matériau constituant le cœur de chauffe influence le prix mais dans une moindre mesure par rapport à la puissance du chauffage. Les modèles de 1 000 W existent à moins de 100 euros, ceux de 1 500 W pour moins de 150 euros et les premiers prix sont inférieurs à 200 euros pour des puissances de 2 000 W.

 

La différence de prix entre deux radiateurs de même puissance vient principalement des options. Les appareils basiques, équipés d'un thermostat, sont parfois dotés de programmes prédéfinis alors que les plus sophistiqués possèdent une programmation libre, voire une télécommande. D'autres fonctionnalités avancées existent comme le détecteur de fenêtres ouvertes ou encore un réglage très fin de la température à 0,1°C près.

 

Après la technologie, ce sont la marque et l’esthétique qui importent. Les prix sont plus élevés pour des marques renommées telles que Sauter ou Concorde. Enfin, dans le haut de gamme des radiateurs à inertie, il existe des modèles pour plus de 1 500 euros au design très original et souvent de forme compacte.

Mère qui porte sa fille
Le saviez-vous ?

 

Tous vos travaux qui ont pour but de vous faire consommer moins d'énergie ou d'utiliser des sources d'énergie renouvelables sont potentiellement éligibles à des aides écologiques!

Mère qui porte sa fille
Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes