Calculeo
Se connecter

Comment bien isoler sa maison ?

isolation thermique maison

"L'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas". La meilleure façon de faire des économies et d’améliorer le confort de votre logement est de réaliser des travaux d’isolation. Cependant force est de constater que le coût des travaux d’isolation thermique peut rapidement atteindre des montants colossaux. Heureusement, plusieurs dispositifs d’aides ont été mis en place pour accompagner les particuliers souhaitant isoler leur maison. Ces aides sont nombreuses (Prime Energie, Crédit d’impôt, subventions ANAH, aides locales, etc.). Une fois cumulées, ces aides peuvent couvrir jusqu’à l’intégralité du coût de vos travaux.

Calculez le montant de vos aides pour l’isolation de votre maison

Bien isoler toutes les surfaces

Toutes les surfaces en contact avec l’extérieur vont représenter des sources de déperditions thermiques et sont donc à isoler. Parmi ces surfaces, on peut citer entres autres : les combles, les murs, le sol, et les fenêtres.

Bien isoler vos combles

Responsables de 30% des déperditions thermiques d’un logement, les combles doivent être isolés en priorité.

  • Les combles, une importante source de déperditions thermiques : une maison perd de la chaleur intérieure par toutes les surfaces en contact avec les espaces non chauffés, dont la toiture. Les pertes de chaleur par la toiture sont considérables : elles peuvent représenter jusqu’à 30% de toutes les pertes de chaleur. Une bonne isolation des combles vous permet donc de réduire considérablement votre facture de chauffage pendant l’hiver et de climatisation l’été.
  • Les solutions pour isoler les combles : Il existe deux types d’isolation des combles selon le type de combles que vous possédez.
    • Les combles aménagés sont des combles où l’espace sous la toiture est libre : environ 1m80 séparent la charpente et le sol, vous pouvez donc habiter dans cet espace. Pour isoler ces combles, il faut choisir un « rampant », c’est-à-dire un isolant en rouleau ou en plaque que l’on agrafe directement sur l’intérieur du toit.
    • Les combles perdus ne sont pas habitables en raison d’une hauteur de plafond insuffisante ou de la présence de fermettes. Dans ce cas-là, la technique d’isolation appropriée est le soufflage de flocons isolants.

Il existe plusieurs types d’isolant pour isoler efficacement vos combles. Chaque type d’isolant a ses avantages et ses inconvénients.

  • La laine de bois est un isolant fait à partir de fibres de bois traitées. Elle convient particulièrement à l’isolation extérieure. Elle est reconnue pour sa durée de vie élevée.
  • La laine de verre est l’isolant le plus utilisé en France puisque 75% des foyers en France en sont équipé. Ce matériau présente un très bon rapport qualité prix et vous isole à la fois du froid et de la chaleur en été ainsi que des nuisances sonores
  • La laine de roche est particulièrement adaptée à l’isolation des toitures étanchées nécessitant une forte résistance mécanique
  • Le chanvre est un isolant issu de fibres naturelles très efficace mais qui a tendance à se tasser.
  • Le polystyrène expansé est un isolant en plastique alvéolaire qui est formé grâce à l’expansion à la vapeur d’eau de billes de polystyrène.
  • La ouate de cellulose est issue de papier recyclé ou de boue papetière ayant reçu des traitements. Cet isolant est particulièrement adapté à l’isolation des combles non habitables.
  • Le polyuréthane est un isolant en plastique alvéolaire.
  • Le textile recyclé est formé par du coton, du textile synthétique et des liants sous forme de fibres polyester.
  • La laine de mouton est un isolant auquel on rajoute 25% de fibres synthétiques, mais comme tous les isolants d’origine animale, il a tendance à absorber l’humidité de l’air.

Respecter la RT 2012 pour l’isolation de vos combles

Depuis 2007, la réglementation thermique exige que les travaux d’isolation réalisés dans les bâtiments existants correspondent à un niveau minimal de performance thermique. Pour les combles perdus les résistances thermiques (R) doivent atteindre 7.0  m2.K/W. Pour les combles aménagés la résistance thermique doit être supérieure à 6.0 m2.K/W.

bien isoler sa maison

Bien isoler vos murs

Pouvant représenter jusqu’à 25% des déperditions thermiques du logement, les murs sont, après les combles, la deuxième surface à isoler en priorité.

Les murs, jusqu’à 25% des déperditions thermiques

Les murs sont la deuxième source de déperdition de chaleur de votre maison : 20 à 25% de votre consommation énergétique s’évapore à travers les murs. Ceci est dû au fait qu’une grande partie de vos murs est en contact avec l’extérieur. Ce qui multiplie les possibilités de ponts thermiques.

L’isolation de vos murs vous apportera un plus grand confort thermique,  évitera les variations de températures mais vous apportera également une protection contre les nuisances sonores.

Des solutions efficaces : Deux solutions existent pour isoler vos murs, par l’extérieur ou par l’intérieur.

La solution la plus répandue en France est l’isolation des murs  par l’intérieur car celle-ci est moins chère et a l’avantage de ne pas modifier l’aspect extérieur de votre maison, ce qui vous évite de devoir faire une déclaration de travaux.

L’isolation par l’extérieur est plus coûteuse mais elle est également plus efficace puisqu’elle supprime les ponts thermiques et préserve l’inertie des murs. De plus, elle évite d’empiéter sur la surface habitable du logement.

Pour une isolation des murs efficace, il faut savoir choisir son isolant. Sa performance dépend de sa conductivité, de sa densité et également de son épaisseur. Les matériaux les plus utilisés pour isoler ses murs sont les laines minérales et le polystyrène grâce à leur très bon rapport qualité-prix.

Respecter la RT 2012 lors de l’isolation de vos murs

Concernant la Réglementation Thermique 2012, la performance thermique doit dépasser les 3.7 m2.K/W. Mais un professionnel de qualité respectera toujours les obligations légales concernant l’isolation. Toutefois la RT n’oriente pas le choix du système isolant : tous les isolants peuvent être utilisés.

Bien isoler votre sol (planchers bas)

Un sol, non ou mal isolé peut être une importante source de déperditions thermiques, jusqu’à 10%. Bien isolé, le sol permet non seulement de réduire la consommation énergétique, mais cela permet aussi d’améliorer significativement son confort thermique.

Jusqu’à 10% des déperditions thermiques : Le sol est la quatrième (après les combles (30%), les murs (25%), les fenêtres (15%)) source de déperdition de chaleur. Les pertes de chaleur par le sol représentent 10% de votre consommation énergétique. En isolant votre sol, vous pouvez réaliser durablement des économies d’énergie mais vous pouvez également améliorer votre confort chez vous.

Solutions disponibles : Isoler son sol par-dessus ou par-dessous dépend de la présence ou non d’un vide sanitaire ou d’une cave dans votre maison. Si vous possédez l’un des deux, il faut privilégier une isolation par-dessous. L’isolant sera placé dans ce cas-ci sur le plafond de la cave du vide sanitaire. Si par contre vous ne possédez pas de cave ou  vide sanitaire, vous devrez réaliser une isolation du sol par le dessus.

Dans le cas où vous réalisez une isolation du sol par le dessous, il est plus simple de choisir des panneaux rigides isolants qui ne sont pas compliqués à poser. Cependant si vous réalisez une isolation par le dessus, il faut pouvoir poser un isolant sur votre dalle en retirant le revêtement (carrelage, parquet, moquette). Il faut prendre garde au fait qu’un isolant peut atteindre 10 cm d’épaisseur et donc poser des problèmes dans votre maison pour la fermeture des portes, pour les radiateurs etc.

Isolation du sol et RT 2012 : La RT 2012 impose une performance thermique minimale de 2.3 m2.K/W mais si vous souhaitez obtenir le crédit d’impôt vous devez atteindre une performance thermique de 3.0 m2.K/W.

Bien isoler vos fenêtres

Les parois vitrées (fenêtres, portes-fenêtres, fenêtres de toit, portes) peuvent représenter une importante source de déperditions thermiques. D’où la nécessiter de bien isoler.

Jusqu’à 30% de déperditions thermiques : Selon vos vitres et la tailles de vos fenêtres, les parois vitrées peuvent représenter de 5 à 30% des pertes thermiques de votre logement.

Plusieurs solutions pour des parois vitrées bien isolées : La meilleure façon d’isoler vos fenêtres est de choisir le double ou triple vitrage qui retiennent la chaleur à l’intérieur. Les doubles ou triples vitrages emprisonnent des lames d’air entre chaque vitre, ce qui leur permet d’augmenter leur performance au niveau de l’isolation.

Il est recommandé de favoriser les fenêtres double-vitrage pour les travaux de rénovation. En effet elles ont d’excellentes propriétés isolantes tout en étant plus légères que les fenêtres triple-vitrage. Le triple vitrage est à choisir pour les constructions neuves.

Vous pouvez également installer des volets isolants pour améliorer la performance thermique de votre logement. Ces volets vous permettent de gérer les entrées de lumière dans votre logement, vous permettant de mieux gérer votre consommation énergétique.

Respecter les recommandations de la RT2012

La réglementation thermique s’applique aux fenêtres et portes fenêtres dont la taille est supérieure à 0,5 m². Celle-ci impose une surface minimale de parois vitrées de 1/6 de la surface habitable pour les nouveaux logements. Pour la rénovation, la RT 2012 impose deux critères : un coefficient thermique (Uw) et un facteur de transmission solaire (Sw). Si Uw est inférieur à 1,3 alors Sw doit être supérieur à 0,3. Si Uw est inférieur à 1,7 alors Sw doit être supérieur à 0,36.

Le saviez-vous ?
Tous vos travaux qui ont pour but de vous faire consommer moins d'énergie ou d'utiliser des sources d'énergie renouvelables sont potentiellement éligibles à des aides écologiques!

Calculez vos aides


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Aix-en-Othe
Aides possibles : 840 €
À Angers
Aides possibles : 630 €
À Pellafol
Aides possibles : 360 €

Offre Ampoules LED

20 ampoules LED = 1 € avec notre partenaire
Quelle Energie

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Très bon accueil Compétence des interlocuteurs bon suivi
René C. - Villeneuve-sur-Lot (47)
Bonjour, J'ai été agréablement surprise par ce site, qui est facile d'utilisation, avec un calcul immédiat sur chaque travaux à faire effectuer. pour mon compte personnelle j'attend la réalisati...
Agnès C. - Montady (34)
trés bien
simonin f. - Esboz-Brest (70)