Chaudière gaz

Quelle chaudière choisir pour mon logement ?

Par L’équipe de rédaction

La chaudière est un élément central de la majeure partie des systèmes chauffages actuels. Il en existe plusieurs types, classés selon le type d’énergie utilisée, la technologie employée... En fonction de la nature de votre logement, sa localisation, vos besoins en chauffage et plusieurs autres critères, il vous sera recommandé un type de chaudière plutôt qu’une autre. On vous aide à y voir plus clair ! 

 

Vous souhaitez remplacer votre vieille chaudière ? Effy Sérénité s'occupe de tout ! Nous vous proposons des travaux clé en main à prix réduit qui vous permettront de faire des économies d'énergie. 

Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

La chaudière : rétrospective et fonctionnement

La chaudière, élément primaire de tout système de chauffage central, remonte à la civilisation romaine. Elle était utilisée d’une part pour chauffer l’eau des thermes, mais aussi, détail moins connu, pour actionner des pompes primitives servant à évacuer l’eau dans les mines métallifères. Pour autant le vrai développement des chaudières de chauffage central, date de la seconde moitié du XIX° siècle, avec les immenses progrès réalisés dans la métallurgie. 

 

La chaudière est au sein d’un système de chauffage central, l’élément dit générateur. Elle transforme un combustible (gaz, fioul) ou plus généralement une source d’énergie (électricité, solaire) en calories de chaleur. Celles-ci sont transmises et véhiculées par un fluide caloporteur, à une température variable en fonction du type de système et de son importance.

 

En bout de chaine, l’on trouve les émetteurs de chaleurs sous forme de radiateurs ou de chauffage par le sol, dont l’objet est de transmettre les calories à l’air ambiant.

 

Deux grands types de chaudière sur le marché

Les chaudières à condensation

 

Ce sont pour l’instant les plus performantes du marché. Elles ont outre leur fonctionnement classique de brûleur, un récupérateur de la vapeur d’eau des fumées qui sert au préchauffage du fluide caloporteur (l’eau). Cela permet d’obtenir un rendement supérieur à 100 %. Elles sont d’autre part considérées comme moins polluantes (pour l’atmosphère).

 

Enfin, les économies de fonctionnement qu’elles permettent par rapport aux anciens modèles sont de l’ordre de 20 à 30 %.

 

Les chaudières à basse température

 

Le terme « basse » doit être compris dans son acception technique, soit une température de 40 à 50 °C, comparativement aux 90 °C des anciennes chaudières. Ce niveau est parfaitement compatible avec un excellent confort, tout en étant moins énergivore. Les fumées rejetées étant moins chaudes, le rendement est accru. Enfin, les économies que l’on peut escompter sur la consommation, sont de l’ordre de 12 à 18 %.

⚠️ Un modèle bientôt interdit à la vente

Les chaudières à basse température vont peu à peu être retirées du marché. En effet, selon une directive de l’Union Européenne de 2015 même si ces appareils sont plus performants que de vieux systèmes de chauffage, ils ne respectent pas certaines exigences précises en termes de respect de l’environnement.

 

Quel combustible choisir ?

Le gaz 

 

On pense ici tout particulièrement à la chaudière gaz à condensation, une excellente option pour votre logement. Comme nous l'avons déjà évoqué, le fonctionnement particulier de ce modèle lui permet d'être très efficace et vous faire réaliser des économies d'énergie. Par ailleurs, même si le gaz est une énergie fossile, elle reste largement moins polluante que le fioul. 

 

 

Le bois

 

La chaudière au bois présente elle aussi bien des avantages ! Il s'agit d'un appareil performant et plutôt écologique, puisqu'elle utilise une ressource naturelle pour fonctionner. Par ailleurs, le bois est à ce jour un des combustibles les moins cher du marché.

 

Vous pouvez vous tourner vers un modèle de chaudière à granulés de bois, qui peut atteindre des rendements très élevés, jusqu'à 100 % ! 

 

Le fioul

 

Si les chaudières au fioul étaient en vogue en France il y a plusieurs dizaines d'années de cela, elles sont aujourd'hui montrées du doigt à cause de leur impact environnemental. En effet, la combustion du fioul dégage de nombreux gaz toxiques qui participent à l'effet de serre. Si bien que l'installation de ce type d'appareil va progressivement être interdite sur le territoire, à partir de l'été 2021. 

Quel budget prévoir ?

Le prix d'une chaudière va forcément varier en fonction de multiples critères : sa puissance, son modèle, sa marque, mais aussi vos besoins en chauffage, le type de logement dans lequel vous vivez et son emplacement, le nombre de personnes qui compose votre foyer... Voici cependant des tarifs indicatifs pour chaque type d'appareil :

 

 

Des aides financières

 

La bonne nouvelle, c'est que les chaudière gaz à condensation et les chaudières à bois ou granulés de bois sont éligibles à des subventions qui peuvent en réduire largement le prix ! Parmi elles, on retrouve la Prime Effy, MaPrimeRénov', l'éco-PTZ ou encore la TVA à taux réduit. N'hésitez pas à vous renseigner davantage sur ces dispositifs, leur montant et leurs conditions d'éligibilité pour chaque type d'appareil. 

Notre tableau comparatif

Types Combustible Rendement(1) Investissement Durée de vie(2) Autonomie Coût du combustible(3)
Chaudière à bois     
granulés ou bois déchiqueté
☆☆ à ☆☆☆ 10 000 € à 20 000 € 5 à 20 ans 1 an avec silo (automatique) 0,060 €
bois en buches ☆☆ 2 000 € à 6 000 € 5 à 20 ans 24 à 48 h (manuel) 0,060 €
Chaudière au fioul à condensation Fioul ☆☆☆☆(3)     
7 000 € à 10 000 €
15 à 20 ans 1 an (cuve)     
0,095 €
Chaudière au fioul à basse température Fioul ☆☆☆ à ☆☆☆☆ 7 000 € à 10 000 €     
15 à 20 ans
1 an (cuve) 0,095 €
Chaudière au gaz à condensation Gaz de ville ☆☆☆☆(3)     
3 000 € à 7 000 €
15 à 20 ans     
1 an (cuve)
    
0,085 €
Chaudière au gaz à basse température Gaz de ville ☆☆☆ à ☆☆☆☆ 3 000 € à 7 000 € 15 à 20 ans 1 an (cuve)     
0,085 €
Chaudière électrique Électricité (nucléaire, fioul, charbon, hydraulique, éolien) ☆☆ 1 000 € à 6 000 € 10 à 12 ans Sans objet     
0,13 €
Chaudière solaire Vient en appoint d'un autre système (+ ou - 50 % des besoins) ☆☆ à ☆☆☆ 4 000 € à 8 000 € 15 à 20 ans Sans objet 0,0 €

(1) ☆= mauvais, ☆☆= bon, ☆☆☆ = très bon, ☆☆☆☆= excellent.

(2) Dépend du bon entretien et de la qualité des combustibles

(3) au kW/h

(4) Supérieur à 100 %

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction