Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 9h à 18h

Service gratuit + prix appel

Ce qu'il faut savoir sur les puits canadiens

Par L’équipe de rédaction

Depuis quelques années, avec les nouvelles normes environnementales et la montée des prix de l'énergie, les puits canadiens sont redevenus à la mode et de nombreux ménages en équipent leur logement. Opter pour un puits Canadien, aussi appelé puits provençal), c’est opter pour une solution de climatisation naturelle, efficace et économique. En outre, son installation peut être financée par certaines aides écologiques.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Une solution moins coûteuse et plus pratique en construction

Le fait d'avoir un réseau de tuyauterie sous-terrain plaide pour le choix d'un puits canadien dès la construction du logement. Cela permet en plus de s'économiser d'importants travaux de terrassement. Cependant, à l'occasion de travaux important, il est également possible d'envisager cette solution.

Aussi appelé puits provençal ou échangeur air/sol, le puits canadien utilise la température quasi-constante du sol pour rafraîchir (en été) ou préchauffer (en hiver), l'air intérieur d'un logement. En effet, le sol a une très grande inertie et à partir d'une certaine profondeur (1.5 mètres à 2 mètres environ), la température ne varie que très peu et se maintient entre 10 et 18 degrés. Utiliser l'inertie du sol permet donc de diminuer le recours aux appareils de climatisation ou de chauffage onéreux et plus polluants.

Quelles sont les différentes parties d'un puits canadien ?

Dans la plupart des puits canadiens contemporains, l'air extérieur pénètre dans le sol via une bouche d'aspiration et passe dans un tuyau sous-terrain. Plus ce tuyau est long plus l'air a le temps de se rafraîchir ou de se réchauffer avant d'être insufflé dans le logement. On conseille de placer la tuyauterie à plus de 1.5 mètre en sous-sol. La conduite peut être en matières plastiques ou minérales. Ensuite, c'est la ventilation qui permet à l'air de circuler dans le logement.

Différentes méthodes pour assurer la circulation de l'air

La ventilation est essentielle dans les puits canadien, puisqu'elle assure une température plus agréable tout en assainissant la qualité de l'air intérieur. À ce titre, il existe plusieurs sortes de puits canadiens. Certains sont intégrés à l'architecture du bâtiment et jouent sur les différences de niveau de la structure et la tendance ascendante de l'air chaud. Une ouverture, dirigée de préférence dans le sens du vent, assure la circulation de l'air. Dans la plupart des bâtiments modernes, la ventilation est en revanche artificielle, effectuée au moyen d'une VMC ou d'un autre système. Dans ces cas-là, le puits consomme une petite quantité d'électricité, ce qui n'affecte que très peu l'intérêt économique de cette technique.

Gare à la condensation en cas de défaut de conception

La principale mise en garde à faire dans le cas des puits canadiens est la création de condensation lors de l'entrée d'air dans le réseau de tuyauterie, spécialement dans les régions très humides. Cela nécessite de mettre en place un système de  siphon afin d'éviter que de l'eau ne croupisse dans le réseau, entraînant des désagréments. L'ionisation de l'air avec des conduites en plastique est également soulevée par certains, mais les spécialistes s'opposent quant à l'impact réel de ce phénomène sur la santé.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction