Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Quel type de chauffage choisir lorsque vous habitez une maison neuve ou une maison ancienne ?

Par L’équipe de rédaction

Il est important de bien se poser la question de savoir quel type de chauffage adopter lorsqu’on achète ou on aménage dans une maison neuve ou bien une maison ancienne. Ce poste d’énergie est bien souvent l’un des plus onéreux et grâce aux nombreux systèmes de chauffage existants et performants, il est possible de faire des économies. Bien sûr plusieurs critères sont à prendre en compte et notamment celui de l’isolation du logement. Un autre critère à prendre en compte est celui de l’efficacité des équipements installés ; ce qui peut vous permettre d’obtenir plusieurs aides écologiques.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Couple âgé

Ma pompe à chaleur à partir de 1 500 €

Offre Effy : installez une PAC et économisez jusqu’à 60 % sur votre facture

Couple âgé
J'installe ma pompe à chaleur

Simulation gratuite en 2 minutes

Maison neuve : choisir un système de chauffage adapté

Les logements neufs sont dorénavant soumis à la Réglementation Thermique 2012 (ou RT 2012). Celle-ci à pour but de diminuer la consommation d’énergie des nouveaux bâtiments et à la fixer à 50 kWhep/m/an. La prochaine sera mise en place en 2020 et favorisera les bâtiments dits à énergie positive. Ce nouveau genre de bâtiment produira plus d’énergie qu’il n’en consomme.

 

Tout d’abord, il est bien entendu conseillé, dans le cadre d’une construction neuve, de bien réfléchir à l’orientation de sa maison et de privilégier au maximum l’orientation des façades vers le sud avec de grandes surfaces vitrées.

 

Suivant la zone climatique dans laquelle vous vous trouvez, votre système de chauffage pourra être plus ou moins puissant mais inutile d’investir dans un système qui l’est de trop car votre logement sera à priori bien isolé. Ne pas oublier non plus d’associer dans la mesure du possible le système de chauffage à la production d’eau chaude sanitaire.

 

Parmi tous les systèmes de chauffages performants préconisés par la RT 2012, on distingue notamment les chaudières à condensation (gaz et fioul), les poêles à bois, les pompes à chaleur (air/air et eau/eau), ou bien encore les chauffages électriques à inertie.

 

  • La chaudière à condensation gaz : en plus d’un prix abordable, elle assure des économies au regard de la consommation de gaz jusqu’à 35 %. Son rendement peut atteindre 110 %. Vous avez donc là un système de chauffage performant, économique et rentable.
  • La chaudière à condensation fioul : Elle est idéale lorsque le logement est équipé d’un chauffage central. Elle aussi est dotée d’un bon rendement et permettra de faire des économies d’énergie significatives.
  • La pompe à chaleur air-eau : Dispositif efficace, elle permet de diviser la facture de chauffage jusqu’à 3 fois. Elle utilise une ressource gratuite en captant les calories contenues dans l’air pour ensuite les transformer en chaleur. Son prix est assez élevé mais des aides existent.
  • Les poêles à bois : qu’ils soient à bûches ou à granulés, ils utilisent l’une des ressources les moins chères, à savoir le bois. Ils sont idéaux pour chauffer des pièces et leur design s’intègreront à merveille dans votre maison neuve.
  • Les radiateurs à inertie : derniers nés des radiateurs électriques ils permettent de faire des économies d’énergies grâce à leur procédé de transmission longue de la chaleur par rayonnement. Mais attention à l’électricité qui est aujourd’hui l’énergie la plus chère.

 

N’oubliez pas que ces produits sont éligibles aux aides comme le Crédit d’impôt ou la Prime énergie pour diminuer leur coût d’achat.

Et quel type de chauffage pour une maison ancienne ?

Avant de penser à l’installation de chauffage la plus adéquate pour une maison ancienne, la question de l’isolation reste prioritaire. Notamment l’isolation des combles si vous habitez une maison. En effet, d’après l’ADEME 30 % des déperditions de chaleur se font par le toit et 25 % par les murs. Les combles perdus, si vous en possédez, doivent donc être isolés en premier. L’isolation des murs peut aussi être envisagée.

 

En terme d’équipement, l’insert de cheminée peut être une bonne solution si vous possédez une cheminée à foyer ouvert. Son rendement sera jusqu’à 5 fois supérieur à celui de votre ancien foyer et garantira aussi plus de sécurité quant au risque d’incendie. Autre facteur important : la pollution engendrée sera bien moindre.

 

Comme pour les maisons neuves, les pompes à chaleur sont également un bon investissement notamment si vous possédez une grande pièce pour votre séjour. Elle pourra la chauffer sans problème.

 

Les poêles à bois en guise de solution d’appoint sont parfaits pour faire des économies sur votre facture de chauffage. Il est efficace et il est surtout associé à la ressource la moins chère du marché : le bois.

 

Vous pouvez opter pour des radiateurs à chaleur douce si la maison est déjà équipée en chauffage électrique. Bien que, comme vu précédemment, l’électricité est aujourd’hui l’énergie la plus chère, partir sur une autre installation pourrait coûter encore plus cher.

 

Tout cela aura également un effet bénéfique sur la valeur de votre bien immobilier si vous envisagez de le revendre.

 

Que ce soit dans le cadre d’un remplacement ou dans le cadre d’une première installation, veillez toujours à installer des équipements considérés comme efficaces sur le plan énergétique. C’est la garantie non seulement d’économies d’énergie significative, mais en plus une bonne partie du coût d’achat des équipements pourra être prise en charge par les différentes aides écologiques existantes (crédit d’impôt, prime énergie, éco prêt à taux zéro,

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction