L’isolation du plafond ou des combles perdus, une solution à envisager

Par L’équipe de rédaction

Que le plafond se situe sous un étage de l’habitation, ou sous des combles perdus, son isolation thermique et phonique s’avère indispensable afin d’améliorer le confort de la maison sur tous les plans. Quels sont les matériaux à utiliser ? Quelles techniques sont les plus courantes ? Calculeo vous aide à y voir plus clair.

J'isole mes combles

Simulation gratuite et immédiate

En quoi consiste l’isolation phonique et thermique du plafond ?

Une bonne isolation de plafond ou des combles perdus répond à un double impératif de nuisances sonores et de déperditions thermiques :

 

  • Isolation thermique : il faut savoir qu’environ 30% des déperditions thermiques de la maison ont lieu au niveau du toit. En d’autres termes, un plafond situé sous des combles perdus non isolés est à l’origine d’échanges thermiques faisant perdre en efficacité énergétique de la pièce située en-dessous. Procéder à l’isolation du plafond permet d’éviter la surconsommation d’énergie, donc de réduire la facture d’énergie. En été, c’est aussi le moyen de retenir les fortes températures à l’extérieur de supporter les chaleurs.
  • Isolation acoustique : la question se pose non seulement lorsque le plafond est situé sous des combles, mais également lorsqu’un étage ou un autre logement se trouve au-dessus (dans le cas d’un appartement). L’isolation du plafond est d’autant plus importante si la pièce située au-dessus est une chambre d’enfant, si vous faites face à des voisins relativement bruyants, ou si votre environnement extérieur est à l’origine de nuisances sonores particulièrement prégnantes (circulation automobile, voies aériennes…).

 

Performance acoustique (incluant l’insonorisation et la correction acoustique des pièces) et performance thermique sont indissociables, dans la mesure où les matériaux intervenant dans les travaux d’isolation thermique d’une habitation sont les mêmes qui sont utilisés dans le cadre de l’isolation acoustique. Dans tous les cas, il en va du confort des occupants au quotidien, ainsi que du montant des factures énergétiques (limiter la consommation d’énergie permettant de diminuer les dépenses).

 

Notez par ailleurs que l’isolation des combles perdus peut être une étape avant de passer à l’aménagement des combles (auquel cas c’est ensuite à l’isolation de toiture qu’il faut songer, les combles aménagés devenant une surface habitable, un espace de vie chauffé).

👉 Découvrez les bénéfices de l'isolation des combles avec Jamy !

 

 

Quels sont les méthodes d’isolation thermique et phonique du plafond ?

On effectue l’isolation des combles par l’intérieur de l’habitation. Le matériau isolant utilisé pour les travaux de rénovation énergétique peut être l’un des suivants :

 

  • En mousse : l’exemple le plus parlant de ce genre d’isolant thermique et phonique est celui de la mousse de polyuréthane, qui est installée par soufflage.
  • En vrac : on utilise également la méthode du soufflage pour poser des laines minérales.
  • En panneaux : plaques et panneaux sont généralement fixés sur la surface concernée. La performance thermique de ces matériaux varie en fonction du matériau d’isolation et de l’épaisseur des panneaux.
  • En rouleaux : principalement utilisée avec des sous-plafond, cette solution nécessite un certain espace afin de pouvoir être mise en œuvre, au risque de ne pas offrir une performance thermique et acoustique optimale.
Artisan poignée de main

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Artisan poignée de main
Je calcule ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Quels matériaux choisir pour isoler acoustiquement et thermiquement un plafond ?

Tout dépend de l’espace dont vous disposez, ou que vous souhaitez mettre à disposition des travaux de rénovation de la maison.  L’isolation du plafond peut être réalisée par la création d’un faux-plafond, sous un plafond rampant, pouvant alors accueillir un matériau isolant d’une épaisseur relativement importante. Mais on peut également se retrouver face à des lambris de plafond ou des plafonds dépourvus de structure, auxquels cas il importe d’opter pour des isolants d’épaisseur réduite.

 

Voici une liste des différents matériaux d’isolation pour intervenir dans l’isolation du plafond (en tant qu’isolant thermique et isolant phonique) :

 

  • Isolants naturels (végétaux) : fibre de lin, fibre de bois, ouate de cellulose, liège, laine de chanvre, laine de mouton, fibres de coco, laine de bois
  • Isolants minéraux : laine minérale (laine de verre, laine de roche), perlite, vermiculite
  • Isolants synthétiques : polyuréthane, polystyrène expansé, polystyrène extrudé
  • Isolants minces (fines couches d’isolant assemblées entre deux feuilles d’aluminium réfléchissant les rayonnements thermiques)

 

Il existe également d’autres solutions, à l’instar du placo phonique (le Placoplatre est une marque déposée par la société Saint Gobain). Servant à concevoir des cloisons en plâtre ou des plafonds et à aménager les pièces de la maison, ces plaques de plâtre à base de gypse se distinguent des modèles standards en raison de leur épaisseur et de leur conception. A vocation isolante sur le plan acoustique, elles réduisent le bruit de 3 décibels par rapport au placo standard.

J'isole mes combles

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction