Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Chaudière au gaz, fioul, à granulés de bois : laquelle choisir ?

Par L’équipe de rédaction

Il existe beaucoup de modèles de chaudière selon les besoins mais elles ne sont pas toutes égales au point de vue performances. La performance d’une chaudière en est un élément clé, parque qu’elle détermine non seulement sa rentabilité, mais en plus c’est elle qui la rend éligible ou non ou aides écologiques telles que le crédit d’impôt, la prime énergie, les primes locales, les aides Habiter Mieux etc.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Les éléments clés pour chaque type de chaudière

comparatif des chaudières

La chaudière : Installation et fonctionnement

Fonctionnement

Le principe de fonctionnement de la chaudière est simple : en consumant un combustible, elle va dégager de la chaleur qui va directement réchauffer un liquide caloporteur (principalement de l’eau). Ce liquide cheminera ensuite au travers du réseau de chauffage et diffusera la chaleur grâce à des émetteurs comme les radiateurs ou planchers chauffants.

 

Une installation simple

Un des avantages avec l’installation d’un nouveau système de chauffage est le gain de place. Les chaudières au gaz prennent peu de place pour la bonne et simple raison qu’il n’y a aucun stock du combustible pour encombrer votre logement. La chaudière se fixe sur le mur ou sur le sol là où se situe l’arrivée de gaz.

 

Pour les chaudières au fioul et les chaudières à granulés de bois, c’est une autre histoire, car le combustible doit être stocké et relié au système de chauffage. Il s’agira d’une citerne avec une capacité moyenne de 2 500 litres. De par sa taille le stockage en extérieur est nécessaire. Il y a possibilité d’enterrer la cuve. Pour les granulés, un silo de stockage sera suffisant. Lui aussi pourra soit être enterré, soit être en dur (béton). Si la chaudière est très proche, les granulés peuvent être acheminés via une vis sans fin ou si elle est moins proche, un système d’aspiration fera l’affaire.

Quel coût pour une chaudière ?

Une chaudière à gaz coûtera en moyenne entre 3 000 € et 7 000 € avec une pose plutôt facile. Le prix de la chaudière à fioul est plus élevé puisqu'il oscille entre 7 000 € et 10 000 €. Il est à noter que le prix du fioul connaît une baisse spectaculaire ce qui rend ce type de chaudière plus abordable…pour le moment en tout cas. Enfin, la chaudière à granulés est la plus chère du marché avec un coût variant entre 12 000 € et 20 000 € mais les granulés de bois restent le combustible le moins cher. Il s’agit donc là d’un bon investissement.

Des coûts d’entretien variables selon le type de chaudière

Nous l’avons vu plus haut, les chaudières à granulés bénéficient des technologies les plus récentes. Leur coût d’entretien sera donc le plus onéreux, et par « entretien » nous parlons bien évidemment ici d’un changement de pièce(s) défectueuse(s) ou de la réparation d’une panne. Les interventions sur les autres types de chaudières sont plus abordables du fait de la technologie moins récente et du nombre d’installateurs faisant jouer la concurrence.

Quel rendement ?

Les chaudières fioul et gaz à condensation ont un rendement légèrement supérieur à la chaudière à granulés de bois et à la chaudière gaz basse température.

 

Pour l’impact environnemental, la chaudière à granulés est celle qui rejette le moins de CO2 (et on estime que ce rejet sera assimilé par le biais de la photosynthèse) alors que le fioul et le gaz rejette une certaine quantité non négligeable de CO2 dans l’atmosphère.

L’installation d’une chaudière éligible aux aides

Il existe aujourd’hui une large panoplie d’aides à destination des chaudières. Cependant, pour être éligibles à ces aides, la chaudière doit respecter un certain nombre de critères. Parmi ces critères on peut citer entre autre, le fait d’être à haute performance (chaudière à condensation, chaudière basse température) ou d’utiliser une source d’énergie renouvelable (chaudière à bois, chaudière à granulés, etc.). Les chaudières peuvent ainsi être éligibles à plusieurs dispositifs d’aides telles que la prime énergie pour les chaudières, les subventions de l’Anah, les primes locales et le crédit d’impôt pour les chaudières. Ces aides sont cumulables et peuvent couvrir jusqu’à 60% du coût d’achat de la chaudière.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction