Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Le récupérateur de chaleur pour améliorer l'efficacité de la cheminée

Par L’équipe de rédaction

Une cheminée à foyer ouvert a un rendement très faible de 15 à 30%. De plus, elle ne chauffe que la pièce dans laquelle elle se trouve. Pour augmenter son efficacité et réaliser des économies d’énergie, nous conseillons d’installer un récupérateur de chaleur.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Pourquoi installer un récupérateur de chaleur ?

La cheminée apporte beaucoup de convivialité dans une maison. Le côté plaisir du feu, de mettre les bûches, d’entretenir le foyer, n’est pas à mettre de côté non plus. Cependant, un foyer ouvert offre un rendement peu élevé. Il est de l’ordre de 15 à 30%, contre 60 à 70% pour un poêle à bois classique, et 80 à 90% pour un poêle à granulés fermé.

 

Mais une solution simple existe pour améliorer la circulation de la chaleur provenant de la cheminée et réduire sa facture. Il s’agit d’installer un récupérateur de chaleur. Il en existe deux grands types :

 

  • À air : il diffuse l’air chaud via des bouches d’aération.
  • À eau : il chauffe un circuit d’eau relié à des radiateurs à eau

 

Cela permet de conserver son chauffage au bois, qui figure parmi les modes de chauffage les plus écologiques et économiques.

Quel modèle à air choisir ?

Différents récupérateurs de chaleur à air existent sur le marché. Ceux que nous présentons ici vont crescendo dans la complexité d’installation et le coût. Celui-ci court de 300 à 1 500 €, sans la pose.

 

En foyer ouvert traditionnel

Si l’on garde le principe de la cheminée ouverte, deux techniques sont possibles :

 

  • Un moteur (serpentin ventilateur) se situe dans l’âtre et aspire l’air chaud. Il répartit la chaleur via deux bouches d’aération situées en haut de la cheminée, sous la hotte en général. Ainsi on augmente le rendement jusqu’à 40%.
  • Sous le foyer, on place une trappe de récupération des braises et des cendres chaudes. L’air ambiant passe au travers de cette trappe et est légèrement réchauffé.

 

Ces deux systèmes sont simples à installer et permettent d’augmenter le rendement tout en conservant le plaisir du contact avec les flammes. L’inconvénient majeur est que cela ne fonctionne que pour la pièce dans laquelle est installée la cheminée. Le moteur s’avère aussi bruyant.

 

En foyer fermé avec un insert

Le plus efficace en termes d’économies d’énergies est de transformer la cheminée ouverte en foyer fermé. Pour cela, on l’équipe d’un insert ou d’un poêle. Ensuite, le récupérateur pourra être placé à deux endroits :

 

  • Prélèvement direct de l’air chaud au niveau de la hotte. Le moteur récupérateur fait passer cet air dans toutes les pièces de la maison via des gaines spécifiques.
  • Prélèvement au niveau du conduit d’évacuation avec un échangeur. Le moteur se situe dans les combles, réduisant les nuisances sonores. Il puise l’air chaud dans le tuyau de cheminée, en hauteur, puis le propulse dans toutes les pièces avec un réseau de gaines et de bouches de diffusion.

 

Ces deux systèmes augmentent considérablement le rendement de la cheminée (jusqu’à 70%). Le premier présente l’inconvénient de diffuser des poussières et des suies, au vu de sa position. Le deuxième sera plus onéreux vu la longueur du réseau de tubes à installer.

Quel est l’intérêt d’un modèle à eau ?

Le récupérateur de chaleur à eau permet de diffuser la chaleur de façon plus large via un liquide caloporteur : l’eau. Ce système fonctionne de manière efficace avec un foyer fermé et diffuse d’emblée la chaleur dans toute l’habitation grâce aux radiateurs couplés. Suivant la productivité du foyer et l’approvisionnement en bûches, on pourra l’associer à une chaudière traditionnelle qui prendra le relais la nuit.

 

Concrètement, l’eau froide arrive dans des tubes placés dans l’âtre et est ainsi réchauffée. Ensuite, elle repart dans le circuit de chauffage. On peut y associer des radiateurs, un plancher chauffant ou un plafond chauffant (assurant une meilleure diffusion de la chaleur).

 

On peut aussi y adjoindre un système de production d’eau chaude sanitaire.

 

Le récupérateur de chaleur à eau représente donc une réelle opportunité de baisser sa facture en optimisant le rendement de la cheminée. Il permet aussi de faire baisser la facture de production d’eau chaude. Par contre, il nécessite d’importants travaux : installation des radiateurs et autres émetteurs de chaleur, adaptation de l’âtre pour intégrer les tubes.

Quelles aides sont disponibles ?

L’installation d’un réseau de chauffage avec récupérateur entre dans les travaux éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique et la prime énergie. Les subventions de l’ANAH sont aussi potentiellement possibles.

Mère qui porte sa fille

Quel est le prix d'un récupérateur de chaleur ?

Vous n'arrivez pas à estimer le coût d'achat de votre récupérateur de chaleur ? Calculeo met à votre disposition jusqu'à 5 devis gratuits, sans aucun engagement de votre part.

Mère qui porte sa fille
Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction