Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Comment choisir entre chauffage électrique et chauffage au gaz?

Par L’équipe de rédaction

Même s'il est reconnu que l'électricité coûte plus cher que le gaz, il est par contre plus économique d'installer un système de chauffage électrique que d’installer un système de chauffage au gaz. Le choix du chauffage n'est donc pas si simple et dépend de plusieurs critères comme le budget disponible, le confort thermique recherché et l'impact écologique.

 

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons ci-dessous un comparatif entre ces deux systèmes de chauffage. 

 

PS : vous souhaitez changer votre système de chauffage ? Calculeo vous propose jusqu'à 3 devis gratuits.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Chauffage électrique, chauffage au gaz : des modes de fonctionnement différents

Le principe du chauffage au gaz réside dans la combustion du gaz par des brûleurs se trouvant dans la chaudière. Les fumées générées chauffent de l'eau qui est ensuite diffusée dans le domicile via des radiateurs ou un système de tuyaux reliés au chauffage au sol. Dans les modèles à condensation, la chaleur de la vapeur d'eau est aussi récupérée et utilisée.

 

Dans le milieu urbain, on peut directement alimenter la chaudière via le réseau de gaz naturel existant. Dans le cas contraire, il faut utiliser du propane, gaz liquéfié stocké dans une cuve qu'il faut alors régulièrement faire remplir par un professionnel.

 

Pour ce qui est du chauffage électrique, il existe de nombreux types de radiateurs électriques fonctionnant par convection (chauffage par résistance), accumulation (production et stockage de la chaleur avant de la restituer selon les besoins), inertie (diffusion progressive de la chaleur)… On trouve aussi des plafonds rayonnants ainsi que des planchers chauffants.

👉 Jamy vous explique le fonctionnement de la chaudière gaz à condensation en 2 minutes !

 

 

Une installation et un confort thermique bien différents

Le chauffage au gaz : une installation compliquée et coûteuse

Pour un chauffage au gaz, un investissement initial conséquent et l'intervention d'un professionnel sont nécessaires. Il faut en effet acheter une chaudière, voire une cuve de stockage du gaz si le réseau n'est pas accessible, et des radiateurs à eau. L’entretien régulier de la chaudière est important, notamment pour prévenir les accidents domestiques tels que les intoxications ou les explosions.

 

Le chauffage électrique : une installation simple et bon marché

L’installation d’un système de chauffage électrique, relativement simple et rapide, est accessible à un bon bricoleur. L'investissement de départ se limite à l'achat des radiateurs, au prix extrêmement variable selon qu'il s'agisse de convecteurs radiants, rayonnants, à inertie… Les radiateurs ne nécessitent pas d'entretien spécifique.

 

Quid du confort thermique ?

Le chauffage au gaz assure une chaleur uniforme et n'assèche pas l'air. Pour le chauffage à l'électricité, le confort thermique dépend du type d'appareil : la diffusion de chaleur est plus homogène avec les modèles radiants et ceux à inertie, la montée en température est très rapide avec les convecteurs mais ils ont tendance à rendre l'air plus sec…

 

Un impact écologique négatif et des performances énergétiques très variables

Côté bilan environnemental, le gaz est une énergie fossile polluante. Sa combustion émet du gaz carbonique qui contribue à l'augmentation de l'effet de serre. Le chauffage électrique n'a pas d'impact direct sur l'effet de serre mais il faut pondérer ce point positif en considérant que la production de cette électricité, même si elle est majoritairement d'origine nucléaire, induit des émissions de gaz nocifs.

 

Le rendement énergétique du chauffage au gaz est bon et dépend du type de chaudière. Les modèles classiques ont des rendements de l'ordre de 70 à 80% (selon la qualité de l'appareil mais aussi la présence ou pas de régulation thermique), les modèles à haute performance (chaudière basse température et chaudière à condensation) sont beaucoup plus performants. Les meilleurs rendements sont obtenus par les modèles à condensation : jusqu’à 110%. Pour le chauffage électrique, les performances dépendent du type de radiateur, des plus énergivores (anciens modèles de convecteurs, radiateurs bain d'huile…) au plus économiques (radiateurs à inertie, radiateurs à infrarouges longs…). Afin de faire des économies d'énergie, il est nécessaire d'utiliser un thermostat voire un système de programmation qui permet de bénéficier au maximum des avantages des heures creuses et pleines.

Le coût de l'énergie : un prix du kWh variable et des hausses globales parfois importantes

Le prix du gaz naturel est lié à celui du pétrole et peut donc subir de spectaculaires et imprévisibles hausses en cas de crise énergétique mondiale. Le prix de l'électricité augmente lui aussi régulièrement, notamment à cause du coût d'entretien du réseau, de la hausse des tarifs réglementés, du développement des énergies renouvelables…

 

Concernant le coût moyen par kWh, le gaz naturel revient globalement deux fois moins cher que l'électricité. Selon les statistiques gouvernementales publiées fin 2015(1), le gaz naturel a coûté, en France, en moyenne 8,43 c€/kWh (TTC) aux ménages (au-dessus de la moyenne européenne), une augmentation de 2,4 % par rapport à l'année précédente. Pour l'électricité, le prix moyen sur le marché résidentiel était de 15,35 c€/kWh (TTC), bien inférieur à la moyenne européenne et en hausse de 2,6%. Ces prix tiennent compte de la consommation d'énergie mais aussi des redevances pour utiliser le réseau ainsi que des autres charges dont la location du compteur.

 

(1) : Commissariat Général au Développement Durable, Observations et Statistiques, n° 683, octobre 2015

Mère qui porte sa fille

Le saviez-vous ?

Tous vos travaux qui ont pour but de vous faire consommer moins d'énergie ou d'utiliser des sources d'énergie renouvelables sont potentiellement éligibles à des aides écologiques!

 

Mère qui porte sa fille
Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction