Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Quels sont les travaux de rénovation qui améliorent l’efficacité énergétique de la maison ?

Par L’équipe de rédaction

Les travaux de rénovation énergétique sont au cœur des enjeux portés par la transition énergétique. La prise de conscience écologique globale conduit de plus en plus de foyers français à opter pour rénover leur habitat. De son côté, l’Etat met en œuvre des politiques incitatives via des aides et des subventions variées. Quels sont les ouvrages les plus couramment mis en œuvre pour améliorer la performance énergétique d’un logement ? Eléments de réponse.

Je calcule ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Réduire les déperditions thermiques via l’isolation des combles

L’isolation des combles ou de la toiture constitue l’un des travaux de rénovation les plus couramment mis en œuvre à travers l’Hexagone. Le toit représente en effet l’endroit le plus important en matière d’isolation thermique, puisqu’il est à l’origine de près de 30% des déperditions de chaleur de la maison (soit le plus gros point d’échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur).

 

Il est possible de mettre en œuvre plusieurs méthodes, à commencer par l’isolation de toiture par l’intérieur. Dans le cas de combles perdus, cette technique est relativement intéressante sur le plan financier puisque l’absence de surface habitable rend superflue toute volonté de gain de place.


A travers le Pacte Energie Solidarité, l’Etat a souhaité inciter les ménages français à isoler les combles perdus de leur maison. Ce dispositif permet en effet de procéder à l’isolation des combles à partir de à partir de 16€/m², l’ouvrage étant financé intégralement par les fournisseurs d’énergie encadrés par les Certificats d’Economies d’Energie (CEE). C’est grâce aux CEE « obligeant » les opérateurs à financer une partie des travaux engagés par les foyers modestes, que le Pacte Energie Solidarité peut être mis en œuvre.

Autre méthode, l’isolation de toiture par l’extérieur (ou sarking) permet de conserver l’espace habitable des combles aménagés, tout en offrant la possibilité de rénover la toiture. Technique plus onéreuse que l’isolation par l’intérieur, elle offre néanmoins ce gain de place indispensable au confort des occupants.

L’isolation des murs, nouvelle enveloppe de l’habitat

Comme le toit, les murs d’une habitation représentent un enjeu majeur en matière de travaux de renovation de rénovation, puisqu’ils sont à l’origine de 20 à 25% des déperditions thermiques de la maison. Là encore, il est possible d’opter pour une isolation par l’intérieur ou une isolation par l’extérieur.

 

Avantages et inconvénients de l’isolation des murs par l’intérieur

Le tableau ci-dessous recense les différents points forts et points faibles de la technique d’isolation des murs par l’intérieur :

 

Avantages Inconvénients
Fin de la condensation sur les parois froides Diminution de la surface habitable
Meilleur confort phonique Nécessité de refaire le circuit électrique et la décoration d’intérieur
Travaux moins chers que par l’extérieur Evacuation des occupants nécessaire

 

 

Avantages et inconvénients de l’isolation des murs par l’extérieur

Voici la liste des atouts et des désavantages généralement associés à l’isolation des murs par l’extérieur :

 

Avantages Inconvénients
Conservation de la surface habitable Perte de terrain extérieur
Rénovation de l’apparence de la façade Nécessité de s’harmoniser avec les règles architecturales de la commune

 

Artisan poignée de main

Le saviez-vous ?

Calculeo vous propose gratuitement jusqu'à 3 devis d'artisans RGE pour vos travaux.

Artisan poignée de main

Installation de systèmes de chauffage performants

Lorsque l’on pense à des travaux de rénovation concernant l’installation d’un système de chauffage efficace sur le plan énergétique, on évoque entre autres à l’installation d’un poêle à bois. Offrant l’authenticité de la chaleur d’une flamme tout en chauffant très convenablement l’intérieur d’une maison, le poêle à bois fonctionne à l’aide de bois de chauffage ou de granulés de bois (aussi appelés pellets).

 

En cause, le prix du bois de chauffage qui se présente comme le combustible le moins cher du marché, variant entre 50 et 100 euros le stère selon les régions et les dimensions des bûches (les plus courtes étant aussi les plus chères). Le confort thermique offert par le poêle à bois explique également son succès, même s’il faut associer ce système de chauffage à un autre pour chauffer toute la maison.

Zoom sur les chaudières

Il existe différents types de chaudières, qui se différencient notamment selon leur mode d’alimentation. On trouve ainsi des chaudières électriques, des chaudières à gaz, ou encore à condensation. L’installation d’une chaudière à condensation permet de faire fonctionner le système de chauffage central d’une habitation, et permet également la production d’eau chaude sanitaire.

 

Son principe de fonctionnement repose sur un brûleur de gaz produisant de la chaleur et sur la vapeur d’eau contenue dans la fumée. En condensant la vapeur d’eau pour la rendre liquide, elle en récupère un maximum de chaleur. Ce qui lui permet de consommer jusqu’à 25% d’énergie en moins par rapport à une chaudière classique. Grâce à la Prime énergie et au Crédit d’Impôt Transition Energétique, les travaux de rénovation pour l’installation de cet appareil de chauffage demeure accessible au plus grand nombre.

Demandez-des-devis

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux de rénovation par une Prime Energie.

Demandez-des-devis

L’équipe de rédaction