Calculeo

L’isolation extérieure d’une maison : techniques, avantages…

isolation maison extérieure

L’isolation par l’extérieur d’une maison (ITE) constitue l’un des travaux de rénovation énergétiques les plus recommandés actuellement. En effet, malgré son prix élevé, elle offre des performances thermiques très satisfaisantes, sans pour autant réduire l’espace habitable du logement. Les travaux sont moins invasifs qu’avec une isolation par l’intérieur et les résultats sont au rendez-vous. L’aspect du bâtiment peut en revanche changer lors des travaux, qui sont généralement réalisés par des professionnels. On peut isoler par l’extérieur aussi bien les murs que la toiture d’une habitation. Le coût des travaux peut être allégé grâce à des aides écologiques.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l'isolation de votre logement par l'extérieur par une Prime Energie.

En savoir plus sur la prime énergie

Isoler une maison par l’extérieur

Comme tous les travaux d’isolation, l’isolation par l’extérieur d’une maison consiste à éviter les déperditions de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment en recouvrant les surfaces en contact avec l’extérieur de matériaux à forte résistance thermique. Dans le cas d’une isolation par l’extérieur, l’isolant est apposé sur les parois externes du bâti. Cette technique est particulièrement efficace pour lutter contre les ponts thermiques. Elle permet d’engendrer d’importantes économies sur la facture de chauffage chaque année et de maintenir un confort optimal en hiver comme en été.

Les surfaces les plus exposées aux intempéries sont celles qui occasionnent les plus fortes déperditions d’énergie. Sur une maison mal isolée, un tiers des pertes en chauffage s’effectuent par le toit et près de 20 % par les murs. Ce sont donc les deux premiers points à traiter lors de la rénovation énergétique d’une maison.

Isoler la toiture par l’extérieur

L’isolation de la toiture par l’extérieur peut être réalisée dès la construction d’une maison ou lors d’une rénovation de sa toiture par exemple. Un pare-vapeur doit généralement être ajouté pour éviter la condensation. L’espace des combles n’est pas réduit par l’isolation thermique, ce qui est idéal lors d’un projet d’aménagement de pièces de vie sous les toits.

Concrètement, plusieurs techniques coexistent :

 

  • Le sarking : l’opération implique de surélever le toit en ajoutant des plaques isolantes entre la charpente et le revêtement de couverture. Cette méthode s’adapte très bien aux charpentes traditionnelles, qu’elle permet de laisser apparentes dans les combles.
  • L’utilisation de caissons chevronnés, des panneaux remplis de laine de roche ou de polystyrène mis en place autour des chevrons, offre une solution d’aménagement et d’isolation 2 en 1, avec un habillage complet de la charpente. En revanche, les panneaux autoportants ont un poids conséquent et l’avis d’un professionnel du bâtiment est indispensable pour savoir si la structure du bâtiment s’y prête.

Isoler les murs par l’extérieur

L’isolation extérieure des murs de la maison est actuellement le meilleur moyen d’éviter les ponts thermiques, surtout au niveau des planchers. Pour mettre en place un mur manteau, préservant les parois maçonnées des variations de température, différentes méthodes peuvent être utilisées :

  • Des panneaux isolants sont collés sur les murs, cette technique étant utilisée pour les surfaces maçonnées planes surtout, donc la plupart du temps pour une construction neuve.
  • Les isolants sont calés-chevillés, soit provisoirement maintenus en place avec de la colle, avec la possibilité de jouer sur l’épaisseur du mortier pour rectifier d’éventuelles irrégularités de surface, puis chevillés. Avec sa capacité à s’adapter aux défauts de planéité des murs anciens, cette façon de procéder convient à la rénovation.
  • L’ITE sous bardage consiste à recouvrir les murs extérieurs de laine minérale ou d’une couche isolante biosourcée, généralement en panneaux ou en rouleaux, entre des chevrons. L’ensemble est ensuite habillé avec un bardage en bois, ou encore en PVC, en pierre, en métal, en matières synthétiques…

Dans les deux premiers cas, l’habillage des panneaux est assuré par la pose d’un enduit de finition. Certains modèles peuvent être déjà apprêtés avec une couche d’enduit, auquel cas seules les jointures sont à travailler. Ces dernières années, de nouvelles techniques d’isolation des murs par l’extérieur voient le jour, passant notamment par l’emploi d’enduits isolants, fins et discrets, mais elles ne sont pas encore suffisamment performantes pour assurer seules l’isolation de la maison.

Quels isolants choisir pour l’ITE ?

Pour isoler une façade ou une toiture par l’extérieur, plusieurs matériaux isolants peuvent être utilisés, ce sont souvent les mêmes que pour l’isolation intérieure :

  • Des matières minérales : laine de roche, laine de verre…
  • Des isolants synthétiques : polystyrène, polyuréthane…
  • Des fibres biosourcées, d’origine animale ou végétale : chanvre, laine…

La RT2012 n’impose aucune épaisseur minimale d’isolant, limitant seulement la consommation d’énergie primaire de l’habitation à 50 kWh/m² par an.
isolation thermique par l'extérieur

Isolation par l’extérieur : avantages et inconvénients

L’ITE est préconisée par de nombreux professionnels et soutenue par les principaux organismes en faveur de l’amélioration énergétique des bâtiments. Elle est d’ailleurs devenue obligatoire pour certains bâtiments depuis 2017, lors de travaux d’isolation couplés à une rénovation de la façade impliquant au moins la moitié de la surface du bâtiment. Les raisons de son succès sont multiples :

  • En valorisant la façade et la toiture tout en améliorant les performances énergétiques de la maison, vous augmentez la valeur de votre patrimoine immobilier.
  • L’intérieur peut conserver son charme et son authenticité : poutres apparentes, murs en pierre…
  • Il s’agit de la meilleure technique d’isolation actuelle pour lutter contre les ponts thermiques, elle vous fait donc réaliser d’importantes économies d’énergie.
  • Idéale en rénovation, elle n’occasionne pas de lourds travaux pour les occupants de la maison.
  • Le maintien de la surface habitable est aussi l’un de ses grands atouts.

Elle ne convient toutefois pas dans toutes les situations et ces quelques points sont à retenir avant d’envisager les travaux :

  • L’aspect extérieur de la maison peut être fortement modifié, ce qui n’est pas compatible avec toutes les règles d’urbanisme : un permis de construire est d’ailleurs requis et les travaux doivent être réalisés par des professionnels.
  • Les travaux sont onéreux, bien que soutenus par des aides et rentabilisés par les économies d’énergie engendrées.
  • Les murs extérieurs, en raison de leur surépaisseur, peuvent être la source d’une perte de luminosité dans la maison.
  • Attention à certaines configurations, qui ne sont que difficilement compatibles avec l’ITE : présence de balcon ou loggia, véranda…

Le prix de l’isolation extérieure d’une maison

La pose d’un isolant par l’extérieur est plus onéreuse que celle d’une isolation par l’intérieur. On considère le coût par m² isolé entre 70 et 130 € en moyenne. Ce prix est variable suivant différents paramètres :

  • Les matériaux isolants choisis : laine minérale, fibres de bois, polystyrène, polyuréthane, béton cellulaire…
  • Les conditions climatiques, qui déterminent l’épaisseur d’isolant nécessaire ou la technique d’isolation.
  • La complexité des travaux : surfaces irrégulières, murs anciens, encadrements de fenêtres, seuils…
  • Le coût de la main d’œuvre : n’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre plusieurs entreprises, et à choisir un artisan certifié RGE afin de bénéficier d’aides de l’État.
  • etc.

Si vous souhaitez rénover votre façade ou votre toiture, l’ITE est la solution idéale, car les coûts importants des travaux seront optimisés pour une rénovation 2 en 1.

En raison de ses performances élevées et des économies d’énergie réalisées, l’isolation par l’extérieur d’une maison est soutenue par de nombreux dispositifs : prime énergie, CITE, aides de l’Anah, éco-PTZ…

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l'isolation de votre logement par l'extérieur par une Prime Energie.

En savoir plus sur la prime énergie


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Neufchâteau
Aides possibles : 1 665 €
À Metz
Aides possibles : 4 800 €
À Behonne
Aides possibles : 672 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

pour l'isolation par l'exterieur, je ne comprends pas pourquoi vous demandez de distinguer le montant des matériaux et celui des prestations
eric b. - Fontenay-aux-Roses (92)
tres bien et cordial
thierry v. - Bouloire (72)
r.a.s
didier g. - Saint-Père (35)