Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Poêle à bois ou cheminée, faites votre choix

Par L’équipe de rédaction

Beaucoup de personnes hésitent entre se chauffer au poêle à bois ou à la cheminée. Avant de choisir l'un ou l'autre, il convient de comparer ses deux modes de chauffage. Les éléments de comparaison pourront éventuellement porter sur le coût (installation et utilisation), l’efficacité énergétique et l’aspect écologiques. Dans tous les cas, sachez que les deux équipements sont éligibles également aux aides écologiques (crédit d’impôt, prime énergie, subventions ANAH etc.)

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Le poêle à bois

Se chauffer au poêle à bois permet de réduire sa facture énergétique de 30% à 50%, par rapport à un chauffage électrique. Cependant, avant d’opter pour le chauffage au poêle à bois, il convient de l’inspecter sous un point de vue économique, efficacité énergétique, et écologique.   

 

D'un point de vue économique 

Le prix d'un poêle à bois varie énormément selon les modèles et leur capacité. Le tarif minimum se situe autour des 300 euros. La moyenne des prix se situe entre 2000 et 3000 euros, mais certains peuvent atteindre 15 000 euros... Le design comptant pour beaucoup. La pose standard d'un poêle à bois comprenant 6 mètres de conduit, s'évalue à 1390 euros. On le voit donc le budget de départ est important, mais ensuite, au long terme ce mode de chauffage diminuera vos factures d'énergie. En effet, le bois est l'énergie la moins chère. Il est deux fois moins cher que l'électricité.  Mais là aussi, le coût va varier en fonction du type de bois (bûchesgranulés ou plaquettes) ou de l’essence de bois (sapin, chêne, hêtre, châtaigner...) et les prix en dépendent.

 

L'efficacité énergétique 

Le rendement d'un poêle est la part de chaleur qui est restituée dans votre logement. Les poêles les plus efficaces donnent un rendement supérieur à 80%. Le label "flamme verte" vous aide à trouver les poêles à bois les plus propres et les plus performants. Cet aspect est très important vu qu’il permet de définir l’éligibilité des poêles aux aides écologiques.

 

D'un point de vue écologique

D’un point de vue écologique, le poêle à bois fait partie des solutions de chauffage les plus efficace. En effet, le bois ne produit pas de gaz polluant à effet de serre. C'est une énergie propre. C'est grâce à cela que le gouvernement accorde un crédit d'impôt. Ce dernier est de 30% pour les installations réalisées après le 1er septembre 2014. De 15% à 25% pour les installations faites entre le 1er janvier 2014 et le 31 Août 2014. Depuis le 1er janvier 2015, pour bénéficier du crédit d'impôt, il faut faire installer votre poêle par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Dans tous les cas, le rendement du poêle à bois doit être de 70% minimum. En savoir plus sur le crédit d’impôt 2016 pour les poêles à bois.

⚠️ Fin du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique)
Le CITE est supprimé pour les dépenses effectuées depuis le 1er janvier 2021. Il est remplacé par le dispositif MaPrimeRénov’.

Les inconvénients du poêle à bois

Le poêle à bois ne présente évidemment, pas que des avantages. Il a aussi plusieurs inconvénients dont les plus lourds sont :

 

  • Il faut être présent pour recharger le bois, environ 2 à 3 fois par jour suivant le type de bois ou de granules que vous utilisez.
  • Il faut impérativement bénéficier d'un espace de stockage suffisamment grand et surtout suffisamment sec !

La cheminée

Tout comme le poêle à bois, la cheminée est considérée comme un mode de chauffage à part entière. On trouve aujourd'hui plusieurs types de cheminées, les cheminées ouvertes, les inserts et les foyers fermés.

 

Comment ça marche

Si vous voulez que votre cheminée soit votre chauffage central, il y a quelques aménagements à faire. Il faudra alors installer un récupérateur d'eau et un distributeur de chaleur. Ceci a bien sûr un coût, il faut compter entre 300 et 1000 euros pour un récupérateur d'eau et un minimum de 200 euros pour un distributeur de chaleur. La cheminée ouverte est la plus ancienne des cheminées. Etant donné qu'elle est ouverte sur l'extérieur, le brasier ne monte pas beaucoup en température et la combustion se fait difficilement. Pour la cheminée avec insert, il suffit d'encastrer l'insert dans le foyer d'une cheminée ouverte. Ici, la combustion se fait sans effort et sans fumée. L'insert existe aussi en foyer fermé.

 

Les économies et les avantages

Question prix, cela revient au même que le poêle puisque vous achetez les bûches de bois au même prix. Un de nombreux avantages de la cheminée à insert c'est la propreté. Les cendres sont canalisées grâce à l'insert. Celui-ci est d'ailleurs d'une utilisation très simple et à la portée de tous. Lorsque l'insert est fermé, il n'y a aucune projection dans la maison.

 

Rendement énergétique

Selon les modèles, la puissance de chauffe se situe entre 10 et 20 kW. L'autonomie du foyer varie de 10 à 12 heures selon les modèles. La cheminée ouverte a un taux de rendement de 10% à 30%. Les inserts, eux, ont un taux de rendement entre 30% et 70%. Cependant, les inserts à foyer post-combustion affichent des rendements pouvant aller jusqu’à 90% soit bien au-delà des meilleurs poêles à bois.

 

Au niveau des subventions, il faut savoir que les cheminées à foyer ouvert ne sont pas éligibles aux aides écologiques. Cependant, les inserts et les cheminées à foyer fermés sont quant à eux éligibles à la quasi-totalité des aides écologiques disponibles.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction