Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 9h à 18h

Service gratuit + prix appel

Poêle à bois ou poêle à granulés : lequel choisir ?

Par L’équipe de rédaction

Le bois, en tant que source d’énergie de chauffage possède de nombreux points positifs, notamment sur les plans écologiques et économiques. Il s’agit d’une ressource abordable et les nouveaux appareils de chauffage bois sont véritablement séduisants : les poêle à bois allient design, performance et rendement. On trouve principalement deux familles : les poêles à granulés de bois et les poêles à bûches.

 

Autre atout si vous hésitez encore à sauter le pas pour l’achat d’un poêle ; sachez qu’ils sont éligibles au crédit d’impôt de 30 % mais aussi à tout un panel d’aides (TVA à 5,5 %, Eco-PTZ, aides de l’ANAH,etc.)

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Fonctionnement des poêles à bois (poêle à granulés et poêles à bûches)

Concernant le poêle à buches, le fonctionnement reste le même que pour une cheminée traditionnelle. Il suffit d’insérer une bûche à l’intérieur pour que celle-ci se consume et dégage de la chaleur. La différence se situe dans le système de circulation de l’air qui dans le cas du poêle à bois est optimisé pour améliorer la performance.

 

Pour le poêle à granulés, la chaleur émane de la combustion des granulés de bois (aussi appelés pellets). Ce sont de petits bâtonnets de sciures de bois compactées. Ils alimentent le foyer de manière automatique ce qui le rend plus simple à l’utilisation. A l’utilisation, le poêle à granulés est donc plus pratique qu’un poêle à granulés.

👉 Mais comment sont fabriqués les pellets ? Jamy vous explique tout !

 

 

Un poêle à bois pour quoi faire ?

En tant que chauffage d’appoint (pour une maison ayant une superficie supérieure à 100 m2), le poêle à bois (bûches ou granulés) permet de chauffer des pièces en période d’automne et de printemps sans pour cela faire appel à votre système de chauffage central. Ce qui est synonyme d’économies d’énergie.

 

Si l’utilisation du poêle est faite en tant que chauffage principal, elle sera différente selon qu’il s’agit d’un poêle à bûches ou d’un poêle à granulés. Le poêle à bûches va chauffer rapidement la ou les pièces si celui-ci est placé au rez-de-chaussée et dans une pièce centrale. Il est plus adapté à des besoins ponctuels, contrairement au poêle à granulés. En effet, ce dernier diffusera une chaleur de manière plus constante et sur une période plus longue. Le remplissage automatique du foyer avec les granulés évite l’alimentation du foyer en bûches.

 

Le poêle à inertie (de la famille des poêles à bûches) peut faire davantage office de chauffage central que de chauffage d’appoint.

Fonctionnement poêle à granulés

Comment évacuer les fumées ?

Pour un rendement maximum, l’utilisation d’un bois sec est requise. Les poêles à granulés sont plus performants que les poêles à bûches à cause d’une autonomie plus importante et aussi une consumation plus complète des granulés.  

 

Le poêle à granulés doit subir un nettoyage régulier et faire appel à un professionnel pour une vérification complète de l’appareil. Un poêle encrassé donnera des performances moindres. Un ramonage est également nécessaire au moins deux fois par an pour nettoyer le conduit d’évacuation.

Rendement et entretien

Pour un rendement maximum, l’utilisation d’un bois sec est requise. Les poêles à granulés sont plus performants que les poêles à bûches à cause d’une autonomie plus importante et aussi une consumation plus complète des granulés.  

 

Le poêle à granulés doit subir un nettoyage régulier et faire appel à un professionnel pour une vérification complète de l’appareil. Un poêle encrassé donnera des performances moindres. Un ramonage est également nécessaire au moins deux fois par an pour nettoyer le conduit d’évacuation.

Quel coût à l’installation ?

Côté installation, rien de plus simple. Les poêles ne prennent pas beaucoup de place et s’insèrent facilement dans votre pièce à vivre avec des designs agréables.

 

Pourz bénéficier du crédit d’impôt de 30 %, le poêle doit être certifié du label « Flamme verte », réservé aux poêles les moins polluants et il garantissant un rendement au moins égal à 80 %. Autre détail, le poêle doit être installé par un installateur certifié « RGE Qualibois » (Reconnu Garant de l’Environnement). Il est à noter que le Crédit d’impôt ne concerne que l’achat du poêle en lui-même et non les éléments secondaires comme les tuyaux, le tubages et autres éléments de décoration).

 

Le poêle à bois est également éligible à plusieurs autres aides telles que la TVA à 5,5 %, la Prime Energie, l’Eco-PTZ, les aides de l’ANAH et voire des aides régionales et départementales.*

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction