Granulés de bois en feu

Le poêle à granulés de bois est-il un bon investissement ?

Choisir un type d’appareil de chauffage bois n’est pas évident notamment en fonction de l’habitat que l‘on occupe. Qu’ils soient à granulés ou à bûches, les poêles à bois sont de plus en plus plébiscités par les particuliers. Intéressons-nous d’un peu plus près à l’un d’entre eux : le poêle à granulés de bois.

La puissance idéale pour un poêle à granulés de bois

Le poêle à granulés de bois aussi appelé poêle à pellets est un excellent investissement pour ceux qui souhaitent faire des économies sur leur facture de chauffage. Ils sont également dotés d’un design à la fois moderne et attrayant. Mais il faut bien le choisir au moment de l’achat. Dans un premier temps, il faut d’abord regarder la taille de votre logement et son isolation. Selon le type d’isolation, la puissance requise ne sera pas la même. Dans une maison isolée traditionnellement, 1 kilowatt de puissance peut chauffer en théorie jusqu’à 10 m2. En conséquence, un poêle de 10 kW peut chauffer une maison (ou appartement) d’une surface de 100 m2 .

 

Pour les logements récents bénéficiant d’une isolation plus performante (RT 2012), 0,6 kW suffisent à chauffer 10 m2 de surface. La puissance de votre poêle à pellets doit être ajustée selon les besoins. 

 

Mieux vaut donc ne pas se tromper au moment de l’achat et avoir en tête ce type d’information, d’autant plus qu’il existe plusieurs types de poêles qui ont chacun un fonctionnement qui lui est propre.

👉 Mais comment sont fabriqués les pellets ? Jamy vous explique tout !

 

Le poêle à pellets pour un meilleur rendement

Difficile de faire un choix entre un poêle à bois et un poêle à granulés de bois. En termes de confort et de performance délivrée, le poêle à granulés de bois prend les devant. De plus ce dernier à un meilleur rendement avec une moyenne comprise entre 85 % et 95 % (contre 70 % à 80 % pour un poêle à bûche). C’est une spécificité des granulés de bois qui dégagent plus de calories que les bûches lorsqu’ils sont brûlés dans un poêle.

 

S’il doit exister des points négatifs, nous pouvons citer un prix légèrement supérieur au poêle à bois ainsi qu’un entretien un peu plus régulier. Les granulés sont aussi plus chers que les bûches. Contrairement au poêle à bûches, le poêle à granulés nécessite un minimum d’électricité pour fonctionner car il régule et alimente sa consommation de granulés de manière automatique

La clé d’un logement bien chauffé, c’est une bonne isolation !

Il n’y a pas de secret. L’isolation est la base d’un habitat bien chauffé. Il ne sert à rien de dépenser de l’argent dans des appareils de chauffage à bois performants si on habite dans une passoire thermique. N’oubliez pas que la principale déperdition de chaleur se fait par le toit (plus de 30 % selon l’ADEME). Vérifiez votre isolation des combles perdus, mais aussi celle des murs et des sols. Il est parfois judicieux de les refaire si celles-ci sont vieillissantes, elles vous permettront de moins dépenser en énergie.

Mère qui porte sa fille

Le poêle à granulés de bois est éligible à plusieurs aides écologiques, allant du crédit d'impôt pour le poêle à granulés aux subventions de l'Anah, l'éco ptz, les aides locales ou encore la prime énergie pour les poêles à granulés.

Mère qui porte sa fille