Poêle à bois et bûches

Historique, fonctionnement, critères d'attribution, futur; présentation du certificat Flamme Verte

Par L’équipe de rédaction

Mis en place en 2000, le label « Flamme Verte » permet de valoriser les appareils de chauffage au bois les plus performants énergétiquement sur le marché. Il vous garantit la qualité, le rendement, et les hautes performances énergétiques et environnementales des appareils de chauffage de bois (inserts, poêles, chaudières…). Le label Flamme Verte bénéficie du concours de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) et du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Fonctionnement

De moins en moins polluant, nos appareils de chauffage consomment moins, rejettent moins de CO² et émettent plus de chaleur. On parle de performance énergétique.

 

Pour pouvoir être certifié « Flamme verte », l’appareil doit respecter certaines conditions :

 

  • Il doit avoir un rendement supérieur à 70%
  • Le taux de rejet de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.3%
  • Le rejet de particules fines doit être très faible

 

Afin de vérifier que l’appareil respecte bien ces conditions, des tests spécifiques sont menés dans les laboratoires de la commission européenne afin de s’assurer de la performance énergétique du matériel.

 

A la suite de ces tests, une étiquette sera disposée sur le produit sur lequel vous apercevrez un nombre d’étoile (pour être « Flamme Verte », le nombre doit être compris entre 5 et 7 étoiles). Plus le nombre d’étoile est élevé, plus l’appareil est performant.

Critères pour la certification «Flamme Verte »

Pour être labélisé, chaque produit doit respecter des critères. Pour plus de précision, vous retrouverez ci-dessous les seuils de performances donnant accès à la certification :

 

Les appareils à granulés de bois

  • Pour les appareils 5 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 85%, l’émission de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.04% et le rejet de particules fines doit être inférieur à 90mg/Nm3
  • Pour les appareils 6 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 87%, l’émission de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.03% et le rejet de particules fines doit être inférieur à 40mg/Nm3
  • Pour les appareils 7 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 90%, l’émission de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.02% et le rejet de particules fines doit être inférieur à 30mg/Nm3

 

Les appareils à bûches

  • Pour les appareils 5 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 70%, l’émission de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.3% et le rejet de particules fines doit être inférieur à 90mg/Nm3
  • Pour les appareils 6 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 75%, l’émission de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.15% et le rejet de particules fines doit être inférieur à 40mg/Nm3
  • Pour les appareils 7 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 75%, l’émission de monoxyde de carbone doit être inférieur à 0.12% et le rejet de particules fines doit être inférieur à 40mg/Nm3

 

Le chargement manuel

  • Pour les appareils 5 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 80%, l’émission de monoxyde de carbone est plafonnée à 700mg/Nm3 et le rejet de particules fines doit être inférieur à 60mg/Nm3
  • Pour les appareils 6 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 87%, l’émission de monoxyde de carbone est plafonnée à 600mg/Nm3 et le rejet de 5particules fines doit être inférieur à 40mg/Nm3
  • Pour les appareils 7 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 87%, l’émission de monoxyde de carbone est plafonnée à 500mg/Nm3 et le rejet de particules fines doit être inférieur à 30mg/Nm3

 

Le chargement automatique

  • Pour les appareils 5 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 85%, l’émission de monoxyde de carbone est plafonnée à 500mg/Nm3 et le rejet de particules fines doit être inférieur à 40mg/Nm3
  • Pour les appareils 6 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 87%, l’émission de monoxyde de carbone est plafonnée à 450mg/Nm3 et le rejet de 5particules fines doit être inférieur à 30mg/Nm3
  • Pour les appareils 7 étoiles, le rendement énergétique doit être au minimum à 87%, l’émission de monoxyde de carbone est plafonnée à 300mg/Nm3 et le rejet de particules fines doit être inférieur à 20mg/Nm3

Les changements à prévoir

Bien évidemment, grâce aux avancées technologiques et aux différentes mesures liées à la protection de l’environnement, il ne sera pas surprenant de voir des modifications du label avec des critères de plus en plus strictes.

 

  • En 2018, les appareils 5 étoiles ne seront plus éligible à la certification « Flamme Verte ».
  • En 2020, les appareils 6 étoiles ne seront plus éligibles à la certification également. Seuls les modèles possédant 7 étoiles pourront disposer de la classification.

Les aides pour les appareils labélisés « Flamme Verte »

La majeure partie des aides écologiques existantes est liée à un certain niveau de performance énergétique de la part des appareils. Ainsi, en acquérant  produit certifié « Flamme Verte », vous pourrez bénéficier de plusieurs aides écologiques telles que le  Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), équivalant à 30% du montant d’acquisition de ce matériel, la TVA réduite à 5,5%, la prime énergie pour les poêles à bois, ainsi les subventions de l’ANAH ou encore des collectivités territoriales. 

part 500

Le saviez-vous ?

Tous vos travaux qui ont pour but de vous faire consommer moins d'énergie ou d'utiliser des sources d'énergie renouvelables sont potentiellement éligibles à des aides écologiques!

 

part 500

L’équipe de rédaction