Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Quelle zone d'évacuation de fumées pour le poêle à granulés ?

Par L’équipe de rédaction

Pour pouvoir installer un poêle à granulés chez soi, il est souvent nécessaire de disposer d’un conduit d’évacuation des fumées. Cette zone d’évacuation doit respecter des normes, car elle est essentielle pour la sécurité et le confort. On vous dit tout dans cet article.

 

Obtenez une prime pour l'installation d'un poêle à granulés !

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

A quoi sert un conduit d'évacuation des fumées ?

La fonction primordiale d'un conduit d’évacuation des fumées pour un poêle à granulés est d'extraire les fumées produites pendant la combustion. Un rôle très important pour la sécurité et le confort des résidents car, en plus des désagréments visuels et olfactifs qu'elles peuvent causer, ces fumées sont extrêmement toxiques et nocives pour l'environnement à long terme.

 

Ainsi, pour permettre une bonne évacuation (et un bon tirage), la conduite doit être suffisamment bien conçue, avec une forme, des dimensions et un matériau approprié. Si votre domicile comporte déjà un conduit d'évacuation (une cheminée maçonnée par exemple), seule le conduit de raccordement sera visible. Il est possible d'installer des conduits décorés ou peints afin de mieux fondre votre installation à votre intérieur.

 

Lire aussi : pourquoi installer un poêle à bois chez soi ?

 

Quelle zone d'évacuation de fumées pour quel poêle ?

 

Pour le savoir, le recours à un professionnel compétent est plus que conseillé ! Nous vous recommandons de faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l'environnement), ce qui vous permet également de bénéficier des différentes aides financières pour les poêles à bois, comme la prime énergie, MaPrimeRénov' ou encore l'éco-prêt à taux zéro. 

Je trouve mon artisan RGE

Simulation gratuite en 2 minutes

Quelles normes d'installation faut-il respecter pour le conduit d'évacuation ?

Il existe deux types de réglementation : les normes et les lois. Les normes ne doivent pas être obligatoirement respectées, contrairement aux lois. Bien souvent, cette distinction est cependant très ténue, puisque la loi peut imposer de respecter une norme.

 

dossier 350

 

En matière de travaux de fumisterie, on se réfère très souvent au document technique unifié (DTU) 24.1, publié par le CSTB. Nombre et angles des coudes, matériaux, agrandissement ou rétrécissement du diamètre... tout y passe. Respecter cette norme assure un bon fonctionnement et la sécurité de votre installation, même si chaque conduit d'extraction des fumées doit être adapté.       

 

🧐 Aujourd'hui, les règlements sanitaires départementaux cèdent peu à peu leur place à des textes nationaux, mais il est conseillé de se renseigner sur l'existence d'un tel texte dans son département, afin d'éviter les mauvaises surprises ! 

Poêle à bûches et poêles à granulés : des conduits d'évacuation différents

L'entretien est également une notion primordiale de la réglementation. Une installation de chauffage au bois bien entretenue est garante d'un bon fonctionnement et d'une sécurité maximale !

 

🛠️ Ainsi, si vous disposez d'un poêle à bûches, il faut faire ramoner le conduit deux fois par an. Les poêles à granulés nécessitent moins d'entretien car les dépôts de suie sont moins importants, mais l'entretien est plus compliqué. Les conduits installés ne sont en effet pas les mêmes suivant qu'il s'agisse d'un type de poêle ou d'un autre. Ceci est dû à la température des fumées, qui est beaucoup plus faible dans le cas d'un poêle à granulés (environ 210°C maximum contre plus de 300°C pour un poêle à bûches). En effet la combustion des pellets est plus complète que celle des bûches, le matériau utilisé pour le conduit d'évacuation est donc différent.

👉 Mais comment sont fabriqués les pellets ? Jamy vous explique tout !

 

 

Les poêles à granulés : une installation plus complexe mais plus confortable

 

chaudière à granulés de bois

 

Les poêles à granulés sont plus souvent installés avec un système d'extraction en ventouse. Ces poêles sont étanches, ils ne rejettent pas d'air dans votre logement, et puisent l'air nécessaire à la combustion à l'extérieur de celui-ci. C'est pourquoi l'extraction se fait au moyen d'un moteur pour plus d'efficacité, même si les installations sont conçues de manière à ne pas enfumer le logement en cas de panne. Dans le cas des poêles à bûches, le mécanisme est plus simple, c'est la dépression naturelle qui permet d'évacuer les fumées et d'obtenir un bon tirage, ce qui explique que les conduits soient plus larges.   

💡 Moins votre bois est sec, plus il rejette de fumées lourdes

N'oubliez pas que le type de bois utilisé a une influence sur la production de fumées et leur qualité. Moins le bois est sec, plus il rejette de fumées « lourdes » qui occasionnent des dépôts plus importants.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction