Calculeo
Se connecter

Source d’énergie, mode de fonctionnement, évacuation des fumées, etc. ; tout savoir sur la chaudière?

la chaudière

La chaudière est un appareil proposé sous diverses formes, destinée à assurer le chauffage et/ou la production d'eau chaude dans l'habitat. La chaleur permettant de faire fonctionner la chaudière est obtenue par la combustion de diverses sources d'énergie telles que le fioul, le bois ou les énergies renouvelables pour les chaudières de dernière génération.

Le saviez-vous ?
Les chaudières permettant de consommer moins d’énergie (à condensation, basse température, etc.) ou celles fonctionnant à base de source d’énergie renouvelables (hybrides, au bois, etc.) sont éligibles à plusieurs aides écologiques (crédit d’impôt, prime énergie, ANAH)

Calculez vos aides



Des chaudières alimentées par différentes sources d'énergie

Diverses sources d'énergie peuvent être utilisées pour faire chauffer le fluide caloporteur (généralement de l'eau) qui sera diffusé dans les radiateurs. On distingue ainsi, les chaudières au fioul, les chaudières à gaz, les chaudières à bois, les chaudières électriques et les chaudières hybrides

Les chaudières au fioul

Les chaudières au fioul sont recommandées pour chauffer les grands espaces. Le fioul est stocké dans une cuve pouvant contenir entre 1000 et 1500 litres à recharger une à deux fois par an. L'énergie dégagée de la combustion réchauffe l'eau distribuée à travers le système de chauffage. Elle peut aussi servir à chauffer l'eau sanitaire. Ce type de chaudière est bon marché mais le prix du fioul, variable car indexé sur le prix du pétrole, peut vite majorer le montant de la facture énergétique.

Les chaudières à gaz

La chaudière à gaz est directement raccordée au gaz de ville et ne nécessite pas de stockage sauf s'il fonctionne au moyen d'une bonbonne de propane, rechargeable une à deux fois par an. A noter que le gaz de ville est moins cher que le propane.

Les chaudières à bois

Le bois stocké dans la chaudière est brûlé à l'intérieur du foyer afin de chauffer de l'eau. Cette dernière va ensuite circuler en circuit fermé dans la pièce à chauffer à travers le réseau de radiateurs ou le plancher chauffant, avant de revenir dépouillée de ses calories, dans la chaudière. Le bois est l'énergie la moins chère. Comparativement, le prix d’une tonne de bois équivaut à celui de 460 litres de fioul. Le bois servant à alimenter la chaudière peut se présenter sous diverses formes :

  • Les bûches classiques
  • Les bûchettes reconstituées
  • Les plaquettes
  • Les pellets ou granulés de bois

Les chaudières à bois sont plus chères mais sont généralement éligibles à plusieurs aides écologiques comme la prime énergie, le crédit d’impôt, les subventions de l’ANAH etc.

Les chaudières électriques

Avec la chaudière électrique, l'eau est chauffée par l'intermédiaire d'une résistance électrique. Une fois chaude, elle monte dans le circuit de chauffage et revient refroidie dans le circuit de la chaudière pour être à nouveau chauffée. La chaudière électrique offre une bonne rapidité de chauffe et des performances élevées. Malgré leur prix très accessible et leur installation simple ne nécessitant aucun raccordement, les chaudières électriques sont très onéreuses en termes de consommation et doivent donc être réservées à une utilisation provisoire.

Les chaudières hybrides

Les chaudières hybrides cumulent deux dispositifs, à savoir :

  • une pompe à chaleur air/eau à faible puissance thermique ou des panneaux solaires
  • et une chaudière à condensation (voir paragraphe suivant)

Pour chauffer le logement, un système de pilotage intelligent sélectionne en permanence le dispositif le plus performant en termes de consommation d'énergie primaire. Lorsque la température extérieure est trop basse, la chaudière à condensation prend le relais de la pompe à chaleur. Les deux systèmes de chauffage peuvent aussi fonctionner ensemble.

Les différentes technologies de chaudières

Les performances des chaudières se sont considérablement améliorées depuis ces dernières années, grâce notamment à l’intégration de plusieurs nouvelles technologies parmi les quelles, la chaudière basse température et la chaudière à condensation, la chaudière ionique etc.

La chaudière basse température

La chaudière à basse température fonctionne avec une température d'eau plus faible, d'environ 50°C au lieu de 90°C ce qui limite la consommation de comburant pour chauffer l'eau. Elle permet d'alimenter des planchers chauffants ou des radiateurs à chaleur douce et de réaliser des économies d'énergie de l'ordre de 12 à 15 %.

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation se démarque par ses performances élevées lui permettant de consommer de 15 à 20 % d’énergie en moins qu'un modèle classique, avec un rendement supérieur à 100 %. En se condensant, la chaleur forme de la vapeur d’eau. La caractéristique principale de la chaudière à condensation est de récupérer la chaleur présente dans les fumées issues de la combustion et de l’utiliser pour préchauffer l’eau. La température de ces fumées pouvant atteindre 250°C dans une chaudière à fioul et 160°C dans une chaudière à gaz, les économies d’énergie peuvent être assez importante.
Tous les types de chaudières (fioul, gaz, bois, gaz, propane...) existent en version condensation. Elles sont plus modernes, plus performantes, plus économes et sont éligibles à plusieurs aides écologiques ;

Deux types d'évacuation des fumées

On distingue deux façons d'évacuer la fumée, en cheminée ou en ventouse. La différence entre les deux réside dans le mode de prise d'air et de rejet des fumées issues de la combustion.

  • L'évacuation en cheminée : la chaudière puise son air dans la pièce où elle est installée et rejette les fumées via un conduit de cheminée.
  • L'évacuation en ventouse : l'évacuation se fait via un conduit double. L'air est aspiré à l'extérieur de la pièce et la fumée ressort par le toit ou à travers le mur. On distingue la sortie en façade avec une ventouse horizontale ou en toiture par une ventouse verticale. La chaudière à ventouse fonctionne avec tous types de combustibles.

Murale ou au sol, différents types de pose  

Selon la manière dont elles sont posées, on distinguera la chaudière murale et la chaudière au sol.

Pour les petits besoins de chauffage, la chaudière murale

Comme son nom l'indique, la chaudière murale s'installe contre un mur. Son principal atout est d'être peu encombrante et de ce fait idéalement adaptée pour les petites surfaces, appartement notamment. Elle s'installe dans une salle de bain ou une cuisine et se raccorde au gaz de ville ou au GPL. Sa faible puissance qui ne dépasse généralement pas 25KW la contre-indique pour de grandes surfaces habitables. La longévité d'une chaudière murale est d'environ 15 ans.
Plus puissante et plus robuste, la chaudière au sol
Ce modèle de chaudière, plus imposant, se pose au sol et s'accompagne généralement d'un ballon d'eau chaude sanitaire. Elle doit donc être installée à l'écart des pièces de vie, par exemple dans une buanderie, un garage, une cuisine ou salle de bain. Avec une puissance avoisinant les 35KW elle peut chauffer entièrement une maison spacieuse. Plus solide qu'une chaudière murale, la chaudière au sol a durée de vie moyenne comprise entre 20 et 30 ans. Elle fonctionne avec tous types de combustibles et reste compatible avec les modèles hybrides intégrant les énergies renouvelables (PAC, panneaux solaires). Le cumul de tous ces avantages impacte nécessairement sur son prix, plus élevé que celui d'une chaudière murale.
Qu'elles soient murales ou au sol, les chaudières offrent d'excellents rendements. Le choix de l'une ou de l'autre sera simplement dicté par la surface à chauffer et le type du logement. Elles existent toutes les deux en diverses technologies (condensation ou basse température)

Les marques de chaudières les plus populaires

De nombreuses marques de chaudières de fabrication française ou internationale sont aujourd’hui présentes sur le marché. Parmi les plus connues on citera De Dietrich, ELM Leblanc, Saunier Duval, Atlantic, Frisquet, Chappee, Chaffoteaux et Maury...

Combien votre chaudière va vous coûter?
Vous n'arrivez pas à estimer le coût d'achat de votre chaudière? Calculeo met à votre disposition jusqu'à 5 devis gratuits, sans aucun engagement de votre part.

Obtenir mes devis


Les services Calculeo

Vous avez accès gratuitement à l'ensemble des aides existantes
Je calcule mes aides

Vous êtes mis en relation avec des professionnels de la rénovation énergétique
Je fais une demande de devis

Vous recevez la Prime Énergie sous forme de chèque
Je calcule ma Prime Énergie


Les derniers calculs

À Thury-en-Valois
Aides possibles : 1 080 €
À Ceton
Aides possibles : 2 510 €
À Quimper
Aides possibles : 1 965 €

Les avis sur Calculeo

1344 personnes ont donné leur avis sur le service Calculeo (note moyenne: 4,1/5)

Suffisamment d'explications pour constituer le dossier qui aboutira ...peut-être !
marie claude c. - Notre-Dame-de-Sanilhac (24)
RAS reponses claires
charles b. - Tiffauges (85)
Tres bien
vincent p. - Burey (27)