Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Le poêle à air ventilé, ou poêle à bois à air pulsé

Par L’équipe de rédaction

À bûches ou à granulés, le poêle à bois à air ventilé assure une diffusion rapide de la chaleur en stimulant la circulation de l'air. Aussi connu sous les noms de poêle à air pulsé ou poêle à convection forcée, il est équipé d'un ventilateur qui accélère le processus naturel de convection pour obtenir une température uniforme dans la pièce. Il permet ainsi d'améliorer le confort et de réduire la quantité de bois utilisée. Le poêle à air ventilé se décline en de nombreux modèles dont les prix s'échelonnent entre 600 € et plus de 10 000 € : en fonte ou en acier, à simple ou double combustion, de différentes puissances, avec un mode silence... Économique et valorisant une ressource renouvelable, il est éligible aux Primes Énergie, accessibles à tous les foyers sans condition de revenus.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Comment choisir son poêle à air pulsé ?

Voici quelques éléments pour choisir votre poêle à air ventilé :

 

  • Bûches ou granulés ? Le poêle à granulés fonctionne automatiquement et est conçu pour maintenir une température stable. Le poêle à bûches chauffe généralement de manière forte, plus ponctuelle.
  • Fonte ou acier ? L'acier se réchauffe et se refroidit rapidement, tandis que la fonte a une excellente inertie : elle reste chaude encore longtemps une fois le poêle éteint.
  • Simple ou double combustion ? Plus chers, les poêles à double combustion émettent moins de particules dans l'air et présentent un meilleur rendement.
  • Avec un mode silence ? Ce paramètre permet de réduire le volume sonore du ventilateur.
  • Quelle puissance ? Une puissance de 5 à 10 kW par tranche de 100 m² conviendra pour la plupart des situations.

Fonctionnement et utilisation du poêle à air ventilé

Le poêle à air ventilé, ou poêle à convection forcée, ou encore poêle à air pulsé, assure une répartition optimale de la chaleur de partout dans la pièce. Son fonctionnement se base sur la propagation de la chaleur par convection, par opposition aux poêles à rayonnement. Un poêle à rayonnement émet de la chaleur autour de lui : il fait très chaud juste devant et la température baisse rapidement en s'éloignant. Un poêle à convection est composé de deux parois entre lesquelles l'air peut circuler :

 

  • L'air froid, naturellement plus lourd, se trouve près du sol. Il entre dans le poêle par le bas.
  • Les parois du poêle étant chaudes, la température de cet air augmente : il monte, puis ressort par le haut du poêle.
  • Ce courant d'air ascendant génère un courant d'air horizontal qui s'éloigne du poêle en haut, au fur et à mesure que de l'air chaud sort. À l'autre bout de la pièce, l'air se refroidit et redescend.

 

Un mouvement d'air circulaire est donc généré, ce qui permet d'obtenir une température homogène.

 

Le ventilateur intégré au poêle optimise ce processus pour améliorer l'efficacité et diffuser la chaleur encore plus rapidement.

 

L'installation d'un poêle à convection forcée nécessite un conduit d'évacuation des fumées et un branchement électrique pour le ventilateur. L'entretien consiste à ramoner le conduit et à contrôler le fonctionnement du ventilateur.

 

Au quotidien, l'utilisation diffère peu de celle d'un poêle classique, il suffit de sélectionner le programme de ventilation souhaité lorsqu'il y en a plusieurs.

 

Les avantages et les inconvénients du poêle à air pulsé

En plus des avantages et inconvénients du poêle à bois, les appareils à air pulsé présentent quelques particularités liées à leur système de ventilation.

 

Ses 2 principaux avantages sont :

 

  • Il génère rapidement une chaleur homogène dans la pièce, notamment pour les pièces avec de gros volumes.
  • Il permet de faire des économies d'énergie par rapport à un poêle à convection naturelle ou à un poêle à rayonnement, car la sensation de confort est obtenue plus vite et avec une température moyenne plus basse.

 

Ses 2 principaux inconvénients sont :

 

  • Le fonctionnement du ventilateur peut faire du bruit, surtout au démarrage, jusqu'à ce que la température choisie soit atteinte.
  • La ventilation peut assécher l'air.

Le prix d'un poêle à bois ventilé

Les poêles à air ventilé coûtent pour la plupart entre 1 000 € et 3 000 €, mais les prix peuvent varier entre 600 € et plus de 10 000 €. Pour l'installation par un artisan RGE, comptez environ 700 €, puis autour de 100 € chaque année pour l'entretien obligatoire.

 

Les travaux peuvent être couverts par la Prime Énergie pour les poêles à bois s'ils permettent de remplacer une chaudière à énergie fossile.

particulier

Le saviez-vous ?

Les poêles à air ventilés sont éligibles à plusieurs aides écologiques

particulier
Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction